Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Actualités mondiales

Un an après, sans surprise, les Polonaises pâtissent de se voir privées d’accès à l’IVG

Un an après la décision du Tribunal constitutionnel polonais sur l’avortement, les femmes font face à un environnement « hostile et dangereux » d’après Amnesty International.  

Le 22 octobre 2020, le Tribunal constitutionnel polonais a jugé que la loi sur l’avortement était inconstitutionnelle, rendant l’accès à l’IVG pratiquement impossible. Cette décision a été passée par le parti politique au pouvoir dans le pays : PiS. 

L’avortement pour cause de « malformation grave et irréversible du fœtus ou de maladie incurable qui menace la vie du fœtus » a été rendu inconstitutionnel, ce qui va presque jusqu’à interdire la pratique car il s’agissait d’un des derniers motifs légaux pour avoir recours l’IVG en Pologne. Cela entraîne beaucoup de risques, et de dangereuses procédures clandestines.

Lors du vote de cette décision, le site du Planning familial publiait un article disant que : 

« Cette décision augmentera inutilement les souffrances des femmes déjà confrontées à des situations très difficiles. Ce traitement inhumain et dégradant a été décrit par la Cour européenne des droits de l’homme comme équivalant à une torture pour les femmes concernées. »

Un an après cette décision, Amnesty International publie un article tirant un bilan très négatif. 

Une décision qui ne peut pas durer 

« Les autorités polonaises doivent mettre un terme aux efforts visant à saper les droits reproductifs et à affaiblir les protections des femmes contre la violence. Elles doivent également s’engager à protéger les défenseurs des droits des femmes et les militants qui font l’objet de menaces et d’attaques continues depuis la décision d’octobre 2020. »

Plusieurs associations telles qu’Abortion without borders ou Federa ont déclaré avoir été bien plus contactées par des femmes de Pologne nécessitant une aide pour avoir accès à l’avortement. Abortion without borders a indiqué que 17.000 femmes les ont sollicités en ce sens.

Amnesty International publication
Crédit : page Instagram @amnestyfrance

Pour contrer les décisions du gouvernement, un projet de loi d’initiative civique est en cours. Il s’intitule « Avortement légal sans compromis » et autoriserait l’avortement sans restriction jusqu’à la douzième semaine de grossesse. Il autoriserait également l’IVG après ce délai en cas de risque pour la santé mentale ou physique de la personne enceinte, de grossesse non viable ou de grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste.

Amnesty International explique que : 

« Les faits démontrent constamment que les lois qui restreignent ou criminalisent l’avortement ne l’éliminent pas, mais poussent plutôt les gens à chercher à avorter par des moyens qui peuvent mettre en danger leur santé mentale et physique et diminuer leur autonomie et leur dignité. »

Les femmes de Pologne ne sont pas encore libérées de cette décision qui entraîne également des conflits entre le pays et l’Union européenne. Amnesty International alerte sur l’urgence et le besoin de faire évoluer les choses rapidement pour la sécurité des femmes de Pologne. 

À lire aussi : Comment défendre le droit à l’IVG en France ? (Eh non, la lutte n’est pas terminée)

Crédit photo : chaîne Youtube franceinfo


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

1
Avatar de Sally L.
21 octobre 2021 à 18h10
Sally L.
Ça fait des années et des années que les Polonaises pâtissent de se voir privées d’accès à l’IVG, c’est pas juste depuis un an. C’est juste que maintenant ça concerne même les femmes qui y avait recours pour des raisons médicales, donc une minorité. Je ne cherche pas à minimiser l’impact de cette loi aux conséquences dramatiques mais à la replacer dans son contexte déjà bien pourri.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités mondiales

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

1
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

Source : Hélène Coutard
Société

« Ce que l’on retient du 7 octobre, c’est que la solution militaire n’est pas la bonne » : Reportage avec Women Wage Peace

manifestation-IVG-etats-unis
Actualités mondiales

Texas : un groupe de travail sur la mortalité maternelle omet de collecter 10 ans de données sur l’avortement

Source : YouTube
Actualités mondiales

Kate Middleton annonce être atteinte d’un cancer, elle démarre une chimiothérapie

2
Source : BBC
Actualités mondiales

Les nouvelles images de Kate Middleton continuent de susciter les rumeurs les plus folles

4

La société s'écrit au féminin