Être ado dans « Coeur Océan » VS la réalité de la jeunesse en France

Coeur Océan, c'était un peu la série-phare de l'été à la plage pour les ados français des années 2000. Mais si l'on transpose son scénario dans la réalité, qu'en est-il ?

Être ado dans « Coeur Océan » VS la réalité de la jeunesse en France

Article initialement publié le 14 août 2015

Si tu avais un appareil dentaire, de l’acné et des tops au-dessus du nombril dans les années 2000, Coeur Océan te dit certainement quelque chose. Cette série française, tournée à l’Île de Ré, suit pendant six saisons les émois d’un groupe d’adolescent•e•s, qui se rencontrent en vacances à la mer durant l’été.

Six étés durant donc, Mattéo, Daphné, Cynthia, Alexis, Melvil et leurs successeurs se font de grandes déclarations, s’aiment, se déchirent et se réconcilient dans un bain de niaiserie au moins aussi profond que l’océan Atlantique. Le tout entre scènes de plage, rencontres faussement fortuites au bar de ladite plage, micro-conflits et rebondissements…

Coeur Océan, gros succès d’audience, a été diffusée et rediffusée sur France 2 entre 2006 et 2011. Elle repasse désormais sur France Ô. Coeur Océan, à mon époque, c’était un peu LA série des vacances ! Mais aussi, comme La Boum en son temps, une vision idyllique de l’adolescence, entre cocotiers et plage dorée, qui correspondait plus aux fantasmes des bouquins qu’à la réalité.

Les histoires dans lesquels s’empêtraient les héros ressemblaient plus aux intrigues des Feux de l’Amour qu’aux amourettes de mon collège-lycée. Et ils cumulaient les problèmes : rien que dans la saison 1, on dénombre une fugue, un enfant non reconnu par son père, plusieurs mères décédées, un divorce…

Si l’on excepte les déboires sentimentaux exagérés de ses protagonistes, est-ce que Coeur Océan, qui passe encore sur nos écrans, ressemble à la jeunesse d’aujourd’hui ? Pas si sûr : pour le vérifier, voilà quelques comparaisons. C’est aussi l’occasion de faire un point rapide sur la situation des jeunes en France.

Note : pour des raisons pratiques, cet article se base essentiellement sur la saison 1 et le début de la saison 2.

Coeur Océan, ou les vacances sans les parents… ou les vacances tout court

coeur-ocean

  • Dans Coeur Océan

On ne va pas se mentir : dans la série, les parents sont pratiquement inexistants. Lorsqu’ils sont là, ils sont plutôt laxistes, comme Robin et Laurence, les parents de Pierre, Etienne et Lena, ou à côté de la plaque des soucis, comme le père de Daphné.

Cynthia et Daphné, qui ont à peine 30 piges à elles deux, débarquent donc seules pour passer les vacances complètes dans une villa avec piscine, entièrement rénovée aux frais des parents de la première — qui, j’imagine, doivent aussi raquer pour l’entretien de la piscine et les charges ! La quasi-totalité des héros, à l’exception de Lena dont on insiste sur le jeune âge, fait absolument ce qu’il veut de ses journées, alors qu’ils sont encore mineurs. Et par « faire ce qu’ils veulent », j’entends essentiellement : glander à la plage et rentrer à n’importe quelle heure sans rendre de comptes à personne.

À lire aussi : « Staycation » : prendre des vacances pour rester à la maison — Le Petit Reportage

  • Dans la réalité

En fait, scoop, les jeunes ne partent pas tellement en vacances sans leurs parents. D’après l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes, la seule façon de partir en 2011, pour deux tiers les 11 à 16 ans, c’était de le faire avec ses « vieux », comme on dit. Cette forme de vacances aurait même pris le pas sur les vacances encadrées type colonies ou séjours linguistiques. Seuls 2% des jeunes considérés dans l’étude seraient partis en autonomie : Cynthia et Daphné seraient donc l’exemple d’une minorité.

Et d’ailleurs, une partie des jeunes ne part pas en vacances tout court. En 2011l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes avait ainsi relevé qu’un quart des 5-19 ans n’était pas parti en vacances du tout, ce qui représente trois millions d’enfants et d’ados. La raison principale de ces inégalités n’est autre que le manque d’argent. Bref, les potos de Coeur Océan ont quand même une sacrée chance de posséder des maisons en bord de mer où ils peuvent faire des barbecues…

Coeur Océan et Les dépenses d’argent

coeur océan cynthia

  • Dans Coeur Océan

L’argent fait partie intégrante du personnage de Cynthia. Elle passe son temps à le claquer de manière indécente, que ce soit pour organiser une fête à laquelle aucun de ses potes ne daigne se pointer, ou faire du quad, dans la saison 1, ou pour aller s’offrir un masque à la boue featuring rondelles de concombre qui coûte le prix de la chambre étudiante de Mattéo — ce n’est pas moi qui le dit, c’est lui.

