Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Lille

Des artistes super chouettes pour pas trop cher dans ta ville, c'est possible. Ce mois-ci, on embarque avec la scène musicale de Lille !

Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Lille

— Publié initialement le 27 février 2015

Comme Lorie avait besoin d’être Près de toi, j’apprécie la proximité avec les artistes, particulièrement sur scène. Quel intérêt d’aller suer par tous tes orifices dans la foule si c’est pour se planter devant un écran géant plus flou que ton canapé, et ne pas voir la vibe de l’artiste avec tes yeux tous nus ? La solution, la voici : les artistes locaux qui passent dans ta ville, ceux et celles dont les concerts n’attendent que tes pieds, et que j’aimerais te présenter via cette rubrique. Tu peux trouver un rappel du concept dans la première édition :

À lire aussi : Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Lyon

Cette semaine, je te propose de découvrir quelques sons venus de Lille, ville du Nord de la France fort productive en la matière. Encore une fois, ce menu musical ne sera pas exhaustif (et qui sait, on pourrait envisager une deuxième édition).

Furieux Ferdinand

Petite entrée en douceur avec Furieux Ferdinand. Si tu aimes le spoken-word, cette manière bien particulière de réciter des textes poétiques en musique, voilà tes hommes : Furieux Ferdinand est en effet un quatuor de multi-instrumentistes, composé de Pierre Bourdeulle au micro, au saxo, à la flûte et à la clarinette basse, Sergio Siddi aux guitares, Raphaël Bourdin à la batterie, et Aldo Plateau au synthé, piano numérique et accordéon. Ce cocktail chargé produit du slam, sur des mélodies jazzy, avec de jolis mots qui percutent tes esgourdes jusqu’à les captiver.

Loin de moi l’idée de faire trop de name-branding (ce tic relou de comparer des artistes à leurs semblables plus connus), mais la manière dont Pierre Boudeulle déclame ses textes n’est pas sans rappeler le style d’un certain Abd Al Malik. Ca roule pas trop mal pour les Furieux Ferdinand, qui ont récemment remporté le tremplin du festival de chanson française À travers chants, donc je ne saurais trop de conseiller de prendre leur train en route rapidement.

  • À voir bientôt – Le 28 mars 2015, à 16 heures, en clôture du Festival À Travers Chants, à la MJC Espace Athéna, Place du 8 mai 1945, Saint-Saulve. L’entrée est libre. En attendant une date sur Lille-même, si tu veux plus de mots secs et suaves à te passer en boucle, viens donc suivre la page Facebook, ou le Soundcloud.

Barbarella Wang

Quand une jeune compositrice et interprète lilloise rencontre des beat-makers, ça fait des Chocapic auditifs plutôt très agréables. Nadia alias Barbarella Wang vient de se lancer en solo fin 2014, après une collaboration avec Signatvre, « un trio de producteurs et beatmakers », qui vient aussi du Nord-Pas-de-Calais. Le style Barbarella Wang, c’est plutôt trip-hop et électro. En termes plus concrets, ça donne une belle voix soul qui coule dans tes conduits auditifs, dynamisée par des beats marqués mais qui la laissent respirer quand même. Bref, son EP est à écouter dans un avion perdu au milieu de nulle part, ou dans la rue, pour faire de ta vie une bande-annonce de film hype.

S’il suffit d’un signe pour montrer que Barbarella Wang est là et va bientôt décoller dans une autre dimension, elle fait partie de la pré-sélection des Inrocks Lab pour le concours 2015. À mes yeux, il ne manque qu’un chouette clip ou une bonne captation live pour craquer tout à fait sur sa musique.

https://soundcloud.com/enlacerecords/01-barbarella-wang-barbarella?in=enlacerecords/sets/barbarella-wang-ep

  • À voir bientôt – Le 28 février 2015, à 22 heures, avec Amour Mutant, au Biplan, 19, rue Colbert 59800 Lille. L’entrée est à 6 euros donc tu aurais bien tort de louper ça, mais il faut toutefois envoyer un petit mail pour réserver. En attendant d’autres dates, viens donner des sentiments sur la page Facebook, sur Deezer, ou Soundcloud.

Week-end Affair

Continuons à monter les escaliers de l’électro lilloise. Week-end Affair est un duo improbable qui donne de la musique brillante comme l’argenterie de feu ma grand-mère. Il s’agit de la rencontre entre Cyril Debarge, qui est le batteur de We Are Enfant Terrible, une autre groupe lillois connu pour sa musique 8bits (oui, comme les consoles) et Louis Aguilar, qui, à la base, joue plutôt de la folk.

Le mélange des deux sonne plutôt pop électronique, et les connaisseurs parlent parfois de new wave. De manière plus terre à terre, j’y vois surtout un disque sympathique à passer en début et en fin de soirée, qui devrait faire consensus auprès de tes potes les plus exigeants, et passer tranquillement dans une playlist à la mode de chez nous.

