Mes 15 bonnes raisons d’aimer le célibat

Alfrédette est célibataire, mais finalement, elle le vit assez bien. Voici 15 trucs qui l'arrangent dans le fait de ne pas être en couple - et les bons conseils de Tatie Sophie-Pierre Pernaut, comme une cerise sur le gâteau !

Mes 15 bonnes raisons d’aimer le célibat

Aujourd’hui, je vais parler d’un mal qui n’en est peut-être pas un : mon célibat. Il y a quelques mois, j’aurais pu vous soutenir très sérieusement que le couple est l’avenir de la race humaine, et que l’amoûûûr est une chose aussi merveilleuse que le retour du col Claudine, mais une rupture quelque peu chaotique m’a fait prendre conscience du fait que les hommes et les femmes sont aussi faits pour vivre ensemble que Franck Ribéry et Bernard Pivot. Aussi, voici quelques-unes de mes raisons de chérir le célibat plus que sa propre vésicule biliaire.

Note : Sophie-Pierre Pernaut, ce vieux croûton, n’est pas d’accord avec cet article. Elle a décidé de s’incruster dans ce papier d’Alfrédette pour donner son avis alors que personne ne lui a rien demandé. Vous inquiétez pas, on va essayer de soigner son attention whorism.

1) Parce que mes poils pourront vivre leur vie en liberté

Connais-tu l’un des tristes synonyme de « vie de couple », avec « compromis » et « plateaux télé devant Julie Lescaut » ? Il tient en neuf sanglantes lettres, et fait frémir la moitié de l’humanité : épilation, je crie ton nom. Le rasoir est ton pire ennemi ? Tu te débarrasses de ta fourrure avec plus de regrets que d’un disque de Dave ? La cire Veet t’a déjà causé une brûlure au troisième degré ? Réjouis-toi bien fort : dorénavant, seul ton poisson rouge pourra regarder de travers tes mollets velus. Merci, le célibat.

L’avis de Tatie Sophie : Selon mon expertise, j’estime qu’Alfrédette devrait se trouver un myope ou un mec qui s’en fout. Astuce alternative : instaurer un jeu qui consiste à obliger l’autre (éventuellement à l’aide d’un fouet) à vous arracher les poils des jambes avec les dents pimentera la vie sexuelle du couple tout en vous évitant la corvée de l’épilation, si tant est que vous estimez que c’en est une. Moi, personnellement, j’aime bien. Je pourrais passer des heures à regarder mes bandes de cire pleines.

2) Parce que je pourrai regarder autant de films romantiques que je veux

Ton homme te forçait à regarder Chuck Norris, alors que tu ne jures que par Sissi l’Impératrice ? Sache que ce comportement est officiellement reconnu comme une violence conjugale aggravée. Quoi qu’il en soit, tu pourras désormais te gaver de navets jusqu’à plus soif. Merci, le célibat.

L’avis de Tatie Sophie : J’ai beau avoir adoré mes périodes de célibat, la personne qui m’empêchera de choisir le style de films que je regarde n’est pas née. Ou alors elle risque fort de se prendre une clé USB dans chaque oeil.

3) Parce que mon appartement ressemblera enfin à un appartement

Peut-être as-tu déjà constaté que certains hommes ont une notion quelque peu floue du rangement. Certains oublient leurs chaussettes dans le frigo (vécu), leur rasoir dans le lit (vécu) ou leur téléphone dans le bac à glaçons (vécu). Ainsi, réjouis-toi si tu es de nouveau célibataire : ton appartement va renaître de ses cendres. Merci, le célibat.

Tatie Sophie aimerait vous signifier qu’elle se sent particulièrement fière de son appartement en bordel, parce que c’est super pratique de savoir qu’il y a une culotte propre dans chaque recoin et qu’il devient donc super simple de s’habiller le matin. En outre, elle aime bien retrouver des billets de 20€ sous le canapé en passant l’aspirateur parce que ça fait toujours plaisir de se croire pauvre alors qu’en fait, non.

4) Parce que je serai dispensée des douces haleines du matin

Ah, l’haleine du réveil, cet obscur objet de toutes les discordes. Ton mec te donnait l’impression d’avoir avalé un putois mort tous les matins ? Réjouis-toi : maintenant, aucune odeur pestilentielle ne viendra gâcher ton éveil. Sauf si tu as mangé des flageolets la veille, bien entendu.

5) Parce que je ne serai plus condamnée à dîner le dimanche avec tes beaux-parents

L’infâme rôti de porc aux haricots de belle-maman devrait être inscrit au Panthéon des épreuves les plus difficiles que l’on peut endurer au cours d’une vie, avec le trépas de son hamster nain et l’audition d’un CD de Céline Dion. Ainsi, une fois libérée de feu ton amoureux, tu seras aussi libérée de ses odieux géniteurs, qui se faisaient un plaisir de te dire toutes les semaines que « Tu as un peu grossi, et ce bouton sur ton menton, c’est vraiment pas joli ». Merci, le célibat.

Tatie Sophie se rend compte qu’à part une sombre petite soeur souffrant du syndrome « Margot Tenenbaum » fascinée par son frère, elle a eu beaucoup de chance avec ses belles-familles qui ne lui ont jamais fait de réflexion, même les jours de sébum qui déborde tellement qu’on pourrait faire cuire un steak sur son front sans que la viande ne colle.

