L’inconnue de #PlaneBae prend la parole et confie avoir été harcelée

Par  |  | 182 Commentaires

Une possible romance naissant dans un avion a été racontée sur Twitter. Au-delà de son succès, cette histoire pose de vraies questions sur notre rapport à l'anonymat.

L’inconnue de #PlaneBae prend la parole et confie avoir été harcelée

Mise à jour du 13 juillet 2018 — L’inconnue de l’avion dans l’histoire virale #PlaneBae a pris la parole pour la première fois depuis la médiatisation de l’évènement.

C’est le site d’info Business Insider qui a contacté la jeune femme.

Elle explique avoir été harcelée sur Internet et dans la vraie vie, dénonce le fait que ses informations personnelles ont été divulguées en ligne et confirme son souhait de rester anonyme.

« Je n’ai jamais demandé à être au centre cette attention. #Plane Bae n’est pas une romance – c’est une leçon à tirer sur la violation de la vie privée, l’identité, l’éthique et le consentement à l’ère du numérique et des réseaux sociaux. »

Tu peux lire l’intégralité de sa déclaration en anglais sur Business Insider. 

Rosey Blair, l’internaute qui a relayé cette pseudo-romance à bord de l’avion, a présenté ses excuses auprès de l’inconnue et supprimé le tweet dans lequel elle mentionne #PlaneBae pour la première fois.

Mise à jour nécessaire

Le 10 juillet 2018

Le 4 juillet, madmoiZelle relayait un récit de rencontre raconté sur Twitter. Vous pouvez lire cet article en descendant jusqu’à l’intertitre L’histoire d’amour née dans un avion.

De nombreuses réactions ont regretté le manque de respect pour la vie privée des deux personnes concernées. Juliette, qui a écrit l’article originel, a décidé de prendre du recul, et elle vous l’explique dans le texte ci-dessous.

Jeudi dernier, j’ai relayé une pseudo-romance qui semblait naître à bord d’un avion, projetée et suivie par une twitta du nom de Rosey Blair.

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, Rosey Blair et son petit ami s’envolent pour Dallas dans le Texas aux États-Unis et afin de voyager côte à côte, ils demandent à une jeune femme d’échanger sa place.

Elle accepte ; pour plaisanter, Rosey et son copain lui disent que, peut-être, son futur voisin sera son âme sœur !

Le voisin en question est un jeune homme beau gosse et les deux inconnus se mettent à discuter pendant le vol sous l’œil de Rosey Blair, très enthousiaste.

Elle se dit, avec son compagnon, être à l’origine d’une histoire d’amour naissante et relaie en direct les faits et gestes des deux personnes sur Instagram et sur Twitter.

Tout s’accélère : le récit devient viral et une fois l’avion arrivé à l’aéroport, Rosey et son petit ami trouvent l’identité des deux inconnus.

Le monde entier est parvenu à identifier les deux protagonistes de cette histoire amusante et insolite. Les hashtags #PlaneBae et #CatchingFlightsANDFeelings deviennent de plus en plus populaires.

Mais l’histoire prend un tournant… moins enthousiasmant.

L’inconnue de l’avion victime de harcèlement

Si l’homme de l’avion accepte de révéler son identité sur les réseaux sociaux, ajoute #PlaneBae dans sa bio Twitter et accepte de passer à la télévision, la jeune femme ne vit pas la situation de la même façon.

Dès vendredi matin, elle disparaît des réseaux sociaux.

Je me suis posé beaucoup de questions en voyant comment cette histoire évoluait.

Moi qui pensais relayer une anecdote insolite et positive sur Internet (pour changer des contenus nauséabond et agressifs), j’ai réalisé que j’avais participé à un certain degré à la violation de la vie privée d’une personne qui apparemment ne souhaitait pas être mise en avant de la sorte…

D’autant plus que la jeune femme n’a pas supprimé ses réseaux sociaux par simple timidité : c’est parce qu’elle a commencé à recevoir des messages de toute part.

