3 films qui célèbrent l’amour mère-fille, à regarder avec ta daronne !

La fête des mères, c'est LE jour où tu peux crier ton amour pour celle qui t'a donné la vie. Alors, si tu t'enfonçais confortablement dans un canapé avec elle pour binger ces 3 films sur l'amour filial, proposés par Kalindi ?

3 films qui célèbrent l’amour mère-fille, à regarder avec ta daronne !

Ça n’a pas pu t’échapper : la fête des mères c’est aujourd’hui.

Que tu offres à ta daronne un livre, des places de théâtre, des fleurs, des bons d’achats ou un collier de pâtes, une chose est sûre…

Se creuser la tête, C’EST CHIANT BORDEL.

Personnellement, je n’ai jamais aucune idée de cadeau, mais pour une fois j’ai été aidée par Lucie, qui a fait une sélection de présents plutôt sympa.

En attendant, et si on célébrait cette fête en proposant à nos mères de passer un petit bout de temps à mater un bon film qui célèbre notre amour réciproque ?

Lady Bird, le plus récent

Tu as peut-être déjà entendu parler de ce long-métrage, le premier réalisé par Greta Gerwig (Frances HaMistress America).

Pour son premier film, cette jeune cinéaste de 34 ans s’empare d’un sujet passionnant, souvent exploité, mais rarement avec autant de brio : l’adolescence.

Christine McPherson, une lycéenne de 17 ans qui se fait appeler Lady Bird, veut à tout prix quitter sa Californie natale pour s’installer sur la côte Est et étudier dans de prestigieuses universités.

Seulement, sa famille n’a pas un rond en poche, sa mère est très peu encline à céder à cette demande, son père lutte contre la dépression, et ses résultats ne sont pas mirobolants bien que tout à fait corrects.

Il faudra qu’elle s’y fasse, ce sera Sacramento ou rien du tout. Mais l’adolescente n’est pas de cet avis…

En plein roller-coaster amoureux, Lady Bird ira de joies en déceptions, mais s’en tiendra toujours à sa plus grande volonté : se barrer de son patelin.

En plus d’aborder la question du premier amour, du passage douloureux à l’âge adulte, et de l’indépendance, Lady Bird évoque surtout les relations mères-filles. Une thématique chère à mon coeur.

Lady Bird aime sa mère plus que tout, mais ne parvient pas à lui montrer.

Sa mère l’aime plus que tout, mais ne réussit pas non plus à l’exprimer.

Se dégage de cette non-communication beaucoup de querelles, mais qui ne sont jamais graves. Ce sont celles qu’on a quand on a 17 ans. Et qu’on vit avec une femme qui pense qu’on en a encore que 14. 

D’apparence très simple mais traitée avec beaucoup d’intelligence et de second degré, cette comédie sociale et romantique ne se contente pas de faire marrer son public, mais met à sa disposition tout un panel d’émotions plurielles.

Julieta, le plus émouvant

Almodovar se fait un peu absent du paysage audiovisuel ces derniers temps. Il ne sort plus qu’un film tous les deux à trois ans, contre un tous les ans à la fin des années 80.

J’ai pour lui un amour immodéré et rêve d’être une de ses muses.

PEDRO, SI TU ME LIS…

Il y a deux ans, il sortait Julieta, un film encensé par la presse et le public, qui m’avait laissé un peu sur ma faim, malgré un développement d’intrigue plutôt bien foutu.

Mais peu importe la résolution, ce qui compte c’est l’histoire folle d’une mère qui retrouve espoir quant à d’éventuelles retrouvailles avec sa fille, qu’elle n’a pas vue depuis des années.

À coups de lettres, elle lui dévoile tout ce qu’elle n’a jamais osé lui dire.

Julieta est bouleversant. Moins foufou en terme de synopsis que bien d’autres de ses oeuvres comme La Piel que Habito, il n’est est pas pour autant moins intéressant.

Plus proche des problématiques de tout un chacun, ce long-métrage s’inscrit dans la liste précieuse des films intimistes du cinéaste.

Une œuvre idéale pour délier les langues, et oser dire à ta mère que tu l’aimes.

Freaky Friday, le plus teen

Je sais, c’est ridicule, mais j’aime toujours autant Freaky Friday, de l’Américain Mark Waters, porté par Lindsay Lohan et Jamie Lee Curtis.

Je l’ai découvert pour la première fois avec ma mère, quand j’avais 10 ans, au cinéma.

Tout de suite, la magie du teen-movie opérait et je me retrouvais à adorer le film ainsi que ma mère, au moins aussi cool que Jamie Lee Curtis.

Si tu es passée à côté du phénomène, laisse-moi te faire une piqûre de rappel.

Anna est une ado comme beaucoup d’autres : elle a le seum pour zéro raison contre sa mère et ne pense qu’à traîner avec ses potes, et surtout faire de la musique dans son garage.

Car le rock, c’est sa vie.

Elle est secrètement amoureuse du bellâtre du lycée incarné par Chad Michael Murray (qu’est-il devenu d’ailleurs ?).

Sa mère de son côté est une brillante thérapeute, un peu stricte et vieux jeux, sur le point d’épouser un nouvel homme.

Un soir, au restaurant, la mère et la fille se querellent au sujet dudit mariage, puis ouvrent des gâteaux chinois du bonheur, dans l’énervement…

Le lendemain, la mère se retrouve dans le corps de la fille et inversement !

Drôle, bon enfant, et romantique, Freaky Friday, c’est LE teen-movie qui t’oblige à te mettre à la place de ta mère. Peut-être n’est elle chiante que parce qu’elle veut te protéger, finalement ?

Bref, moi je garde un très bon souvenir de cette séance cinéma. Alors, je te le recommande, pour retomber en adolescence avec la femme qui t’a donné la vie.

De bons moments en perspective ! Et toi, tu regardes quoi avec ta daronne ?

À lire aussi : Ma soeur jumelle et moi — Les madmoiZelles témoignent

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Commentaires
  • PousseMoussue
    PousseMoussue, Le 28 mai 2018 à 20h06

    @Slippin : Après je veux pas empêcher les gens de voir le film hein ! D'autant que personnellement je trouve très cool de revoir des films de mon enfance/adolescence que j'ai complètement oublié depuis des années, même pour finalement découvrir que ce sont des grosses bouses niveau qualité, ou qu'ils sont oppressifs. Ca me permet de moins avoir tendance à idéaliser des trucs juste parce qu'ils ont "bercé mon enfance" :happy:

    Merci pour tes compliments ! (Et pour mon avatar, c'est une artiste répondant au pseudo de Heikala qui l'a fait, voici son Tumblr si ça t'intéresse elle fait des trucs super sympas ! : http://heikala.tumblr.com/)

    @7Tangerine6 : Je suis d'accord avec toi que si le film est sympa en lui-même, le fond laisse vraiment à désirer... comme pour beaucoup de teen-movies malheureusement :erf:
    C'est dommage, c'est un genre que j'aime bien pour le côté régressif et léger mais bon dieu qu'est ce que c'est difficile d'en trouver des qui sont un minimum safes !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!