6) Parce que ma liberté sexuelle le vaut bien

Ton ex ne supportait pas de faire des galipettes la lumière allumée ? Il était fétichiste des tampons usagés ? Il ne pouvait faire l’amour qu’en écoutant le générique de Bonne nuit les petits ? Joie dans les cœurs, tout cela est fini. Désormais, tu pourras faire vivre à ta vulvi les plus douces folies. Merci, le célibat.

Tatie SPP s’allie à Alfrédette pour soutenir celles qui traversent une période de vide sexuel à hauteur de la traversée du désert médiatique de Didier Barbelivien depuis l’an 1879.

7) Parce que sisi les copines

Depuis que tu es en couple, tu as sans doute négligé un peu, beaucoup ou passionnément tes ami-e-s. D’ailleurs, tu as manqué 340,6 séances de ciné, 58,4 aprèm potins et 34 soirées sushis. Qu’à cela ne tienne : tu as tout ton célibat pour combler ce retard.

Tatie Sophie tient à préciser à ses ami-e-s qui lisent cet article que son mec n’est pour rien dans le fait qu’elle ne les voit plus, c’est juste qu’elle a déménagé, merci, reposez ce couteau maintenant c’est dangereux.

8) Parce que je pourrai manger ce qu’il me plaît

Ton ex refusait de se nourrir autrement qu’avec des pâtes et des pizzas, prétendant que le régime italien était la seule alimentation valable en ce bas monde ? Qu’à cela ne tienne : tu pourras désormais adopter l’alimentation de ton choix, et manger du Nutella arrosé de vin blanc toute la sainte journée. Merci, le célibat.

9) Parce que je pourrai mater le cul d’autrui sans scrupules

Et que ce privilège se passe de commentaires.

L’avis de Tatie Sophie : mesdmoiZelles, croyez-moi : regarder des culs, c’est vital, qu’on soit en couple ou célibataire. C’est juste que dans un cas, on a le droit de demander si on peut palper (en y mettant les formes parce qu’on n’est pas chez les sauvages) et que dans l’autre cas, ça peut éventuellement être mal vu.

10) Parce que la cuvette de tes WC revivra

Si tu as vécu avec un compagnon aussi bon viseur qu’une taupe alcoolique, tape dans tes mains : dorénavant, tu pourras poser ton séant sur le trône sans craindre d’y trouver des résidus peu sexy.

L’avis de Tatie Sophie : personnellement, ce qui me gonfle le plus, c’est que mon partenaire ne baisse pas la lunette après son passage. Étant du genre étourdie, je me retrouve régulièrement les fesses dans la cuvette, à quelques centimètres de l’eau qui y gît. C’est pénible.

11) Parce que je pourrai me lâcher sur la lingerie

Tu n’as jamais cédé à l’appel du porte-jarretelle fuchsia, de peur de castrer psychologiquement ton Julot et de lui donner d’affreux cauchemars à base de Laurence Boccolini en gaine de cuir ? Réjouis-toi : tu peux désormais te lâcher, et te livrer aux expériences sous-vêtementesques les plus improbables. Merci, le célibat.

L’avis de Tatie Sophie : je porte personnellement mes sous-vêtements pour moi, que ce soit parce que j’ai envie d’être à l’aise dans une culotte en coton trop grande et délavée ou que j’ai envie de porter un joli truc (un peu comme avoir du vernis sur les pieds en hiver : c’est inutile, mais quand on aime bien, ça fait plaisir).

12) Parce que je n’aurai plus à subir le martyre des potes relous

Personnage-clé de toute comédie américaine qui se respecte, le pote relou est tout de suite beaucoup moins drôle lorsqu’il s’enracine dans ton salon du levant au couchant, avec une nette préférence pour les soirs de matchs (tous les soirs depuis le mois de mai, donc). Tu n’as plus de mec ? Alléluia, il ne reviendra plus. Merci, le célibat.

L’avis de Tatie Sophie : j’sais pas ce que c’est ; la pote lourde, c’est moi, en fait.

13) Parce que je ferai l’économie d’un cadeau de Noël

Ton copain te demandait plus volontiers un iPhone qu’un gentil poème au pied du sapin ? Rassure-toi : tu ne seras plus obligée de vendre un organe vital pour un présent dont il ne se souviendra plus d’ici un mois. Ton portefeuille appréciera également cet allègement : c’est la crise, que diable.

14) Parce que j’aurai bien plus de temps pour moi

On vous ment, on vous spolie : le couple, c’est du temps, beaucoup de temps. Et comme chacun sait, le temps, c’est de l’argent. Or, en ne passant pas la moitié de ton volume horaire journalier à répéter à ton cher et tendre qu’il est le plus beau / le plus fort / le plus intelligent, tu peux désormais te fixer des objectifs nouveaux : décrocher la médaille d’or de course en sac, être championne d’Europe de macramé, apprendre le Papou ancien, etc.

15) Parce qu’un de perdu, dix de retrouvés

Toutes ces bonnes raisons ne te suffisent pas, et tu te languis du moment ou tu cocheras fièrement la case « en couple » de ton profil Facebook ? C’est pas grave, on t’aime quand même. Et ne sois pas inquiète : tu es belle, sexy intelligente, et tu te retrouveras probablement un tcheum en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Bridget Jones ».

Et toi ? Y a des choses que tu aimes dans le célibat ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 40 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Blagjackette
    Blagjackette, Le 29 mars 2014 à 12h32

    Ben moi j'étais bien en couple... Je m'épilais de mon coeur, j'adore la lingerie et je m'entendais très bien avec tous ses potes... Alors le célibat là franchement je le vis mal, très mal. :caca:

Lire l'intégralité des 40 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)