Tout cela s’est donc transformé en harcèlement. Et comme nous vivons dans un monde sexiste, la pauvre inconnue a entre autres reçu des commentaires et des messages à caractère sexuel.

Par exemple :

Le premier commentaire sur le post dit : « Lol, tu as sucé ce mec dans les toilettes de l’avion. Traînée »… et il y en a certainement eu d’autres.

Cette jeune femme est donc devenue cible de harcèlement en ligne et de harcèlement sexuel. Elle s’est aussi retrouvée dans un rôle particulier, au cœur d’une romance médiatisée sans son accord.

Une romance peut-être inventée de toute pièce d’ailleurs, puisqu’elle est projetée par deux personnes, Rosey Blair et son petit ami, qui ont interprété les évènements dont ils ont été témoins…

Il est difficile d’en savoir plus étant donné qu’il n’y a aucune déclaration de la part de l’inconnue — et c’est son droit.

Le droit à la vie privée, c’est notre affaire à toutes

J’ai pas mal réfléchi à tout ça. Puis je suis tombée sur ce fil Twitter, et un article de blog. Ils ont tous deux été écrits par une conférencière TEDx et autrice anglaise, Ella Dawson.

Son essai est long et parfois confus mais elle se pose d’excellentes questions qui m’ont aussi traversé l’esprit.

Aussi anonymes que nous pouvons l’être, sommes-nous de potentielles star d’une journée, d’une semaine ? Risquons-nous de devenir du jour au lendemain, à notre insu, l’objet d’une histoire virale qui nous échappe ?

Avec les réseaux sociaux et Internet, plus personne n’est 100% anonyme, finalement.

Peut-être que demain, parce que j’aurai éternué dans le métro, je deviendrai un mème rigolo. Je le vivrais peut-être bien, j’en rirais sûrement…

Mais si cette photo de moi qui éternue devient l’étendard d’un groupe incitant à la haine, je ne serais sans doute pas très à l’aise.

Je prends un exemple extrême et un peu hasardeux. Mais que peut-on faire pour se protéger ? J’avoue que je n’en sais rien.

Je pense que nous ne pouvons que compter sur le bon sens d’autrui et c’est malheureusement risqué. Rosey n’a sûrement jamais été mal intentionnée, mais à quel moment aurait-elle dû s’arrêter dans le relai de cette histoire ?

Il y a une autre question que je me pose également. Malgré les visages qu’elle a pris soin de brouiller, je pense que l’identité d’un individu ne s’arrête pas à ses traits.

On peut aisément reconnaître une personne par ses expressions, sa corpulence, son style vestimentaire, sa coiffure…

Aujourd’hui, je regrette d’avoir relayé cette histoire, je le confesse.

Je me suis enthousiasmée autour d’un récit qui m’a mis du baume au cœur. Et je n’aurais jamais essayé de retrouver l’identité deux protagonistes, estimant que la suite ne me regardait pas.

Évidemment, je n’aurais pas dû faire preuve d’autant de naïveté puisque qu’une foule d’internautes — dont Rosey Blair et son petit ami — ont enquêté sur l’identité du couple et sont parvenus à les retrouver.

Tant mieux si le jeune homme profite de cette notoriété, si ça lui plaît. Mais sa réaction était imprévisible. Ce qui était à prévoir en revanche, ce sont les harceleurs qui s’en sont pris à la jeune femme.

Comme l’explique Ella Dawson, nous pouvons tous devenir des figures publiques, à notre insu et contre notre gré.

Il est donc de notre responsabilité à toutes et tous de prendre garde lorsque l’on relaie une blague que l’on a entendue dans le métro, de faire attention lorsque nous souhaitons partager une photo d’un comportement insolite attrapé dans la rue, de réfléchir à deux fois avant de publier une vidéo d’un et surtout d’une anonyme.

