Elles m’appelaient le monstre parce que mes seins n’ont pas du tout la même taille

Tu n'as pas les seins de la même taille ? Hélèna non plus et elle explique dans ce Corps à cœur, Cœur à corps que cela n'a rien de monstrueux !

Coucou toi !

Cette semaine, Hélèna a tenu à te parler de ses seins asymétriques pour montrer que ça n’a rien d’anormal. À toutes les personnes qui se sont senties mal à cause de leurs seins de tailles différentes, vous n’êtes pas seules !

Et tu sais quoi ? Moi aussi j’ai longtemps complexé sur mes seins, avec ce foutu sein gauche qui prend plus de place. Promis on se sent mieux quand on se fout la paix. Du love sur vous !

Corps à cœur, Cœur à corps

Si tu n’as pas suivi, il s’agit d’une série de témoignages illustrés, mettant en avant des personnes qui ont décidé d’avoir un regard plus positif vis-à-vis de leurs complexes physiques.

Il ne s’agit pas de se sentir bien À TOUT PRIX (ça suffit les injonctions, oh !) ou de dire qu’il y a des complexes plus importants que d’autres, mais d’observer les chemins que prennent différentes personnes pour se sentir plus en paix avec elles-mêmes.

Tous les corps sont différents, ça te dit de les célébrer avec moi chaque semaine ?

Les illustrations sont faites par mes petites mains et à partir de photos envoyées en même temps que le texte. J’en reçois plusieurs et je choisis celle qui m’inspire le plus.

Donc, sans plus attendre, le témoignage de cette semaine.

Du bonnet D au bonnet A pour une même paire de seins

Je me présente, mon nom est Hélèna
et j’ai vu ton article sur
mademoizelle.com qui parle des seins
et des complexes qui y sont liés, et je me
suis dit que c’était l’occasion de raconter
mon histoire entre mes seins et moi.

J’ai 20 ans et depuis le début de mon
adolescence (~13ans) j’ai un très gros
complexe vis-à-vis de ma poitrine…
Une asymétrie a fait son apparition
et plus les années ont passé plus elle
était prononcée, jusqu’à devenir ce
qu’elle est aujourd’hui.

Pour te donner une idée, mon sein
droit fait du D et mon sein gauche
du A en taille de bonnet.

Je vis un enfer chaque jour quand
il s’agit de me trouver des vêtements
et des soutien-gorge adéquats à mon
problème.

Je ne peux pas me regarder dans
le miroir sans me dire que la nature
s’est acharnée sur moi et qu’elle s’est
foirée en me concevant.

Les filles dans les vestiaires ont été
odieuses avec moi et me traitaient
de monstre.

Et pourtant depuis quelques mois j’arrive
de plus en plus à assumer cette anomalie,
je me persuade que ma poitrine est unique
et que même si elle est bizarre au premier
abord, j’ai une poitrine 2 en 1 ^^

J’ai pour projet de me faire tatouer sous
la poitrine pour embellir ce défaut et m’aider
à l’aimer tel qu’il est, parce qu’au final
j’ai conscience qu’il a fait de moi
une personne unique.

Je souhaite témoigner sur mon complexe
parce que je suis certaine que d’autres
filles sont dans le même cas que moi,
et j’aimerais leur dire qu’il n’y a pas
de honte à être différente parce qu’un
monde sans différence serait monotone
et ennuyeux.

Je te remercie du fond du cœur d’avoir
lu mon mail et j’espère que tu feras
en sorte que mon message puisse être
relayé aux lectrices de mademoizelle.com.

Témoigner sur ses complexes, ça fait quoi ?

J’ai également demandé à Hélèna de faire un retour sur cette expérience : témoigner et voir son corps illustré, ça fait quoi, qu’a-t-elle ressenti ?

Merci beaucoup pour cette magnifique
illustration ! Cette expérience m’a
apporté beaucoup ; au tout début j’ai
hésité à me lancer puis, après une nuit
de réflexion (la nuit porte toujours
conseil 😊), je me suis dit que ça valait
le coup de commencer l’aventure.

Prendre ces photos a été pour moi
un véritable calvaire car je trouvais
les angles de prise plutôt moches,
et comme j’ai une vision très pessimiste
de ma propre personne il m’était
difficile de voir quelque chose de
beau dans mes photos.

Après te les avoir envoyées, j’étais à
la fois soulagée et angoissée ; soulagée
d’une part parce que j’ai réussi à vaincre
mes démons et angoissée d’autre part
parce que j’avais peur pour la suite
des événements.

Au final, je reçois cette illustration très
réussie et je ne pensais pas dire ça un
jour mais… Je suis magnifique !

C’est ce qu’on appelle un changement
de regard radical, passer d’un corps
détesté voire haï, à un corps aimé grâce
à ton illustration.

Cela me fait beaucoup de bien de me dire
qu’au final je ne suis pas un monstre,
mais une personne normale.

C’est bien moi sur le dessin ! 😄 Je me
reconnais parfaitement et tu as réussi à
sublimer une partie de mon corps que
je croyais définitivement hideuse.

Je suis très heureuse de me voir sous un
autre un jour par le biais de ton dessin.
Je compte bien l’imprimer, le mettre dans
mon bullet journal, histoire de l’avoir toujours
avec moi et pouvoir le regarder quand je me
détesterai de nouveau pour X raisons.

Pour suivre Léa Castor, rendez vous sur Instagram et Facebook !

Léa Castor

Léa Castor

Graphiste et illustratrice Castor voyageuse, j'ai décidé de poser mon sac-à-dos et ma palette d'aquarelle dans la madmoiZelle family pour un moment.

Tous ses articles

Commentaires

Helenaaaa3

Coucou tout le monde !
Je suis Hélèna, la témoignante, et je dois dire que tous vos commentaires me vont droit au cœur ♥
C'est la première fois que je fais une telle démarche pour raconter mon rapport au corps et Léa m'a beaucoup aidé à la réaliser. ( et son illustration est tellement magnifique :loveeyes: le talent y est c'est certain !)
Je vois qu'au final je ne suis pas seule à vivre dans ce mal être et ça me fait du bien.
Prochaine étape dans ma réflexion sur moi-même, arrêter de tricher en mettant des push-up dans mon soutien gorge pour compenser le vide , et pourquoi pas ne plus porter de soutif !
Je suis consciente que ce ne sera pas simple à faire, mais compte tenu de la force que vous m'avez apporté, je suis désormais déterminée à aller jusqu'au bout.:supermad:
Cœur sur vous ♥
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!