Live now
Live now
Masquer
pexels-arminas-raudys-bananerais chlordécone
Justice

Scandale du chlordécone : la justice déclare un non-lieu

Un scandale d’État… qui se solde pourtant par un non-lieu. Les associations ne baissent pas les bras et sont déterminées à obtenir justice et reconnaissance de cet empoisonnement au chlordécone aux lourdes conséquences sur la santé et l’environnement.

C’est un non-lieu qui a été signé en début de semaine dans l’enquête sur l’empoisonnement des Antilles françaises au chlordécone, mais le combat ne s’arrête pas ici pour les avocats des victimes.

Le chlordécone a été détecté chez 90 % de la population vivant en Guadeloupe et en Martinique, selon Santé Publique France. Un produit insecticide toxique utilisé dans les banananeraies depuis les années 70 jusqu’en 1993, malgré la connaissance de ses effets nocifs et durables sur la santé et sur l’environnement.

En décembre 2021, un fonds d’indemnisation a été lancé pour permettre aux anciens travailleurs agricoles de toucher des réparations après avoir été exposé au chlordécone. Les cancers de la prostate causés par l’exposition au produit vont être reconnus comme des maladies professionnelles.

manifestation-chlordecone

Une reconnaissance de l’impact du chlordécone… mais un manque de preuves pénales selon les juges

« Un État de droit ne peut pas dire qu’il y a un non-lieu face à une injustice d’une telle gravité » a déploré l’un des avocats de cette affaire, Harry Durimel, qui est aussi maire de Pointe-à-Pitre. Il avait confié à L’Humanité en novembre 2022 s’attendre à une telle décision.

Pour justifier le non-lieu, les deux juges ont estimé qu’il était difficile de « rapporter la preuve pénale des faits dénoncés », « commis 10, 15 ou 30 ans avant le dépôt de plaintes », déposées en 2006 et 2007 par des associations pour empoisonnement.

Les magistrates reconnaissent cependant l’« atteinte environnementale dont les conséquences humaines, économiques et sociales affectent et affecteront pour de longues années la vie quotidienne des habitants ». De quoi alimenter encore un peu plus la défiance de la population en Guadeloupe et en Martinique à l’égard des pouvoirs publics et du gouvernement, une population qui nourrit déjà un fort sentiment d’abandon et de colère.

Les parties civiles ont annoncé vouloir faire appel et poursuivre le combat jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme si nécessaire.

À lire aussi : Avec #JusticePourTranToNga, le racisme environnemental sur les bancs du tribunal


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

7
Avatar de skargard
7 janvier 2023 à 13h01
skargard
Merci pour le complément d'infos @Mayushi . Je pense comme toi que le racisme joue aussi
1
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Justice

image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : cava
Société

86 % des plaintes pour violences sexuelles classées sans suite, et pourtant leur nombre n’a jamais été aussi important

Gérard Miller
Justice

Gérard Miller : une alerte sur son comportement avait été donnée à l’université Paris 8

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Violences conjugales : Stéphane Plaza est auditionné par la police dans le cadre d’une enquête préliminaire

police pixabay
Société

Condamné pour viols et violences conjugales, un policier en fuite

1
Source : Jeanne Menjoulet
Justice

La famille d’une victime de féminicide assigne l’État en justice pour « faute lourde »

Source : Capture vidéo / AFP
Justice

Monique Olivier entendue dans l’affaire Lydie Logé, disparue en 1993

2
Source : Jazmin Tabuena / corelens
Justice

Explosion de la prostitution des mineurs : le plan choc de la ministre chargée de l’Enfance

3
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Justice

En 2022, seules 7 % des victimes de féminicides étaient suivies par une association

Source : Juan Moyano / Canva
Justice

Victime de violences sexuelles, je regrette d’avoir porté plainte

4

La société s'écrit au féminin