Mes Meilleures Amies (Bridesmaids)

Mes Meilleures Amies aka Bridesmaids est sorti cette semaine au ciné. Qu'est-ce que ça donne ? Verdict avec Laura.

Mes Meilleures Amies (Bridesmaids)

Attendu comme la version féminine de Very Bad Trip, Mes Meilleures Amies (Bridesmaids en VO) raconte l’histoire de Annie (Kristen Wiig, vue dans Semi-Pro ou plus récemment Bliss), ex-pâtissière ruinée naviguant dans les eaux troubles de la misère sexuelle, et nommée un soir demoiselle d’honneur par sa meilleure amie Lillian (Maya Rudolph, Away We Go), tout juste fiancée.

Évidemment, le titre honorifique s’accompagne de la fonction d’organisatrice en chef (une wedding-planner qui aurait tenu les cheveux de la mariée à la fac, en quelque sorte) qui doit tout gérer, des essayages de robes à la remise de cadeaux pré-nuptiale en passant par l’enterrement de vie de jeune fille, et tout ça en concurrence avec Helen, l’autre meilleure amie de Lillian.

Chargement du lecteur...

Un Very Bad Trip féminin, enfin ?

En se focalisant principalement sur l’enterrement de vie de jeune fille (qui ne dure d’ailleurs pas si longtemps que ça), la bande-annonce plaçait le film en concurrence directe avec Very Bad Trip. En entrant dans la salle, je m’attendais donc à voir une espèce d’ovni filmique qui lancerait un nouveau genre de rom-com, le genre de film drôle, sans chichis et si possible dont on peut tirer une ligne de dialogue culte (le fameux « did you just eat sofapizza? » du susnommé concurrent). Et ben en fait non.

J’ai ri, souvent, mais pas autant que ce que j’espérais. Il y a quelques bonnes trouvailles, mais trop de déjà-vu, trop de longueurs, et trop de blagues lourdes pipi-caca-vomi. Pour faire comme les comédies « masculines »?

On a même une sorte d’équivalent de l’ensemble des rôles de Zach Galifianakis qui se retrouve dans le personnage de la belle-soeur de Lillian, Megan, qui est grosse et donc forcément bizarre et dégueu (parce que c’est bien connu que la gent féminine se divise en 2 catégories, les princesses qui jamais ne pètent d’un côté et les garçons manqués de l’autre).

Évidemment le film se termine sur un happy-end dont vous me direz des nouvelles : on aurait pu espérer de Bridesmaids qu’il casse les codes et aille chercher un peu plus loin, mais personnellement je l’ai trouvé un peu trop conventionnel.

Ça ne se voit peut-être pas, mais j’ai quand même bien aimé le film. Je suis juste déçue que les scénaristes se soient contentées de copier des blagues vues et revues dans les comédies de Judd Apatow pour les adapter à un public féminin. Un peu d’efforts que diable ! Les filles, et la représentation qu’elles se payent au cinéma, méritent mieux que ça. Je suppose cependant, et j’espère que ce n’est qu’un coup de départ, et qu’on aura bientôt droit à de vrais films drôles sur les filles.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • FlashForward
    FlashForward, Le 29 août 2011 à 0h45

    J'en ressors à l'instant.
    Et très franchement, il y avait bien longtemps que je n'avais pas rit comme ça dans un film.
    Alors, ok, les blagues ne sont pas franchement originales, la fameuse scène à l'essayage des robe est un peu lourde (dans le genre j'en rajoute une couche, et une autre, et une autre...), m'enfin, pas de quoi choquer non plus. Et même, je trouve ça plutôt sympa/osé de faire une scène pareil dans un film plutôt adressé à un public féminin: les femmes aussi peuvent rire de blagues pipi/caca. Ca casse un peu le cliché, la barrière hommes/femmes

    Les scènes avec le Ted (celui qui a la Porsche) sont peut-être bien celles qui m'ont vraiment, vraiment fait marrer, et toute la salle commentait d'un même voix

    Spoiler


    Et puis j'ai pleuré aussi. :cretin:

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)