All About That Bass, l’hymne aux rondeurs controversé de Meghan Trainor

All About That Bass est une chanson de Meghan Trainor sur l'acceptation de ses rondeurs, qui mêle attitude positive et... skinny-shaming. Retour sur un succès controversé.

All About That Bass est l’hymne aux popotins rebondis de Meghan Trainor, une jeune chanteuse et parolière américaine qui a l’habitude d’écrire des tubes pour d’autres artistes comme les Rascal Flatts.

Dans cette chanson plutôt entraînante (je me suis tortillée sur ma chaise, j’avoue) qui fait un gros carton aux États-Unis, Meghan encourage les jeunes filles rondes à s’accepter comme elles sont et à aimer leur corps.

Je te laisse découvrir la chanson ainsi que son clip rose bonbon inspiré des années 1950.

Voici une petite traduction des paroles (amoureuses des rimes et des métaphores filées, j’ai tout donné pour vous) :

J’aime les belles miches, pas les planches à pain

Bon, ça se voit que je ne fais pas du 32
Mais je peux bouger comme il se doit
Parce que les mecs bavent devant mes fesses
Et que j’ai tout ce qu’il faut au bon endroit

Et tous ces magazines qui abusent de Photoshop
Alors qu’on sait qu’ils nous entubent
Il est temps que ça s’arrête
Montre à tout le monde comme tu es belle
Car chaque centimètre de ton corps est parfait, des pieds à la tête

Ma mère m’a toujours conseillé de ne pas être obsédée par mon poids
Elle dit que les hommes aiment pouvoir s’agripper à nos rondeurs le soir
Tu sais, je ne ressemblerai jamais à une poupée Barbie
Donc si c’est ton truc : circule, il n’y a rien à voir !

J’aime les belles miches, pas les planches à pain

Je vais relancer la tendance des fesses bien rebondies
Vas-y, dis leur à ces connasses maigrichonnes que…
Non je rigole. Je sais que tu te trouves grosse
Mais je suis là pour te dire que chaque centimètre de ton corps est parfait, des pieds à la tête

Ma mère m’a toujours conseillé de ne pas être obsédée par mon poids
Elle dit que les hommes aiment pouvoir s’agripper à des rondeurs le soir
Tu sais, je ne ressemblerai jamais à une poupée Barbie
Donc si c’est ton truc : circule, il n’y a rien à voir !

J’aime les belles miches, pas les planches à pain

Malgré un message qui se veut positif et un clip bon enfant, la chanson a fait couler pas mal d’encre à cause du terme « skinny bitches » (que j’ai traduit par « connasses maigrichonnes ») employé pour parler des femmes minces. Faire du skinny-shaming (le fait d’humilier une personne parce qu’elle est mince) dans une chanson sur l’acceptation de son corps, c’est une drôle de façon de lutter contre les complexes.

D’autres reprochent aussi à Meghan de définir le poids idéal par rapport à ce que les hommes aiment et non par rapport à ses propres envies : « My mama she told me don’t worry about your size / She says, boys like a little more booty to hold at night » (que j’ai traduit par « Ma mère m’a toujours conseillé de ne pas être obsédée par mon poids — Elle dit que les hommes aiment pouvoir s’agripper à des rondeurs le soir »). En effet, il est tout à fait possible de s’aimer soi-même, comme on est, pour ce qu’on est, sans avoir besoin de la validation des hommes… Surtout que toutes les femmes ne sont pas hétérosexuelles, loin de là !

Et toi, que penses-tu de cette chanson et de son message controversé ?

À lire aussi : J’ai un IMC faiblard et non, je ne suis pas anorexique

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 92 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nyarlathotep
    Nyarlathotep, Le 27 octobre 2015 à 14h48

    A première vue, le terme "skinny bitches" qu'elle emploie dans la chanson pourrait effectivement se référer uniquement aux pestes qui se moquent des rondeurs. Si on prend l'expression en tant que telle, d'accord.

    En revanche, quand je vois des propos comme "j'aime les belles miches, pas les planches à pain" matraqué plusieurs fois dans le refrain, ou encore "je vais relancer la tendance des fesses rebondies", ça me fait tiquer. Car même dans le cas où elle ne ferait pas de skinny shaming (et encore je me pose toujours la question vu le ton général de la chanson), ce qui est sûr, c'est qu'elle tape quand même pas mal sur les filles qui n'ont pas beaucoup de formes de manière générale. Or, ne pas avoir de formes généreuses, des fesses bien rebondies, ça peut aussi bien concerner des filles minces que des non-minces, voire même des plus rondes. Il faut arrêter de croire qu'une fille ronde a forcément des fesses rebondies ou une poitrine généreuse, certaines ont juste du ventre et puis c'est tout, elles peuvent ensuite passer pour des "planches à pain" (raaah je déteste ce terme, ça donne vraiment l'impression qu'elles ne sont pas de vraies femmes, que ce ne sont que des choses déshumanisées). Et à l'inverse, une fille très mince peut avoir une grosse poitrine et un postérieur rebondi. En tout cas, vu comment Meghan Trainor évoque sans cesse les "préférences" des mecs, faut croire que les formes et rondeurs dont elle fait l'éloge tout au long de sa chanson sont surtout les seins et les fesses ... (d'ailleurs ensuite elle ajoute bien "et j'ai tout ce qu'il faut au bon endroit")
    J'ai l'impression qu'elle enfonce des portes ouvertes, qu'au lieu de critiquer les normes imposées par la société, elle ne fait que les renforcer. Car oui, une poitrine pas trop petite et des fesses rebondies, c'est quand même largement valorisé, et ce n'est pas nouveau.
    Au final, des filles minces, mais aussi des filles rondes peuvent se sentir blessées (car en plus de ne pas avoir la taille mince prônée par les critères de beauté, elles n'ont pas les fameuses formes "au bon endroit"). Bref, avoir ces "formes", et être mince ou ronde, cela ne va pas forcément de pair.

    (bon je vois que j'ai écrit un gros pavé, d'autant plus que le sujet ne semble plus très actif (:red:), mais je tenais au moins à exprimer ceci)

Lire l'intégralité des 92 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)