Les autres protagonistes font généralement des reproches à Cynthia, bien qu’eux-mêmes aient l’air à l’écart de toute préoccupation financière : quand Daphné booke des billets d’avion à 1000€ du jour au lendemain avec ses économies, personne ne tilte. Dans la saison 2, Eléonore et son frère Alexis, issus d’une famille riche, vivent carrément dans la tranquillité totale sur ce point.

  • Dans la réalité

Tu t’en doutes, la jeunesse de France n’a pas toujours la thune et l’espoir, comme le chante Saez. Selon une enquête réalisée par TNS Sofres en 2015, 27% des jeunes entre 16 et 24 ans déclarent être dans une situation financière difficile, et donc avoir des problèmes d’argent. L’étude explicite :

« […] une large majorité des 16-24 ans a déjà connu des situations difficiles : 63% se sont déjà retrouvés à court de cash, 51% à ne pas avoir d’argent de côté, et 4 sur 10 contraints d’emprunter de l’argent à des proches »

Sans oublier qu’il est plutôt rare, en France, de posséder une carte bleue lambda avant l’âge de 18 ans. Cynthia ayant à peu près l’âge de Daphné, et donc étant supposément mineure, elle ne devrait pouvoir posséder qu’une carte de retrait, ou une carte bancaire soumise à autorisation de ses parents, qui permette de retirer de l’argent dans un distributeur et de payer dans les commerces. À priori, il y a peu de chances pour que tu aies les moyens de la sortir à tout bout de champ en faisant pétiller les pépettes, donc.

À lire aussi : Jeune diplômé, je suis retourné vivre chez mes parents — Le Petit Reportage

Coeur Océan et le job d’été

coeur ocean raphael

  • Dans Coeur Océan

Bon, j’exagère peut-être un peu. Certains des personnages de Coeur Océan ont envie de leur indépendance financière, comme Mattéo, qui prend un emploi chez un poissonnier. D’autres en ont tout simplement besoin : au début de la saison 2, on fait ainsi la connaissance de Raphaël, qui vit dans un mini-bus Volkswagen et porte des salopettes.

Raphaël croyait qu’il n’y avait personne dans la maison que loue la bande, alors il a squatté le lieu et il laissé ses caleçons sales traîner un peu partout. Lorsqu’il revient les chercher en douce, il espère aussi récupérer sa brosse à dents… Objet qui se trouve dans la salle de bains, dans laquelle se trouve aussi Cynthia, qui prend un bain. Après avoir flippé deux millisecondes, Cynthia décide qu’il est l’homme à tout faire de la maison, et l’embauche sur le champ.

  • Dans la réalité

Dans la vraie vie, si Raphaël avait entre 14 et 16 ans (après tout, on ne connaît pas son âge), Cynthia aurait besoin d’une autorisation de l’inspecteur du travail pour le recruter en job d’été. Comme Raphaël conduit un camion, j’en déduis qu’il a le permis et qu’il est majeur, donc à priori, on est tranquilles. Il n’en reste pas moins vrai qu’il est soumis à l’obligation de signer un contrat et de passer une visite médicale, ce qui n’a pas été exactement le souci de son employeuse.

En France, si les jeunes travaillent, ce n’est pas pour le fun : en 2011, l’association Jeunesse Ouvrière Chrétienne notait qu’entre 2007 et 2010, le but des jobs d’été avait changé. 63,8% des jeunes travaillaient l’été pour vivre le reste de l’année, ce qui faisait donc une moyenne de plus d’un•e jeune sur deux. Financièrement, c’est rarement mirobolant : en 2013, le site Digischool notait que 90% des jobs d’été étaient rémunérés au maximum au SMIC.

Coeur Océan et la consommation d’alcool

coeur ocean

  • Dans Coeur Océan

L’épisode où Cynthia se sent délaissée parce qu’elle s’est fait larguer un peu brutalement, et qu’en plus, tous les autres lui font la tronche, parce qu’elle a fait courir des rumeurs ou qu’elle ne s’intéresse qu’à elle, présente une particularité notable. On y voit de l’alcool. Enfin, plus exactement, on suppose que de l’alcool a été consommé.

