Jimmy Bennett maintient ses accusations contre Asia Argento

Jimmy Bennett accuse Asia Argento, figure de proue du mouvement #MeToo, de l'avoir agressé sexuellement il y a 5 ans. Il était mineur à ce moment-là.

Jimmy Bennett maintient ses accusations contre Asia Argento

Mise à jour du 24 septembre

Jimmy Bennett a donné une interview à la télévision italienne. Il maintient ses accusations envers Asia Argento, qu’il accuse d’avoir « abusé de son pouvoir » pour l’agresser sexuellement.

Pour en savoir plus, je vous renvoie vers l’article du Monde au sujet de cet interview, qui inclut des citations de Jimmy Bennett. Extrait :

« Interrogé sur son silence après cette agression sexuelle, et sur une demande de compensation financière présentée des années après les faits, Jimmy Bennett explique être entré dans une période de grande confusion après cette agression, dont il affirme qu’elle a changé sa vie.

C’est paradoxalement le mouvement #MeToo qui lui a donné le courage, a-t-il assuré, de demander conseil à un avocat. »

Retrouvez ci-dessous le déroulé de cette affaire complexe.

Asia Argento retourne les accusations de Jimmy Bennett

Mise à jour du 6 septembre

Dans un communiqué publié le mardi 4 septembre Mark Jay Heller, l’avocat d’Asia Argento, établit que… c’est sa cliente qui aurait été agressée sexuellement par Jimmy Bennett, et non l’inverse.

Dans des textos envoyés par Asia Argento et dévoilés par TMZ, elle raconte :

« Le gamin, surexcité, m’a sauté dessus… J’ai couché avec lui, c’était étrange. »

Le « gamin », c’est l’acteur et musicien Jimmy Bennett — qui, à l’époque des faits, était mineur.

Jimmy Bennett portera plainte contre Asia Argento

La défense d’Asia Argento vise à répondre à Jimmy Bennett qui accuse la comédienne d’agression sexuelle.

Par le biais de son avocat, elle a décidé de ne pas le poursuivre en justice aujourd’hui.

Jimmy Bennett, quant à lui, aurait décidé de déposer une plainte à Los Angeles très prochainement contre Asia Argneto, selon des sources tenues secrètes par TMZ.

Jimmy Bennett réagit à « l’affaire Asia Argento »

Mise à jour du 23 août

Après un article de TMZ suggérant qu’Asia Argento n’est pas honnête dans sa défense, c’est Jimmy Bennett lui-même, l’homme qui accuse l’actrice de l’avoir sexuellement agressé alors qu’il était mineur, qui prend la parole.

Il a posté sur Instagram le message suivant :

« Beaucoup de femmes et d’homme courageux ont parlé de leurs propres expériences pendant le mouvement #MeToo, et je reconnais le courage qu’il a fallu à chacun et chacune pour s’exprimer ainsi.

À la base, je n’ai pas parlé de mon histoire car j’ai choisi de la gérer en privé avec la personne qui m’a fait du mal. Mon traumatisme est remonté à la surface quand cette personne a parlé du fait qu’elle est, elle-même, une victime.

Je n’ai pas fait de déclaration publique ces derniers jours, ces dernières heures, car j’avais honte et j’avais peur de voir mon histoire discutée sur la place publique.

J’étais mineur au moment des faits, et j’ai essayé de voir justice rendue d’une façon qui me convenait à l’époque, car je n’étais pas prêt à gérer les conséquences de voir mon histoire sur la place publique.

À ce moment-là, je pensais qu’être un homme, dans cette situation, était toujours source de discrimination dans la société.

Je ne pensais pas que les gens comprendraient ces faits racontés et vécus par un adolescent.

Cette situation s’ajoute à la longue liste de choses que j’ai dû gérer dans ma vie, et je finirai par arriver à la surmonter.

J’aimerais dépasser ce point de ma vie, aujourd’hui je choisis d’aller de l’avant, et de sortir du silence. »

Asia Argento nie les accusations d’agression sexuelle

Mise à jour du 21 août

24h après des révélations du New York Times (lire ci-dessous), Asia Argento, actrice et figure de proue du mouvement #MeToo, a réagi.

Une enquête du magazine expliquait qu’elle aurait agressé sexuellement Jimmy Bennett, un acteur mineur au moment des faits, et lui aurait versé 380 000$ pour qu’il ne porte pas plainte.

France Info traduit les propos d’Asia Argento, transmis par un communiqué de presse en italien :

« Je n’ai jamais eu aucune relation sexuelle avec Bennett. […] Je nie et je rejette le contenu de l’article publié par le New York Times. »

Le Figaro précise qu’Asia Argento, qui se dit victime de « persécution », ne dément pas avoir versé l’argent, mais explique qu’il s’agissait d’une simple aide financière à Jimmy Bennett.

Affaire à suivre.

Asia Argento accusée d’agression sexuelle

Le 20 août 2018

C’était dans le New Yorker qu’avait été publié l’enquête sur les divers paiements effectués par Harvey Weinstein à des femmes l’accusant de violences sexuelles.

Ces révélations avaient fait l’effet d’une bombe, et généré une discussion sur le viol, les agressions, le consentement, les abus de pouvoir. Une discussion qui avait un hashtag, bref et parlant : #MeToo (#MoiAussi).

