Canicule, le film sensible dont tu es sûrement un peu l’héroïne

Leila Lamblin et Charly Destombes signent avec Canicule un film juste et moderne qui devrait faire écho à tes propres craintes et désillusions, tout en demeurant optimiste.

Canicule, le film sensible dont tu es sûrement un peu l’héroïne

J’avais 17 ans quand j’ai enfin passé le Bac, débarrassée une bonne fois pour toute de cette charge qui pesait sur mes épaules, comme sur celles de mes camarades.

Enfin, j’étais délivrée des exigences académiques auxquelles j’étais bien incapable de répondre, et allais nager en eaux profondes, là ou ça sentait le risque, presque le danger.

Trouver sa vocation prend du temps

J’ai voyagé un moment, à la recherche de sensations fortes mais surtout d’une vocation. La vérité pourtant, c’est que 17 ans c’est trop tôt, trop jeune, pour savoir de quoi notre vie sera faite.

Alors après des mois à changer d’avis, à aimer pour finalement détester, j’ai intégré une école où j’ai affronté l’ennui pendant 3 ans avant de mûrir la meilleure décision de ma vie : je serai d’abord journaliste, puis auteure par la suite.

J’écrirai des histoires pour gagner ma vie.

D’abord celles des autres puis les miennes, que j’enfermerai dans des grands livres avec trop de pages.

J’ai donc intégré une nouvelle école et enchainé les stages, jusqu’à comprendre que mon objectif serait difficile à atteindre. Trop de candidats, trop peu d’élus.

Comme l’héroïne du délicat Canicule, je me suis retrouvée au carrefour d’une vie professionnelle qui m’avait menti, à interroger mes ambitions…

Canicule, un court-métrage sensible et actuel

« Je me voyais journaliste tout terrain, rencontrer des gens, découvrir des cultures. Et au final je passe chaque jour depuis quatre ans assise sur une chaise, à écrire des chroniques sur des crèmes de beauté ou des green juices. Parfois je me tape même les quizz. Au pire les horoscopes. »

Lou, l’héroïne de Canicule, un court-métrage écrit et réalisé par Leila Lamblin et Charly Destombes, exprime sa désillusion lors d’une soirée dans son appartement.

Je lui offrirais tout, et surtout le bonheur si je pouvais pourtant, à cette héroïne désabusée.

Parce qu’elle, c’était moi et peut-être que c’est toujours toi.

Peut-être qu’elle est ou a été un peu de chacune de nous, d’ailleurs.

Lou, c’est le visage d’une jeunesse qui attend le frisson. Lou, c’est la jeunesse qui veut aimer très fort. Lou, c’est la jeunesse qui attend que les choses changent, qu’il y ait plus de place pour les jeunes ambitions.

Tu vois, douce lectrice, Lou c’est un personnage universel, le miroir d’une génération.

Canicule et son actrice principale talentueuse

Sous les doigts habiles de Leila Lamblin et Charly Destombes, Natalia Pujszo, la jeune actrice qui campe Lou, déploie tout son talent pour le jeu.

Naturelle, elle semble ne jamais jouer la comédie et n’exprimer qu’une belle sincérité.

Tu l’auras compris, j’ai aimé chaque seconde de Canicule, qui ne dure que 22 minutes, pour son propos bien sûr mais aussi son actrice principale à qui je souhaite une jolie carrière.

Sous les lumières mauves qui réchauffent son appartement en pleine nuit, Lou, ou plutôt Natalia Pujszo a la beauté des actrices de cinéma…

Canicule, un rêve de grand cinéma

D’ailleurs, cette scène éclaboussée d’une lumière érotique, trahit comme beaucoup d’autres scènes dans Canicule une volonté des apprentis réalisateurs de marcher dans les pas de Xavier Dolan.

Il y a ce même désir brûlant de raconter un morceau de vie franc et abrupt, mais avec émotion.

Bref, je te conseille d’appuyer sur Play dès aujourd’hui pour découvrir Canicule, le premier court-métrage d’une binôme qui ne devrait pas en rester là.

Je sais que ces deux-là ont des rêves de cinéma plein la tête, comme moi d’ailleurs, et c’est toujours agréable de voir les courageux essayer.

Pourvu que cet essai se transforme très vite en carrière. La vocation est là en tout cas, comme elle l’est pour Lou qui devra prendre encore son mal en patience, et comme elle était là pour moi, latente depuis toujours.

Ne renonce jamais à tes objectifs !

Toi aussi, douce lectrice, tu attends que quelque chose t’arrive ? Que la vie te donne enfin la chance de te réaliser ?

Ne désespère pas, ne désespère jamais.

J’ai cru pendant longtemps que j’écrirais toute ma vie des articles monotones, très loins de mes envies, à des kilomètres même des histoires qui vivaient dans ma tête.

Et puis après des années à désespérer j’ai trouvé ce travail chez madmoiZelle.

Ici, on m’a permis d’être celle que j’étais et celle que je voulais devenir à la fois.

Aujourd’hui je n’écris que sur les sujets qui me passionnent, je raconte mes histoires à moi, je rêve par écrit et parfois même tout haut dans un micro.

J’ai appris qu’il ne fallait jamais renoncer, et rester fidèle à sa vocation.

Demain, j’espère écrire des livres, comme Lou souhaite aller sur le terrain, à la rencontre de gens et à la découverte de cultures.

Demain, j’espère avoir le même courage surtout que Charlie et Leila, qui à côté de leurs boulots respectifs, osent créer et modeler leurs rêves.

Eux ont d’ailleurs depuis la sortie de leur court-métrage écumé les festivals lors desquels leur film a été projeté.

Quelle fierté pour eux, et quelle inspiration pour la Lou que j’ai été !

À tes rêves, douce lectrice !

À lire aussi : Premières Vacances, la comédie romantique qui va réchauffer ton hiver

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!