Dans un moment de désespoir, Cynthia se saoule à la vodka. Sa cousine Daphné la retrouve quelques heures plus tard en train de balbutier sur le canapé, la bouteille coupable gisant à ses pieds. Mais c’est à peu près le seul moment où un état d’ébriété est suggéré. Alors que nos héros passent une bonne partie de leur temps à glander au bar de la plage, ils semblent n’y boire que des jus de fruits frais…

  • Dans la réalité

Malheureusement, cet aspect particulièrement sain de la série est loin de correspondre à la réalité. Si j’en crois le baromètre santé 2014, réalisé par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, les jeunes Français sont plus nombreux à boire que les générations passées. Pratiquement un•e jeun•e sur deux, entre 18 et 25 ans, a connu un état d’ivresse dans l’année 2014. Et la biture express concerne 4 % des 15-24 ans.

D’après une étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, en 2014, la consommation d’alcool chez les jeunes de Poitou-Charentes (la région à laquelle est rattachée l’Île de Ré) âgé•e•s de 17 ans (comme les héros, en gros) est proche de la moyenne nationale. Autrement dit, ils sont 12% à consommer régulièrement de l’alcool. Et pour « les alcoolisations importantes ponctuelles répétées », le Poitou-Charentes se trouve au-dessus de la moyenne nationale.

Rappelons tout de même que selon la loi française :

« Avant 18 ans, un jeune ne peut ni acheter ni se voir offrir une boisson alcoolisée. L’interdiction vaut pour tous les débits de boissons, commerces, supermarchés, lieux publics… »

À lire aussi : « Et toi comment tu bois », l’enquête sur la consommation d’alcool des étudiants

Coeur Océan et l’expatriation à l’étranger

coeur ocean cynthia

  • Dans Coeur Océan

L’Île de Ré, tu l’aimes ou tu la quittes… En moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Lorsque Daphné décide de partir en Argentine avec Etienne, son amoureux pas très clean qui veut fuir ses responsabilités de jeune père, elle prend ses billets du jour en lendemain, sans même se dire que l’amour n’a peut-être pas de frontières, mais qu’il peut s’arrêter aux douanes à cause d’un souci de paperasse mal effectuée.

D’ailleurs, ce n’est pas la seule à avoir la bougeotte : au début de la saison 2, Pierre décolle en Grèce alors que « ça s’est décidé ce matin ». Quant à Cynthia, dans la saison 1, sa mère veut l’embarquer avec elle aux États-Unis moins de 24 heures après l’avoir convaincue de l’accompagner — tout ça pour récolter la pension alimentaire du divorce ! Voyage voyage, plus loin que la nuit et le jour, et surtout sans tenir compte des contraintes.

  • Dans la réalité

Sachant que Daphné explique dans un épisode précédent qu’elle est en classe de première, on peut supposer qu’elle a entre 16 et 17 ans. À l’époque où Coeur Océan est sorti, si tu étais mineur•e, il fallait encore une autorisation de sortie signée par tes darons pour voyager sans eux en Europe avec une simple carte d’identité. Actuellement, un•e mineur•e peut effectivement voyager avec un passeport sans ses parents, mais pour se procurer ledit passeport, il a tout de même besoin de leur signature.

Coeur Océan n’a pas tout à fait tort en ce qui concerne la volonté des jeunes d’aller voir si l’herbe est plus verte à l’étranger… Mais elle concerne plutôt les jeunes cadres (okay, ce n’est pas le créneau de la série), selon une étude publiée en 2014 par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris-Île-de-France :

« Il y a bien un changement majeur de comportement parmi les jeunes générations, avec une nette accélération de leur mobilité. Chômage et morosité poussent les jeunes au départ. »

Le départ de Cynthia et sa mère en express pour les États-Unis, lui, est beaucoup moins réaliste. Sachant qu’elles envisagent de partir pour que l’ado puisse suivre une école de mode à l’étranger, Cynthia aura besoin de se procurer un visa étudiant, et sa mère un visa de travail ou un visa tourisme-affairesEt les démarches sont plutôt longues ! Autrement dit, il est impossible de prendre cette décision et de tout booker en moins de 48 heures comme c’est le cas dans la série. Le visa pour travailler en Argentine, lui, peut être obtenu en deux jours s’il y a promesse d’engagement professionnel, mais vu l’instabilité d’Etienne, je ne compte pas trop dessus.

La vie dans Coeur Océan, c’était quand même vachement plus marrant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dame Verveine
    Dame Verveine, Le 24 août 2016 à 8h59

    Je suis en train de regarder la saison 5 :shifty: et c'est pas si nul :shifty:

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)