Chantal Thomass se lance dans… le lave-linge !

La marque d’électroménager Vedette s’est associée à la créatrice de lingerie chic et décadente, Chantal Thomass. Cette dernière a mis tout son talent au service d’un lave-linge qu’elle a pour le moins féminisé… Ambiance boudoir avec capitons de soie rose rehaussés de rubans de satin noir façon corset et strass Swarovski : faire sa lessive […]

Chantal Thomass se lance dans… le lave-linge !

La marque d’électroménager Vedette s’est associée à la créatrice de lingerie chic et décadente, Chantal Thomass. Cette dernière a mis tout son talent au service d’un lave-linge qu’elle a pour le moins féminisé… Ambiance boudoir avec capitons de soie rose rehaussés de rubans de satin noir façon corset et strass Swarovski : faire sa lessive n’a jamais été aussi glamour ! Un modèle unique (à gauche) sera vendu aux enchères au profit d’une œuvre caritative tandis qu’une série (limitée à 300 exemplaires) à peine plus sobre (à droite) sera disponible à la vente au prix de 850€. A ce prix, le sac à dessous « Vedette par Chantal Thomass » est fourni et il ne reste plus qu’a acheter la maison rose assortie style camping-car de Barbie. Pour découvrir le lave-linge « Dessus/Dessous » et réserver l’un des exemplaires, c’est par ici.

Deux remarques me viennent à l’esprit :

  • C’est quand la fête des mères ?… Non, en fait c’était une blague, je tiens pas à me faire déshériter moi !
  • Dites, les gens de chez Vedette, quand est-ce que vous allez voir Ferrari pour concevoir l’équivalent dédié à la gente masculine ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sexychocolat
    Sexychocolat, Le 25 octobre 2007 à 21h10

    Enorme ces machines!!! jtrouve ca marrant en fait, ca change un peu.
    Faut avouer que c'est une idée à laquelle il fallait penser!
    A quand le fer a repasser et le grille pain Aubade?

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)