Les réactions se multiplient après la violente agression du producteur de musique noir par des policiers


Suite à la violente agression de Michel Zecler par trois policiers filmés par une caméra de surveillance, les réactions se multiplient. Une scène qui fait suite à la brutale évacuation des migrants place de la République.

Les réactions se multiplient après la violente agression du producteur de musique noir par des policiersAloïs Moubax/ Pexels

11,9 millions de vues. C’est le nombre de personnes qui ont visionné les images de la brutale agression de Michel Zecler par trois policiers. La scène, diffusée jeudi 26 novembre par le Loopsider, est glaçante.

Alors qu’il rentre dans son studio de musique dans le 17e arrondissement de Paris, trois policiers font interruption à l’intérieur sans autorisation légale.

Il s’ensuit treize minutes de coups et de propos racistes de la part des forces de l’ordre, alors que la victime n’a aucun moment fait preuve de violences à leur encontre.

Dans un deuxième temps, des jeunes qui se trouvaient dans le sous-sol du studio rejoignent l’entrée. Après avoir appelé des renforts, les policiers tentent de forcer la porte et jettent à l’intérieur du studio une grenade lacrymogène.

Ce mardi 24 novembre, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « violences par personne dépositaire de l’autorité publique » et « faux en écriture publique » : les policiers, dans leur compte rendu d’interpellation, ont déclaré que Michel Zecler les a frappés avant d’essayer de prendre leur arme de service.

Un déchaînement de violence de la part des forces de l’ordre, quelques jours après une autre scène, place de la République à Paris. Lundi 23 novembre, les images de l’évacuation brutale des migrants choquent. Au cours de cette soirée, une autre vidéo diffusée sur Twitter montre un policier frapper le journaliste de Brut Rémy Buisine.

 

Face au choc des images, les réactions se multiplient

Suite à la diffusion de ces images, les réactions sur les réseaux sociaux ont déferlé. En commençant par les sportifs, tels que Samuel Umtiti ou bien encore Jules Kounde, joueur du FC Séville, affirmant :

« Contre cette frange de policiers qui outrepasse grandement ses droits en tabassant, en tuant même parfois, nos caméras sont nos meilleures armes ! »

Antoine Griezmann, footballeur de l’équipe de France, a pour sa part tweeté :

 

Beaucoup plus prudent, Kylian Mbappé a posté un message qualifiant la vidéo « d’insoutenable ».

 

Mauvais timing pour le joueur Paul Pogba. Alors qu’il souhaite « un heureux Thanksgiving à tous ceux qui célèbrent », le joueur de Manchester United est interpellé par les internautes sur le sujet.

 

Les politiques ont également apporté leur soutien au producteur.

Élus de gauche et écologistes ont condamné l’agression. Selon eux, cet événement démontre l’importance du retrait de l’Art24 de la loi sur « la sécurité globale ».

Autre réaction très attendue, celle du ministère de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Sur le plateau du JT de 20 heures de France 2 , jeudi 27 novembre, il a affirmé :

«Je voudrais dire aux policiers et gendarmes que je les soutiens. La contrepartie de ce soutien, c’est le respect absolu de la loi et de la déontologie, c’est l’exemplarité. »

 

Demande du retrait du controversé article 24 de la loi sur la « sécurité globale », brutale évacuation des migrants place de la République, images du passage à tabac du producteur Michel Zecler par trois policiers… Face à ces événements, le silence de l’Elysée est assourdissant.

À lire aussi : Comment la loi « Sécurité Globale » provoque la colère des journalistes, des jeunes et des femmes

 

Hassiba Hadj

Hassiba Hadj


Tous ses articles

Commentaires

Querencia

tant au niveau physique

Au niveau physique, c'est officiel, il aura des conséquence à vie. Ils ont du placer une broche en titane dans son bras pour refixer un tendon qui a été sectionné.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!