Bob’s Burgers – Jack & the TV

Jack Parker, en bonne accro des séries, est une touche-à-tout et vous présente aujourd'hui Bob's Burgers, le nouveau dessin animé un peu WTF venu d'outre-Atlantique !

Bob’s Burgers – Jack & the TV

J’ai découvert Bob’s Burgers il y a quelques jours, grâce à Tumblr, qui regorge depuis quelques temps de gifs extraits de la série. Intriguée, j’ai donc enquêté quelques secondes avant de découvrir quelle était la source de ces images hypnotisantes, et depuis, je suis accro (pour changer).

Diffusée sur la FOX depuis janvier 2011, cette série raconte l’histoire de Bob Belcher, un petit restaurateur modeste spécialisé dans les hamburgers, et de sa famille complètement tarée.

Chargement du lecteur...

La femme de Bob, Linda, ainsi que leurs trois enfants, Tina, Gene et Louise, passent plus de temps à foutre le bordel qu’à aider Bob au quotidien. Linda vit un peu sur sa planète, elle est pleine de rêves et d’envies farfelues et entraîne toujours son mari dans ses nouvelles lubies – sans grande réussite. Tina a treize ans, elle est en plein début d’adolescence et ce sont ses hormones qui font la loi. Elle est obsédée par les chevaux, rêve qu’elle se tape des zombies et est folle amoureuse de Jimmy Pesto Jr., le fils du restaurateur d’en face.

Gene est un jeune musicien en herbe, fan des effets spéciaux sur synthé et mégaphone, et il ne recule devant aucune expérience (surtout s’il s’agit de bouffe). Louise, la plus jeune, ne sort jamais sans son bonnet à oreilles de lapin et son esprit machiavélique. En vraie graine de psychopathe et/ou dictateur, elle passe son temps à élaborer des plans démoniaques et à hurler sur tout le monde. C’est l’un des meilleurs personnages de séries animées du monde. En plus, elle est doublée par la géniale Kristen Schaal, qui jouait Mel, la seule fan de Jemaine et Bret dans Flight of the Conchords (allôôôôôôô, meilleure série du monde).

Chargement du lecteur...

Évidemment, la famille Belcher a tendance à s’attirer toutes les poisses du monde, sinon ce serait pas drôle. Que ce soit l’apparition d’un inspecteur de l’hygiène qui – comme par hasard – s’avère être l’homme que Linda a quitté pour Bob ou la soudaine passion de Tina pour son prof de capoeira (note de Myriam H. : pensée émue pour Cyrille, mon ex-prof de capoeira et ses abdos de rêve), chaque micro-évènement provoque une avalanche d’emmerdes. Entre le restaurant qui ne rapporte pas autant qu’il le souhaiterait et sa famille qui est toujours en train de faire n’importe quoi, Bob tente tant bien que mal de tout faire tenir debout – sans grand succès. Tout est bancal, ça ne s’arrête jamais de tanguer, on ne sait pas trop de quel côté ça finira par tomber, mais leurs aventures sont un régal à suivre.

Bob’s Burgers est une série fraîche, drôle et pleine de rebondissements. Elle n’en est qu’à sa deuxième saison (la troisième débutera en janvier 2013) et ne compte que 22 épisodes, mais le résultat est pour l’instant extrêmement prometteur. C’est un juste milieu entre Les Simpson et American Dad, l’un s’étant beaucoup trop adouci avec l’âge et l’autre étant encore un poil trop trash pour certaines personnes (un jour je vous parlerai de mon amour pour Roger). Bob’s Burgers est assez bon enfant pour convenir à un maximum de monde mais s’autorise néanmoins quelques écarts surprenants qui se fondent parfaitement dans le paysage.

Le comportement de Tina, par exemple, obsédée par les choses de la vie, met son père très mal à l’aise – et nous aussi, par la même occasion. Dès qu’il s’agit de mâles ou de sexe (peu importe l’espèce), son regard s’illumine et il faut immédiatement qu’on lui en dise plus. Elle a également quelques soucis en ce qui concerne le partage d’informations et ne sait jamais trop où s’arrêter – comme lorsqu’elle parle de ses démangeaisons à l’entrejambe devant tout le monde.

Chargement du lecteur...

Bob’s Burgers se rapproche un peu de ce qui se faisait dans les années 90 en matière de séries animées, comme avec Daria, Beavis and Butt-head ou encore King of the Hill. Sans leur ressembler en substance, l’esprit de la série a quelque chose d’agréablement rétro – rien à voir avec Les Griffin ou The Cleveland Show, ou encore ce qu’est devenu South Park depuis quelques temps, par exemple (note : comment Seth McFarlane a-t-il pu merder avec Les Griffin et The Cleveland Show et tout déchirer avec American Dad, hm ?) (toutes mes excuses aux fans des Griffin).

Et qui peut résister à une vraie bonne série animée étazunienne ? Pas grand monde, vraiment. Alors filez donc rattraper votre retard sur Bob’s Burgers, et revenez me dire ce que vous en pensez après.

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Overdoz
    Overdoz, Le 8 août 2012 à 17h01

    ils vont jouer sur le fait que sterling archer dans archer et bob soit interprété par le même doubleur

    j'ai hâte de voir le cross-over :)

    vive louise !! <3

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)