D’ailleurs, Louis Aguilar est sélectionné, mais tout seul, pour l’édition 2015 du concours des Inrocks Lab (oui, encore eux), ce qui est, encore une fois, le signe d’un travail mieux que pas dégueu.

  • À voir bientôt – Le 12 mars 2015 à 20 heures, avec The Husbands, à l’Aéronef de Lille, 168 avenue Willy Brandt, 59777 Euralille. Le billet pour les deux spectacles ne coûte que 12,70 euros, soit environ deux pintes de bière dans une grande ville. Pour t’ambiancer tout•e seul•e dans ta douche (ou sur la plage, mais c’est moins évident), le rendez-vous est pris sur la page Facebook, sur Deezer et sur Bandcamp !

SaSo

Je te propose maintenant d’injecter un peu de folk rocailleuse dans tes oreilles. Voilà donc SaSo, qui était d’abord un trio. Aujourd’hui, SaSo, c’est Sophie, arrivée à Lille il y a une quinzaine d’années pour ses études, et son pote Romain, alias Delbi, autrefois batteur de leur groupe étudiant. Le groupe a sorti son deuxième chouette EP en février 2015.

SaSo n’a pas grand chose à jalouser aux chanteuses de rock alternatif américaines, d’abord parce que l’accent de Sophie passe bien (c’est important de le souligner), mais aussi parce qu’elle en a la voix légère, énervée ou éthérée selon les moments. Si tu es d’humeur mélancolique, ou que tu en veuilles à la Terre entière, un petit shoot de SaSo et de ses accompagnements rock sombres mais sobres devrait parfaitement coller à la météo de ta tête.

  • À voir bientôt – Le 4 avril 2015 à 20h30, au Cirque Hostel, 139 rue des Postes, 59000 Lille. À priori, l’entrée ne te coûtera pas plus que le prix des consos dans le café. En tout cas, si j’étais toi, je tarderai pas trop pour prendre mon abonnement sur la page Facebook, sur Deezer et sur Bandcamp, parce que bon, ça fait du bien par où ça passe (en l’occurrence, tes oreilles).

Le bonus : Wayward Birds

Pour clore cette sélection, j’aimerais enfin rappeler à ta sensibilité auditive un chouette groupe de rock du Nord qu’on a eu l’occasion de recevoir en session acoustique chez madmoiZelle, les Wayward Birds, qui ont sorti un premier album en 2014.

C’est du rock, du vrai, du gras, avec de grosses basses et une voix éraillée aux intonations sexy (ceci est tout à fait possible). Les Wayward Birds sont quatre gars d’une vingtaine d’années, qui font de la musique à l’ancienne, mais avec l’énergie de maintenant. N’hésite pas à écouter les versions studios, elles filent une patate folle, qui me donne presque envie de pratiquer le headbanging telle une métalleuse en festival.

  • À voir bientôt – Bon, je ne vais pas te mentir, pour Lille, je n’ai pas encore de date précise. En revanche, si tu kiffes les Wayward Birds et le tatouage, ça se passe le 4 avril 2015, à l’Artois Expo, dans le cadre de l’Arras Tatoo Internation Convention, 50 avenue Roger Salengro, 62223 Saint-Laurent-Blangy. L’entrée du salon est fixée à 15 euros, pour la musique et le reste, donc. Si tu as apprécié la piqûre de reviens-y, tu peux les suivre à la trace sur la page Facebook, sur leur site et sur Deezer !

À toi de jouer !

Allez, on s’est bien enjaillé•e•s de musique lilloise, mais pour la suite, comme toujours, j’ai besoin de toi !

Si tu connais un peu la scène musicale de ta ville ou que tu as une chouette découverte à partager, tu peux m’envoyer un mail à lea.bucci [at] madmoizelle.com ayant pour objet « Découverte musicale [NOM DE TA VILLE] », avec des noms de petits labels, de groupes, des liens vers des clips… Tous les styles de musique sont appréciés, à quelques conditions :

  • que ces artistes ne soient pas des blockbusters de l’industrie musicale qu’on entend partout à la radio
  • que le prix de leurs concerts reste accessible pour un•e étudiant•e en rade d’argent
  • qu’ils fassent si possible des dates dans leur ville d’origine (si si représente)
  • et bien sûr, qu’il y ait un endroit sur Internet où on puisse écouter leur musique !

Merci à tous•tes celles et ceux qui m’ont envoyé des suggestions pour cette édition : Clément, Véro, Arthur, Justine et Elsa !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • DoctorbadassWho
    DoctorbadassWho, Le 2 avril 2015 à 18h40

    Je connais SaSo! Il sont venus jouer dans mon lycée :rockon::rockon:

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)