Ces chansons qui ont marqué ma (courte) vie

Quelles sont les chansons qui vous rappellent un moment marquant de votre vie ? C'est la question que vous pose Sophie-Pierre Pernaut, non sans avoir au préalable listé les siennes.

Ces chansons qui ont marqué ma (courte) vie

Connaissez-vous 31 songs du génialissime auteur britannique Nick Hornby ? Dans ce livre, la machine à best-sellers de qualité revient avec humour et nostalgie sur les souvenirs et les sensations qui lui reviennent quand il écoute certaines chansons qui l’ont marqué.

Si je n’ai pas le talent de Nick Hornby, je partage cependant avec lui un amour certain pour la musique qui m’accompagne plusieurs heures par jour (comme presque tout le monde, en fait). Par conséquent, il y a certaines chansons que je n’écoute plus par pur plaisir, mais parce qu’elles me rappellent une partie de ma vie – que ce soit un évènement marquant ou une simple sensation qui m’a sauté régulièrement à la gorge à telle ou telle période. Ces morceaux, j’ai décidé de les lister avec vous en vous expliquant brièvement (dans la limite de l’impudeur disponible, dirons-nous) pourquoi elles sont si chères à mes yeux oreilles (bah oui).

Shivaree – Goodnight Moon : mon émancipation musicale

C’est l’an 2000, j’ai 11 ans et je regarde trop la télé. Un après-midi d’été, tandis que je zappe de chaîne en chaîne au lieu d’aller me bouger le séant dehors, je tombe sur le clip du premier tube du groupe Shivaree et suis happée dans un élan d’amour. Je ressens des trucs un peu partout dans mon corps de gosse, et je ne comprends pas trop ce qui m’arrive. Avec le recul, je comprends que c’est ce que je ressens à chaque fois que je tombe amoureuse d’une chanson. Si ça m’est arrivé un nombre incalculable de fois depuis, c’est de ce coup de foudre musical que j’ai eu envie de vous parler parce qu’il marque une transition. Avant, j’écoutais un peu de tout, je papillonnais de morceaux en morceaux, bercée par NRJ et Fun Radio. Après Goodnight Moon, j’ai développé une tendance à la recherche frénétique de cette sensation particulière qui nous retourne l’intérieur du ventre quand on entend pour la première fois une chanson dont on sait qu’elle deviendra culte pour nos esgourdes.

The Cardigans – Please Sister : l’apogée de ma crise d’ado

Chargement du lecteur...

En 2004, à l’époque où j’étais au fond du fond de l’irritabilité, de la mauvaise humeur, du sentiment d’être incomprise par le monde, des questionnements existentiels, de l’impression d’être de trop partout et du blues intersidéral qui nous habite souvent à cette âge-là (alors qu’on a bien souvent tout pour être heureux), on m’a offert Long Gone Before Daylight des Cardigans. J’ai aimé l’album tout entier, mais une chanson m’a marquée au point que je l’ai écoutée en boucle à chaque coup de déprime un peu plus fort que les autres : Please Sister. Après un énième rateau, je me sentais enfin comprise quand j’entendais Nina Persson chantait :

« I know love is a hot white light,
It knocks you down, and then leaves you dry ».

Non mais ; j’en rajoutais pas trois couches, non plus.

Peter Bjorn & John – Young Folks : le jour où j’ai eu mon bac

3 juillet 2007 : je rentre d’un week-end à Londres et j’active frénétiquement un site gouvernemental pour savoir si j’ai réussi l’examen du bac. Pour passer le temps, je plonge mes tympans dans la chanson que j’ai découverte pendant mon séjour de décompression en Angleterre. C’est donc en l’écoutant que j’ai appris en sautant partout dans la pièce que j’étais bachelière et si ce diplôme ne signifie plus rien dans la vie active d’aujourd’hui, le premier grade obtenu, quel qu’il soit, reste un évènement marquant pour tous. 

Elvis Costello – She : la première fois où j’ai perdu un proche

Chargement du lecteur...

C’est la chanson que j’avais choisie pour l’enterrement de ma grand-mère paternelle dont j’étais très proche (un choix qui n’a rien d’original puisque je crois bien que c’est la chanson spéciale enterrement de mamies. Désolée, Elvis). Je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer l’effet dévastateur que ce morceau a encore aujourd’hui sur mes glandes lacrymales. Dorénavant, je ne l’écoute qu’en cas de sécheresse oculaire.

Janis Joplin – Piece Of My Heart : la pire séparation amicale de ma vie

Chargement du lecteur...

En septembre 2010, une amie est partie vivre en Angleterre. J’ai passé près de deux ans collée à cette fille, passant la plupart de mes journées et bon nombre de mes nuits d’étudiante avec elle. Elle a été mon pilier au quotidien et m’a bien souvent servi de garde-fou quand je déconnais un peu trop. Sans vouloir rentrer dans les clichés, c’était devenu la grande soeur que je n’avais jamais eu.

Quand elle est partie, j’ai ressenti un profond déchirement, comme si on me retirait un bras et une partie du buste. Pour couronner le tout, j’allais commencer le lendemain un master qui me faisait déjà vomir. En arrivant chez mon copain le soir-même, je me suis roulée en boule et j’ai pleuré en écoutant cette chanson en boucle (on l’avait beuglée un nombre incalculable de fois ensemble). Je faisais pas ma maligne : j’ai eu de la fièvre et n’ai rien pu avaler pendant 24h. Depuis, ça va mieux, merci : s’il ne se passe pas un seul jour sans que j’ai envie de lui raconter mes journées, je sais qu’elle est heureuse en Albion, et je sais que je suis heureuse ici.

Alors depuis, le premier qui me dit que les séparations amicales sont moins douloureuses que les ruptures amoureuses, je lui fous mon poing dans la gorge. 

Sachez que si je m’étais amusée à lister toutes les chansons qui ont marqué certains passages de ma vie, cet article aurait fait la taille du programme de Jacques Cheminade. J’ai donc préféré me restreindre un peu.

Voilà, je me sens nue. Et comme c’est pas drôle de se foutre à poil toute seule (c’est un ancien chef d’État italien qui me l’a dit), venez vous dévêtir en musique dans les commentaires en nous disant quelles sont vos chansons marquantes à vous !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • UneLola
    UneLola, Le 17 mai 2015 à 15h18

    Il y en a tellement ! Mais je dirais Lose Yourself d'Eminem. Je me rappelle que je l'écoutais en boucle elle me boostait et me remontait le moral !

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)