À votre écoute coûte que coûte – France Inter (Sors ton transistor)

Cette semaine, Sophie-Pierre Pernaut a décidé de te parler du très controversé À votre écoute coûte que coûte.

À votre écoute coûte que coûte – France Inter (Sors ton transistor)

À votre écoute coûte que coûte est une émission radiophonique de 7 minutes qui parodie les émissions de libre-antenne dans lesquelles des auditeurs viennent s’épancher sur leurs malheurs en trouvant en l’animateur une oreille compatissante toujours prompte à donner de bons conseils.

Diffusée sur France Inter depuis le 16 janvier dernier, l’émission est présentée par Philippe et Margarete de Beaulieu. Le premier est médecin, la seconde, psychothérapeute. En plus de partager le même nom, ils ont pour points communs leur étroitesse d’esprit, leur racisme, et leur capacité à faire culpabiliser leurs auditeurs.

La première émission et l’accueil du public

Dès la diffusion de la première émission, l’internet branché radio était en émoi : dans ce numéro, un certain Julien expliquait qu’il n’avait pas pu faire soigner sa cheville après une entorse parce qu’il y avait trop de monde aux urgences.

Il part alors dans un délire en clamant que c’était à cause des chômeurs qui eux, profitent des allocations familiales et ont par dessus le marché tout le temps d’aller se faire soigner. Il avance alors cette solution fumeuse :

« Je pense juste que les soins hospitaliers, – urgences ou pas d’ailleurs -, devraient être payables immédiatement sur place. Et après, déduits de l’impôt sur le revenu. Comme ça les gens qui travaillent pas et donc qui cotisent pas, et bah ils payent de leurs poches. Et quand ils en auront marre de pas être remboursés et bah ils iront trouver du boulot. »

La réponse des animateurs ne se fait pas attendre puisqu’ils acquiescent au point de conclure en saluant le bon sens de l’auditeur.

Après cette première diffusion, bon nombre d’auditeurs de France Inter sont tombés dans le panneau ; de fait, il n’était précisé nulle part qu’il s’agissait d’une parodie. Pourtant, dès le générique, l’émission sent la grosse blague : sur l’air du Concerto alla Rustica de Vivaldi, les deux animateurs répètent en boucle « à votre écoute coûte que coûte » en se renvoyant la balle avec des voix mielleuses et complices, ambiance couple niaiseux qui personnalise en binôme son message répondeur. Un générique qui se termine sur le mot d’ordre kitchounettement insensé des deux praticiens :

« Quatre oreilles, mais aussi deux coeurs. Quatre z’yeux qui donnent une vision, coûte que coûte. »

Une émission qui fait débat

La supercherie sera dévoilée quelques jours à peine après le début de l’émission. Tout a commencé avec des auditeurs bien attentifs qui ont su reconnaître les voix de Zabou Breitman et de Laurent Laffite dans les rôles de Philippe et Margarete – des suppositions confirmées à demi-mots le 26 janvier par le médiateur de Radio France. Pourtant, s’il n’a très vite plus fait aucun doute que l’émission était une parodie, des voix ont continué à s’élever pour s’insurger contre le programme.

Dix jours après le début de l’émission, l’association de lutte contre le sida Act-Up publie une lettre ouverte à l’encontre des dirigeants de France Inter. Bien que les membres du mouvement aient compris qu’À votre écoute coûte que coûte était un canular à long terme, ils ont protesté contre les propos homophobes proférés par les deux faux animateurs dans l’émission du 26 janvier :

Une plainte pour « exercice illégal de la médecine et mise en danger de la vie d’autrui » a même été déposée à l’encontre de France Inter par un médecin qui n’avait pas saisi le second degré de l’émission et s’était affolé d’entendre Philippe de Beaulieu prescrire « une épaisse couche de crème de cortisone » à une femme souffrant d’herpès. Mais il a raison le médecin, faut pas déconner avec l’herpès et la cortisone. La preuve : la jeune femme qui avait appelé pour demander conseil au de Beaulieu a rappelé le lendemain après avoir suivi les recommandations de Philippe : elle était complètement défigurée.

Un humour qui n’est pas au goût de tous

Même s’il est désormais su de la majorité des auditeurs que l’émission est une pure satire, nombre d’entre eux continuent de s’insurger contre À votre écoute coûte que coûte : certains trouvent honteux que le programme se moque des obèses, des SDF, des immigrés et des homosexuels. En revanche, d’autres ont beau ne pas être choqués par l’humour de l’émission, ils n’accrochent toujours pas au programme qu’ils ne trouvent tout simplement pas assez drôle (les goûts les couleurs tout ça tout ça).

D’autres, au contraire, se réjouissent de voir le retour sur les antennes d’un humour caustique, corrosif et politiquement incorrect. J’en fais personnellement partie.

Et toi, tu te ranges de quel côté ?

À votre écoute coûte que coûte, du lundi au vendredi à 12h23 sur France Inter et toutes les émissions sont disponibles en ré-écoute sur le site de la station.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MoidemazelleAussi
    MoidemazelleAussi, Le 24 avril 2012 à 15h09

    Ils sont vraiment bons, et ils y vont vraiment fort...
    Ça fait du bien !!!

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)