5 meufs qui font de la musique et que vous ne connaissez peut-être pas (encore)

Voici 5 artistes féminines dont vous n'avez peut-être jamais entendu parler. Talentueuses, elles ne font pas (encore ?) la couverture des magazines mais gagneraient à être plus connues du grand public. On vous fait découvrir.

5 meufs qui font de la musique et que vous ne connaissez peut-être pas (encore)

Alors OK, on vous donne souvent des nouvelles de Nicki Minaj, Beyoncé et autres Rihanna – on aime bien ça. Mais aujourd’hui, j’ai voulu vous parler de 5 filles dont je rêverais d’être la bonne copine, le genre de nanas qui rappellent une bonne fois pour toutes qu’on ferait mieux de ne pas se contenter des charts mainstream qui passent partout à la télé. Ces 5 artistes sont tellement cool que je me demande tous les matins au réveil si elles auront fait le buzz pendant la nuit. Ce jour n’est encore jamais arrivé. Mais en attendant, je vous en parle ici. Qui sait, elles vous plairont peut-être autant qu’à moi !

[HIP HOP] Azealia Banks

Que dire d’Azealia Banks ? D’abord, que cette photo me donne envie de la pousser en rigolant dans un caddie au rayon cassoulet d’un supermarché. Ensuite, que cette nana est une rappeuse de Harlem, qui soit dit en passant, a aussi fait ses études à LaGuardia High School (l’école dans laquelle ont été scolarisés, hmm, voyons voir : Al Pacino et Nicki Minaj).

Son flow est tellement cool que j’aime cette chanson même sans en aimer forcément l’instru. Son sourire est adorable, elle transpire la joie de vivre et sa langue tournoie à 100 à l’heure dans sa bouche quand elle rappe. La part qui commence à 1:46 dévoile, presque de façon subliminale, la capacité de la jeune femme à partir dans des sonorités plus soul.

Chargement du lecteur...

Azealia a récemment parlé d’un remix de ce morceau  : une version plus house-pop couplée à ce qu’elle décrit comme du « rap-bitch shit » et une féérie hivernale proche du R&B de Aaliyah. J’ai hâte.

[DEEP & ACID HOUSE] Nina Kraviz

Nina Kravitz est une vraie encyclopédie de la house, qu’elle aime deep, de Chicago ou encore acid. Née dans le froid de la Sibérie, cette jolie jeune femme aux yeux en amande perçants tient une résidence au Propaganda, un des clubs les plus respectés de Moscou.

Chargement du lecteur...

On dit que le monde des producteurs de musique électronique est très majoritairement masculin. 1/ C’est effectivement une vérité, de fait, mais 2/ je suis ravie que Nina vienne bousculer un peu ces statistiques.

Pour l’aimer, il ne faut rien avoir contre les tempos relativement rapides et les kick drums. Enfin, en fin de soirée quand tes invités bourrés commencent à prendre leurs manteaux pour partir, ça fait toujours son petit effet. Apaisant, chill, rythmé.

[ELECTRO inspiration 80’s] Class Actress

La première fois que j’ai vu des photos de Class Actress, je l’ai soupçonnée d’être une terrible poseuse. Avec son imaginaire un peu « chanteuse de pop cheap » (y’a qu’à voir les résultats quand on cherche son nom dans Google Images), je me suis attendue à une musique insipide et sans saveur. L’adage « l’habit ne fait pas le moine » n’a jamais autant pris son sens qu’avec Class Actress : en fait, la petite protégée de Caroline des Chairlift a une voix cristalline complètement envoûtante. Et en plus, elle cite les Beach Boys et Madonna dans ses artistes préférés.

Chargement du lecteur...

[NU-DISCO/R&B] Jessica 6

Précisons d’emblée : Jessica 6 n’est pas le nom de la donzelle, mais celui de son groupe – un trio de Brooklyn. Elle, elle s’appelle Nomi Ruiz. Elle a grandi sur les sons de Janet et Michael Jackson et de Mary J. Blidge. Avec Wiley et Raposo (le bassiste et le clavieriste avec qui elle forme le groupe), la musique de Nomi adopte quelques influences hip hop.

Chargement du lecteur...

[POP/FOLK] Ladylike Lily

Nature verdoyante, motif liberty et hairband : l’imaginaire de Ladylike Lily a la douceur d’un smoothie fraise-banane et le panache d’une jolie biche. C’est mon copain Loïg qui m’en a parlé le premier, me vendant la belle Oriane (sa « pote qui ressemble le plus à un chat ») comme une chanteuse talentueuse absolument adorable. En effet. Ladylike Lily est le genre de créature frêle à susurrer des textes tellement délicieux que n’importe lequel de ses morceaux donnerait des envies de pique-nique sur une nappe à carreaux dans un champ ensoleillé, même au plus blasé de vos potes.

Je vous propose de regarder ce clip (il est charmant) mais sachez que le morceau préféré de Loïg est celui-ci.

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Selenee-2
    Selenee-2, Le 21 mars 2012 à 0h16

    J'adooooooooooore Aleazia (rien que son prénom déjà), elle est belle et son flow : wohohoho !

    Puis vous avez remarqué que sa chanson 212 est un concentré de poésie dédié à la gloire du sexe oral ? ^^
    Je l'aime encore plus pour le coup !

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)