Les anniversaires à travers le monde

John Green nous fait découvrir 28 traditions d'anniversaires à travers le monde pour le magazine Mental Floss !

As-tu tendance à te retrouver fauchée entre fin mars et début juin ? C’est normal : c’est probablement la période où on fête le plus d’anniversaires (et donc où on offre le plus de cadeaux). Tout simplement parce que ça signifie que ces personnes ont été conçues pendant les vacances d’été, où les couples sont presque nus tout le temps et n’ont plus ou moins que ça à faire de forniquer.

Je sais, pardon : je suis peut-être en train de t’obliger à t’imaginer tes parents presque nus n’ayant rien d’autre à faire que forniquer, et tu m’en vois bien désolée. Étant née un 20 avril, ça me fait personnellement hyperventiler depuis que je suis en âge de comprendre. (Viens-je de rappeler que mon anniversaire est dans deux jours de manière totalement gratuite ?)

C’est donc en quelque sorte la saison des anniversaires et John Green, de Mental Floss, nous apprend plein de trucs sur les traditions dans le monde qui entourent cet évènement. John Green c’est aussi entre autres l’auteur de The Fault in Our Stars. Ces gens productifs bourrés de talent ne me frustrent pas du tout, non, pas le moins du monde.

En tout cas, c’est vachement intéressant !

  • La tradition des anniversaires a commencé dans l’Égypte Ancienne, quand on célébrait celui des pharaons. Mais peut-être que c’est la date à laquelle ils sont devenus Dieux que l’on fêtait, et donc, celle de leur mort.
  • Les Romains de la Rome Antique étaient probablement les premiers à fêter les anniversaires de la famille et de leurs amis.
  • Au Danemark, quand c’est un enfant qui fête son anniversaire, on dépose des cadeaux autour de (ou sur) son lit pendant son sommeil. Je veux ça merci bisous. On place aussi un drapeau danois à l’extérieur de la maison pour faire savoir qu’on célèbre l’anniversaire de quelqu’un. On sert un gâteau en forme d’homme ou de femme selon le genre de la personne et on lui coupe la tête en premier !
  • En Australie et en Nouvelle-Zélande, aux boums d’anniversaire des enfants, on sert parfois du Fairy Bread (du Pain Féerique). C’est du pain blanc, du beurre et des vermicelles de couleurs. Ça a l’air dégueu ah pardon on m’a pas demandé mon avis.
  • Au Brésil, on tire le lobe d’oreilles du héros/de l’héroïne de la journée. Bon, c’est pas très agréable. Mais y a des truffes de chocolat alors ça va.
  • Le tirage de lobe est aussi une tradition hongroise. Le geste est accompagné d’une chanson qui signifie « que Dieu te bénisse, vis suffisamment longtemps pour que tes lobes touchent tes chevilles ».
  • Au Royaume-Uni et en Irlande, une des traditions est le « bump » : on soulève le garçon ou la fille et on le cogne contre le sol, une fois s’il a un an, dix fois s’il a dix ans. Cinq fois s’il a cinq ans. Sept fois s’il a… Bref.
  • Les États-Unis et le Canada ont une tradition similaire, mais avec des coups de poing.
  • Aux États-Unis, il y a le « smash cake » : on donne une part individuelle au tout petit enfant qui fête son anniversaire pour qu’il fasse ce qu’il veut avec. Du bordel, donc.
  • Au Canada, on étale du beurre sur le nez de la personne qui fête son anniversaire.
  • Au Népal, on met du yaourt coloré sur le front de la personne qui fête son anniversaire.
  • Les Mexicains ont pour chanson d’anniversaire Las Mañanitas, qu’on chante avant de manger le gâteau. Évidemment, on y retrouve aussi la tradition des piñatas…
  • …tradition qui n’est pas originellement mexicaine, mais chinoise ! Elle avait lieu pour célébrer la nouvelle année, et ce sont les Européens qui ont apporté ce concept au Mexique.
  • Au Ghana, le petit-déjeuner d’anniversaire traditionnel s’appelle le « oto » ; il est préparé avec des oeufs et des oignons.
  • En Chine, on mange le Yi Mein, les nouilles de la longévité.
  • En Chine, toujours, on n’offre pas d’horloges ou de montres à un anniversaire (du moins quand on est bien intentionné). Ça a la réputation de porter malheur.
  • Les anniversaires individuels sont rares au Vietnam. Les anniversaires des habitants sont généralement célébrés en même temps lors du Tet (leur Nouvel An). Les enfants reçoivent des cadeaux, et les plus âgés leur donnent des enveloppes rouges contenant de l’argent.
  • En Corée, on célèbre individuellement le premier anniversaire mais tous les suivants sont fêtés au Nouvel An.
  • En Allemagne, souhaiter un bon anniversaire en avance porte malheur. Pour les 16 ans, on jette de la farine sur la tête de la star du jour. À 18 ans, ce n’est plus de la farine mais de l’oeuf !
  • En Jamaïque, on jette aussi de la farine sur la tête de celui ou celle qui fête son anniversaire tous les ans.
  • En Allemagne, les hommes non mariés ont droit au « Sockenkranz » à leurs 25 ans : de vieilles chaussettes sont pendues devant chez lui pour symboliser son grand âge. Ok je… J’aimerais pas.
  • Les Juifs fêtent le passage à l’âge adulte avec la batmitzvah pour les filles à 12 ans et la barmitzvah à 13 ans pour les garçons.
  • Les Latino-Américains reconnaissent le passage à l’âge adulte des filles avec Quinceañera.
  • En Afrique du Sud, les parents offrent une clé à leurs enfants de 21 ans pour symboliser les responsabilités et le futur.
  • Au Pays-Bas, on célèbre les Crown Years (qui sont 5, 10, 15, 20 et 21 ans) avec des plus gros cadeaux que les autres années.
  • Au Niger, le premier, le dixième et le quinzième anniversaires sont célébrés par de très grandes fêtes.
  • Les orthodoxes et les juifs hassidiques se font couper les cheveux pour la première fois le jour de leurs 3 ans.
  • Les habitants de l’île de Minicoy rasent les cheveux de leurs nouveaux-nés quand ils ont vingt jours. La chevelure est ensuite pesée et l’équivalent de son poids en argent ou en or est donné à une association caritative par les parents.
  • En Chine, le jour du premier anniversaire d’un enfant, le bébé est placé devant tout un tas d’objets (des jouets, des livres, des DVD, de l’argent, PLEIN DE TRUCS). Les parents observent alors l’objet vers lequel va l’enfant et se disent que ça donne une indication sur son avenir.
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Meianne
    Meianne, Le 19 avril 2014 à 23h05

    Article très intéressant ! :)

    Étant née en avril, tout comme mes deux frères, je m'étais un peu traumatisée en imaginant mes deux parents en mode chauds lapins tous les étés mais en fait... La réalité était ailleurs : on était "programmés" ! "Ben ouais tu comprends, on a réfléchi et les bébés d'avril sont plus résistants une fois l'hiver venu."
    Retour à l'état de nature quoi.

    Cela dit, doit y avoir un peu de la fièvre estivale quand même, parce que seigneurs, le nooooombre inouï d'accouchements qu'on a eu en maternité en avril par rapport à fin février, les gardes m'ont semblé plus remplies. ;P

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)