Catherine Théot, Mère de Dieu et pote de Robespierre

Catherine Théot, persuadée d'être la Mère de Dieu, a vécu au XVIIIème siècle et a eu un certain impact dans la vie politique de son époque. Marine vous raconte !

Catherine Théot, Mère de Dieu et pote de Robespierre
Merci à Myev, qui a illustré cet article ! Retrouvez-la sur son blog et sur Facebook !

La petite Cathy, qui est née aux alentours de 1716, a vécu une enfance somme toute normale, avec des parents aimants, une balançoire et un labrador. Et puis, par une belle nuit, dans un de ses rêves, Dieu lui a parlé :

« Écoute Cathy, tu vas recevoir le petit Jésus qui viendra du ciel en la terre, apporté par un ange pour mettre la paix sur la terre et recevoir toutes les nations. »

Ok, soit, on fait tous des rêves un peu chelous, on les raconte aux copains et puis on oublie. Mais là, un groupe de cinglés s’est regroupé autour d’elle ; ils ont créé une vraie secte, et les problèmes ont commencé.

En 1779, la Mère de Dieu va être conduite à la Bastille avec tous ses copains prosélytes, et y rester enfermée cinq semaines, subissant des tortures et des pénitences, mais elle va maintenir son discours. Elle est la mère de Dieu, faut juste attendre un peu quoi, genre l’insémination divine.

Le Saint Esprit ne s’étant pas manifesté, elle sera hospitalisée à la Salpêtrière et ne pourra en sortir qu’en 1782. C’est sans doute parce qu’il n’y avait plus de place à l’hôpital, parce qu’elle reste persuadée de son rôle de Mère à jouer.

Les étranges cérémonies

En octobre 1790, rue Contrescarpe, une réunion de fidèles acclame la Mère de Dieu. L’hote de maison, la marquise de Chastenaie, accueille les invités en leur disant : « Venez, mortels, partager l’immortalité de la Mère de Dieu ». Folle ambiance pour une soirée pyjama.

Ils sont ensuite invités à se rendre dans une première pièce et doivent attendre que la marquise donne trois coups contre le mur. C’est seulement à ce moment qu’une porte dissimulée derrière un rideau s’ouvre et donne accès à une deuxième pièce. Il y a déjà de nombreuses personnes présentes ; avant de pouvoir y entrer, chacun doit se vêtir d’une tenue blanche avec un manteau bleu, et d’un collier avec pour pendentifs un miroir (image de la vérité) et un poignard (représentant la force). Personnellement, il m’en aurait pas fallu plus pour prendre mes jambes à mon cou, mais eux, ils sont restés.

Au fond de la pièce, des candélabres posés au sol illuminent Catherine Théot, vêtue d’une simple robe de soie noire, et entourée de deux jeunes filles : l’éclaireuse et la chanteuse prêtes à exécuter le moindre commandement de la Mère de Dieu.

Au commencement de la cérémonie, les invités s’approchent de Cathy et lui baisent les joues, les pieds et les mains ; parmi eux se trouvent Dom Gerle et Robespierre. Alors, la marquise de Chastenaie dit tout haut :

« Amis de Dieu, prenez séance et préparez-vous à tenir séance à l’Être Suprême. Jurez-vous obéissance à la Mère de Dieu et soumission à ses prophètes ? »

Franchement, cheloue l’ambiance.

« Vous jurez de verser jusqu’à la dernière goutte de votre sang pour la cause de l’Être Suprême, soit les armes à la main soit par tous les genres de mort possibles ? »

Là, on suppose que s’il y en a un ou une qui refuse, on l’élimine direct. L’idée de base c’est que tous les fidèles vont avoir une vie sympa, mourir puis ressusciter, alors que les infidèles, ceux qui ne veulent pas embrasser les mains de Cathy, ben ils vont mourir dans d’atroces souffrances, genre une mort vraiment vraiment pas drôle.

À la fin de la cérémonie, les fidèles entendent une petite mélodie et chantent en chœur :

« La grâce est répandue sur vos lèvres, doit un jour tomber sous nos coups, tu le sais la nature entière n’attend son salut que de nous. Vérité, montre-toi, viens changer notre sort, viens anéantir l’empire de la mort. »

Les conséquences des soirées privées

De plus en plus de personnes se retrouvent dans ces cérémonies, et ça commence à prendre une certaine ampleur. Certains vont le payer cher. Très cher.

C’est le cas de Maximilien Robespierre. En 1793, il fait partie du Comité du Salut Public, et en gros, son ennemi, c’est Vadier, président du Comité de Sûreté Générale. Ils sont vraiment vraiment pas copains et Vadier va utiliser les activités nocturnes de Robespierre contre lui en politique. La question religieuse est un point de divergence important entre les deux comités ; Robespierre croit à la Providence, au destin, et va faire voter un décret le 18 frimaire an 2 (le 18 décembre 1793 quoi) qui interdit toutes les violences et mesures contraires à la liberté des cultes.

En revanche, Vadier et le Comité de Sûreté Générale veulent déchristianiser le territoire. Vadier va alors dire que le messie dont Catherine Théot nous rabâche les oreilles est en fait Robespierre et qu’il faut ÉLIMINER LES CINGLÉS DE CE MONDE BORDEL. Ouais, parce qu’en fait, le Comité de Sûreté Générale a perquisitionné la maison de Théot et a trouvé des petites missives entre Robespierre et Cathy, c’était un peu chaud chaud d’un point de vue religieux, genre « Coucou Mère de Dieu, tu viens voir ma vierge ce soir ? ». On crie au scandale dans toute la ville.

Finalement, il ne s’est probablement rien passé entre Robespierre et Cathy, mais c’était super facile pour le Comité de Sûreté Générale de jouer là-dessus pour faire disparaitre Robespierre de la scène politique, et de la surface de la terre aussi. Oui, parce qu’il se fera couper la tête. En revanche, le Comité va acquitter la Mère de Dieu, parce qu’elle leur a bien été utile la vieille !

Conclusion : si vous ne voulez pas qu’on vous coupe la tête, faites attention quand vous rentrez dans des salles peu éclairées avec des femmes à demi-nues, ça peut être un piège.

Retrouvez Marine sur Raconte-moi l’histoire et sur sa page Facebook !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 26 mars 2014 à 19h00

    myev;4663493
    freehug;4663188
    Marine raconte, tes articles sont vraiment parmi mes préférés sur Madz! Par contre j'aimerais savoir qui a fait les dessins? Ils sont superbes.
    Merci beaucoup, ça fait super plaisir ! Je suis l'auteure des dessins, Myev, aka Nathalie. :chat:
    Vous pouvez retrouver mon boulot sur mon blog et ma page facebook.
    J'adore ce que tu fais! Continue comme ça =)

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)