Asia Argento est l’une des figures de proue de ce qui est devenu le mouvement #MeToo.

Elle a raconté, face caméra, dans Envoyé Spécialles violences sexuelles qu’Harvey Weinstein lui a fait subir. Elle a dénoncé, au Festival de Cannes, la culture du viol.

Aujourd’hui, ce n’est pas le New Yorker mais le New York Times qui raconte une autre facette d’Asia Argento.

Asia Argento, leader de #MeToo, a passé un accord avec celui qui l’accusait, elle

C’est ainsi que s’intitule l’article du New York Times.

Selon des sources non identifiées mais dûment étudiées et croisées par le journal, Asia Argento aurait versé 380 000$ à Jimmy Bennett, acteur et musicien l’accusant de l’avoir agressé sexuellement.

Qui est Jimmy Bennett, qui accuse Asia Argento de violences sexuelles ?

Jimmy Bennett est un enfant-star d’Hollywood. Il joue depuis l’âge de ses 6 ans, et en a actuellement 22. Il fait également de la musique.

En 2004, âgé de 7 ans, il incarnait au cinéma le fils de Sarah, une prostituée, l’héroïne du film Le Livre de Jérémie, réalisé par Asia Argento qui tenait également le rôle principal.

Le New York Times parle d’Asia Argento comme « à la fois une mentor et une figure maternelle » aux yeux de Jimmy.

Leur relation a perduré après le tournage, au fil des années. L’actrice l’appelait « mon fils » dans des publications Instagram, ou sur Twitter ; lui la surnommait « maman ».

De quoi Asia Argento est-elle accusée ?

Les faits remontent à mai 2013. Voici le compte-rendu de Jimmy Bennett, paraphrasé par le New York Times :

« Mr Bennett, qui a un souci oculaire ne lui permettant pas de conduire, est arrivé ce matin-là dans la chambre d’hôtel de Mme Argento accompagné d’un membre de sa famille. […]

Mme Argento a demandé à cette personne de partir afin qu’elle reste seule avec l’acteur. Elle lui a donné de l’alcool et lui a montré des mots qu’elle lui avait écrits sur les feuilles fournies par l’hôtel.

Puis elle l’a embrassé, l’a renversé sur le lit, a retiré son pantalon et lui a fait une fellation. Elle est ensuite venue s’allonger sur lui et les deux ont eu un rapport sexuel.

Puis elle lui a demandé de prendre des photos. »

Jimmy Bennett avait alors 17 ans et 2 mois ; en Californie, où il se trouvait, l’âge minimum pour consentir à une relation sexuelle est de 18 ans. Asia Argento avait 37 ans.

L’acteur explique s’être senti, à la suite de ce moment, « perdu, mortifié, dégoûté ». Je cite toujours le New York Times qui s’appuie sur des documents envoyés à l’avocat d’Asia Argento par celui de Jimmy Bennett :

« L’incident de 2013, dans la chambre d’hôtel, était une trahison qui a précipité une spirale de problèmes émotionnels, selon le document fourni.

Les conséquences de cette « agression sexuelle » ont été si traumatisantes qu’elles ont limité la capacité de Mr Bennett à travailler, donc ses revenus, et menacé sa santé mentale. »

Quel accord entre Asia Argento et l’homme qui l’accuse ?

Par avocats interposés, Asia Argento et Jimmy Bennett ont conclu un accord : le versement à la victime, en plusieurs fois, de 380 000$.

En Californie, il est illégal de demander un accord de confidentialité pour des faits de cette nature. Rien n’empêche donc Jimmy Bennett de parler de ce qui lui est arrivé.

Cependant, leur accord fait qu’il ne peut pas réclamer plus d’argent, ni porter plainte contre Asia Argento, ni publier une photo d’eux au lit, dont l’actrice garde l’exclusivité.

Asia Argento accusée de violences sexuelles, un coup dur pour #MeToo ?

Une personne plus âgée, plus connue, plus expérimentée, qui s’arrange pour recevoir une personne plus jeune (mineure, même) dans une chambre d’hôtel, lui propose de l’alcool et finit par engager une relation sexuelle…

Impossible de ne pas tracer des parallèles entre les actes dont Asia Argento est accusée et ceux qu’elle a reprochés, comme beaucoup d’autres femmes, à Harvey Weinstein.

Impossible, aussi de ne pas craindre que le mouvement #MeToo ne soit mis à mal par ces révélations.

#MeToo, c’est un mouvement, pas une suite de cas particuliers

Mais la force de #MeToo, de cette déferlante de témoignages, c’est justement qu’autant de cas particuliers, ça crée un problème global, un système qui permet aux violences sexuelles de rester impunies.

Il est possible d’être victime et d’agresser ; il est possible d’être un homme violé par une femme (je le rappelle, parce que beaucoup l’oublient)…

Le but de #MeToo n’a jamais été d’ériger des femmes en parangons de pureté bafouée, mais d’ouvrir la parole et surtout l’écoute autour des violences sexuelles, de leur omniprésence.

Ce n’est pas Asia Argento qui a fait #MeToo, pas plus, ni moins que toutes les femmes et tous les hommes ayant décidé de parler, ayant exigé d’être entendu·es.

À lire aussi : Le tabou autour des hommes victimes de violences sexuelles est-il en train de disparaître ?

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!