Ne créons pas de héros ou d’héroïne publique contre son consentement, au risque de lui gâcher la vie.

L’histoire d’amour née dans un avion

Le 4 juillet 2018

Les histoires d’amour qui débutent dans les avions, ça n’existe que dans les comédies romantiques me direz-vous.

Cette fois-ci, la fiction a dépassé la réalité ! Rosey Blair, influenceuse sur Twitter à plusieurs milliers d’abonnés, a suivi de près une histoire un peu dingue qui a eu lieu durant son vol, le 3 juillet dernier.

À bord d’un avion direction le Texas, Rosey et son petit ami demandent à une jeune femme d’échanger leurs places afin de s’assoir ensemble.

Une fois installés, tous les deux plaisantent entre eux en se disant que peut-être, le nouveau voisin de vol de la jeune femme sera l’amour de sa vie et que le couple aura été à l’origine d’une belle romance.

Cela part d’une gentille petite blague privée, mais très vite, Rosey et son mec réalisent que la jeune femme et son voisin se mettent à discuter. 

Débute alors un thread aussi haletant qu’une série dans laquelle j’attendrais avec impatience de voir mes deux personnages préférés se rouler une pelle.

Nous n’étions pas assis l’un à côté de l’autre et donc on a demandé d’échanger nos places avec nos voisins et voilà qu’ils FLIRTENT ! Tous deux ont l’air d’être passionnés de fitness, ils sont très sexy et ils n’arrêtent pas de parler, de se sourire et l’avion n’a même pas encore décollé !

Un début de romance digne d’un film

Les deux inconnus ne cessent de se parler, de rire, et au fur et à mesure que le voyage se poursuit, ils semblent se rapprocher physiquement !

Leurs coudes se touchent à plusieurs reprises, les voilà qui flirtent comme si de rien n’était et ils s’entendent super bien.

Ils ont d’ailleurs un point commun fort : tous deux sont coach sportifs.

Rosey et son petit ami se demandent si le jeune homme va offrir un verre à sa voisine et SURPRISE :

Le chariot de la bouffe de l’avion arrive !!

Bon finalement ils partagent un plateau de fromage et si ça c’est pas le début de l’amour, je ne réponds plus de rien.

Le public attend la suite !

Et ce n’est pas tout ! Les deux protagonistes de cette histoire adorable se montrent mutuellement des photos de leur famille.

C’est aussi le moment de préciser que notre narratrice Rosey Blair a racheté plusieurs fois de la WiFi dans l’avion afin de tenir le monde entier au courant de la suite de cet épisode. Je dis le monde entier et j’exagère à peine :

Les gens sur Twitter ont sorti le pop corn et le vin en attendant patiemment le déroulé des événement. Plus intense que le ship Bughead dans Riverdale, je vous le dis !

Nouveau rebondissement : ils sont allés ensemble aux toilettes ! OH. MY. GOD. 

Une fois de retour, elle a posé sa tête sur l’épaule de son voisin pendant UNE SECONDE, nous raconte Rosey Blair, toujours aussi enthousiaste avec son copain.

Enfin, l’avion atterrit et il est temps de dire au revoir à cette chouette histoire… SAUF QUE :

ILS QUITTENT L’AÉROPORT ENSEMBLE. 

Rosey et son copain ne peuvent pas être plus heureux. Ils ont sûrement aidé à la naissance d’un beau couple. 

Merci Twitter pour offrir ce genre de moments. ❤️

À lire aussi : Des chatons inconnus sous le lit, une bonne façon de devenir père

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Akjs
    Akjs, Le 26 juillet 2018 à 22h08

    @Dame Verveine C'est plutôt le souvenir du début, tout le monde l'épie, la regarde qui m'a fait pensé au parallèle avec le tweet. Et sans doute le fait que ça soit numérique (Twitter, rapide, portable toussatoussa) aussi.
    Mais ok, je le reverrai pour la peine ! :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!