Le Championnat du Monde des Brassens

Joann Sfar, après avoir réhabilité Serge Gainsbourg auprès de toute une franche de la jeunesse française (merci pour ça !), a décidé de « s’attaquer » à un autre monument disparu de la chanson hexagonale : Georges Brassens. A l’heure où il ouvre avec Clémentine Deroudille une exposition sur le poète-chanteur à moustache à la Cité de […]

Joann Sfar, après avoir réhabilité Serge Gainsbourg auprès de toute une franche de la jeunesse française (merci pour ça !), a décidé de « s’attaquer » à un autre monument disparu de la chanson hexagonale : Georges Brassens.

A l’heure où il ouvre avec Clémentine Deroudille une exposition sur le poète-chanteur à moustache à la Cité de la Musique (Brassens ou la liberté du 15 mars au 21 août 2011), Dailymotion ouvre le Championnat du Monde des Brassens. Le principe est simple, il suffit de se coller une moustache et de reprendre du Brassens devant sa web. Explication par le maestro en vidéo :

Oulala, ça me donne de me refaire tout Brassens (sur Spotify ou sur Deezer), cette affaire, dont cette chanson magistrale. Il avait tout compris, le Georges.

Chargement du lecteur...

Quatre vingts fois sur cent
La femme s’emmerde en baisant
Qu’elle le taise ou le confesse
C’est pas tous les jours qu’on lui déride les fesses

Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus
A l’heure de l’oeuvre de chair
Elles souvent triste peuchère
S’il n’entend le coeur qui bat
Le corps non plus ne bronche pas

On n’a pas fait mieux sur le sujet depuis.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Norma Jean.
    Norma Jean., Le 12 mars 2011 à 23h36

    Aukazul;2084309
    Eh bien Brassens est né dans ma ville, Sète. Donc je le connais bien ce grand poète :) Durant toute ma petite scolarité (maternelle + primaire ) on avait ses chansons chaque année, une nouvelle... Du coup j'en connais beaucoup, et je suis fière d'être de sa ville :)
    Oh ben tiens l'une de mes chansons préférées de Brassens est Supplique pour être enterré sur la plage de Sète je la trouve magnifique!Elle me donne toujours un peu envie de pleurer de "joie" comme de tristesse.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)