« The Atlas of Beauty », une ode à la beauté des femmes du monde entier

« The Atlas of Beauty », un projet de Mihaela Noroc, rend hommage en photographie à la beauté féminine tout autour du monde.

Mihaela Noroc, une photographe roumaine, a visité 37 pays et a décidé d’en ramener un souvenir photographique. Grâce à son projet The Atlas of Beauty, elle s’est attelée à montrer la beauté des femmes à travers le monde.

Si on peut lui reprocher d’avoir principalement photographié des femmes correspondant aux codes occidentaux de la beauté (des femmes minces, à la peau impeccable, aux cheveux longs, une seule femme voilée…), ces portraits sont tout de même très beaux et représentent quelques codes de beauté locaux, de la couleur de peau aux costumes traditionnels.

Toutes ses photos ainsi que d’autres clichés pris au cours de ses voyages sont sur son Instagram ainsi que sur son Tumblr !

Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cilece
    Cilece, Le 20 février 2015 à 15h09

    En écho à certains commentaires: encore consacrer la beauté? De la femme, de l'homme peu importe mais la beauté?
    Je trouve ça lassant, non seulement, juger telle ou telle chose/personne belle, c'est terriblement subjectif et injuste pour tous ceux dont les critères ne sont pas représentés, mais en plus mettre encore en avant cette injonction à la beauté (pas cette initiative prise seule, mais toutes les initiatives sur la beauté, montrer la beauté, montrer les beautés...). Est-ce qu'on peut ne pas définir quoi que ce soit par son acceptabilité esthétique?
    Je sais je râle, mais j'ai l'impression de sans arrête recevoir des "injonctions" à la beauté, et je sens que tout doit être beau, tout le monde doit être beau. Peut-on "juger" et montrer des choses/personnes pour autre chose que leur "beauté". Je ne suis pas sûre d'être très claire dans mes propos, mais ça fait quelques temps que ça me trotte cette histoire de "beauté".
    Et puis, pourquoi ne pas prendre en photo des familles de ces pays? Et pourquoi pas plusieurs par pays? Ça m'a tiquée pour le Brésil, sachant que la dizaine de Brésiliens que j'ai rencontrés avaient la peau plus blanche que moi. Alors ils ne sont pas représentatifs des beautés du Brésil?
    Pour faire simple: arrêtons de tout vouloir rendre/trouver beau/belle. Je ressens de plus en plus ça comme une oppression (naaan j'en fais pas des tonnes).

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)