10 ans de la GameCube : les jeux indispensables

Afin de célébrer les 10 ans de la Gamecube, sortie le 3 mai 2002, Axel Zita vous met un petit coup de nostalgie dans un top 5 des jeux indispensables.

10 ans de la GameCube : les jeux indispensables

Il y a 10 ans sortait la Nintendo GameCube, la console avec la meilleure manette de l’univers (la meilleure EVER, okay ?). Pour toi, public madmoiZelle, je dresse le top 5 des jeux mythiques de la console, accessibles à très faible coût.

Super Mario Sunshine

La GameCube, c’est la deuxième console que j’ai eue, juste après la mythique N64 (et son impressionnant Goldeneye). Mes parents l’avaient achetée pour pouvoir jouer à Super Mario Sunshine et squattaient par conséquent la console la plupart du temps. C’était justement ça la puissance de ce jeu : toute la famille pouvait y jouer.

Pour l’avoir remis récemment dans mon vieux cube poussiéreux, je peux vous dire que niveau gameplay, Super Mario Sunshine, c’était quand même du très, très lourd. Même s’il n’arrive pas à remplacer dans mon cœur Super Mario 64, il reste un indispensable auquel il faut avoir joué, ne serait-ce que pour la coolitude de survoler un port en jetpack aquatique (sans compter que c’est un super jeu pour geeker tranquillou l’été).

Star Wars : Rogue Leader (Rogue Squadron II)

PIOU PIOU PIOU BIM L’ETOILE NOIRE CHEH

La même année que la sortie du film L’Attaque des Clones arrive Rogue Leader, un jeu de pilotage qui fait suite à l’excellent Rogue Squadron. D’un point de vue graphique, c’est une claque pour son année de sortie : en 2002, on ne s’attendait pas encore à une image de cette qualité. S’il a aujourd’hui pas mal vieilli, Rogue Leader est un incontournable pour les fans de Star Wars, ou plus généralement pour tous ceux qui aiment l’idée de dégommer l’Étoile Noire depuis un X-Wing.

Tales of Symphonia

Tales of Symphonia est une pure tuerie que je classe personnellement au-dessus de tous vos Final Fantasy (oui, j’ose). Sublime RPG (bien que très classique dans son fonctionnement), c’est typiquement le genre de jeu vidéo qui fait rêver dès qu’on appuie sur Start. On y incarne Lloyd, un ado de 17 ans élevé par un nain qui part à l’aventure dans un monde du genre Terre du Milieu, mais dessiné façon Miyazaki. C’est beau, on s’en prend plein la tronche, et on oublie assez vite le but de la quête tellement les personnages sont cool. Tales of Symphonia est le premier et le meilleur RPG auquel j’ai joué. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais avoir un jeu dans lequel son personnage se bat ET fait la cuisine, en 2004, ça faisait méga-plaisir. Alors achetez-le.

Super Smash Bros Melee

King Kong VS Godzilla, round VI

Le kif absolu en jeu vidéo : faire combattre ensemble tous les personnages de l’univers Nintendo. Comme son nom l’indique, ce jeu est une mêlée monstrueuse, où on se contente de taper, taper, taper et encore taper. Je me souviens avec émotion de combats où Pikachu sortait un gros gun tiré de l’univers du Captain Fox et où Link se prenait un Falcon Punch dans les dents.

Rappelons-nous aussi, je vous prie, de la princesse Zelda qui se transforme en Sheik et enchaîne tout le monde avec ses shurikens, de Kirby qui absorbe Rondoudou, de Ronflex qui atomise Mario. Super Smash Bros Melee, c’est plein de souvenirs de bastons entre potes, et trop d’heures perdues à rester devant la télé au lieu d’aller traîner en ville. LA VIE quoi.

Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu

Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu  est l’un des jeux les plus beaux, les plus prenants et les plus émouvants de la GameCube. L’univers est sublime : on évolue dans un monde où les îles flottent dans le ciel et où les hommes ont quitté une Terre trop polluée grâce à leur « ailes de cœur ». Au niveau du scénario, l’histoire est très heroic-fantasy ; je ne vous en dis pas plus (déjà parce que je ne me souviens pas de tout, et aussi parce que je ne veux pas vous spoiler), mais sachez que ce n’est pas aussi enfantin que ça y paraît.

Originalité du gameplay, on ne contrôle pas le personnage principal du jeu, Kalas, mais un ange gardien qui le guide et lui apparaît à l’occasion. Pour le reste, c’est plutôt classique : donjons, combats, montures volantes et tout le toutim. Trop peu connu et trop oublié, Baten Kaitos mérite vraiment qu’on y passe un petit moment. En compilant les critiques émises à sa sortie, le jeu atteint une note de 81,67% de satisfaction (rep a sa Zelda).

Et vous, quels jeux vous ont marqué sur la GameCube ? Le petit cube violet vous manque ? Vous pleurez la nuit en repensant à l’ergonomie de sa manette ? Venez partager vos souvenirs avec nous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 42 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 42 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)