Live now
Live now
Masquer
prof-inquietant-collegiennes
Féminisme

Face à un prof inquiétant, ces collégiennes ne se laissent pas faire

Des collégiennes ont dénoncé le comportement inquiétant d’un prof, pas forcément suffisant pour motiver une plainte en bonne et due forme, mais néanmoins plutôt creepy.

S’il y a bien un endroit où garçons comme filles devraient être traitées de façon équitable, c’est à l’école. Le but est de s’instruire, d’enrichir son esprit, et ça n’a rien à voir avec le genre.

Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas…

Des collégiennes alertent au sujet du comportement d’un prof

Nice Matin raconte que ce sont pas moins de 15 collégiennes étudiant à Saint-Laurent-Du-Var qui ont tiré la sonnette d’alarme au sujet du comportement d’un de leurs profs.

Celui-ci faisait des réflexions sur leur physique, se montrait tactile d’une façon spécifique avec les collégiennes, et ne faisait passer que des filles au tableau.

Le quinquagénaire, qui enseigne les mathématiques, venait d’arriver dans l’établissement et a été suspendu dès que ses actes ont été signalés.

Le collège a prévenu le commissariat, et même s’il n’est pas certain que les faits soient « pénalement qualifiables », le parquet a ouvert une enquête.

Tolérance zéro face au sexisme

Il y a quelques jours,

une lycéenne me parlait de sa nouvelle proviseure, qui voulait interdire le port du short aux filles pour qu’elles ne « déconcentrent pas les garçons » — alors qu’il fait 30°C dans sa région.

En 2017, le lycée Émile Loubet de Valence a été marqué par une mobilisation similaire concernant un dress code sexiste, qui permettait aux garçons ce qui était interdit aux filles.

Et là, voilà que des collégiennes s’unissent pour évincer le plus rapidement possible un prof pouvant représenter un réel danger.

Je me dis que le vent tourne, qu’il se lève, qu’il gonfle. Que petit à petit, à force d’être intransigeantes face au sexisme qui ronge la société, on le fera reculer.

Et je suis fière de cette jeune génération qui refuse de plier face aux discriminations !

À lire aussi : Ces lycéennes françaises au short jugé « trop court » ne se laissent pas faire


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

34
Avatar de Pagodroma
30 septembre 2018 à 20h09
Pagodroma
J'ai un petit livre, qui avait d'ailleurs été mis à disposition par un/une de mes voisin(e)s dans le hall, concernant des souvenirs d'élèves et d'enseignants. Ce sont des textes, principalement des lettres, écrites par d'anciens élèves ou anciens enseignants, qui racontent leurs souvenirs marquants ou touchants. Il y a les bons souvenirs, avec les profs sympas, les élèves touchants etc., et puis l'inverse, les adultes qui font part de leurs mauvais souvenirs et qui se livrent directement à leur ancien(ne) enseignant(e), les répercussions que cet enseignant a pu avoir avoir sur eux et ce qu'ils leur diraient aujourd'hui en réponse à un comportement particulier, une parole, un geste que l'enseignant a eu envers eux.
C'est vraiment très intéressant et pour certaines lettres il y avait aussi la réponse de l'enseignant ou de l'élève (mais seulement pour les lettres de remerciements).

On en n'a pas toujours les moyens mais si on peut trouver l'adresse de l'enseignant, un petit mot chaleureux fait toujours plaisir :-) ou sinon, se délivrer de tous mauvais souvenirs sur papier et en faire part à la personne en question, ça peut faire du bien ! ;-)
10
Voir les 34 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicide à Montpellier : « Notre vision de la vieillesse empêche de politiser les violences sur les séniores »

1
Laurène Daycard
Féminisme

Laurène Daycard : « Notre société est malade de sa fascination pour les bourreaux »

3
Source : Getty Image / MARIA DUBOVA
Féminisme

Ève, 42 ans : « Quand il m’a demandé où était le nettoyant après six mois de vie commune, j’ai pleuré »

5
Source : Capture écran YouTube
Société

Attaque du Hamas : des assos féministes bientôt privées de subventions pour des propos « ambigus » ?

3
Euphémie
Déclic

Euphémie, 28 ans : « Pour moi, on ne peut pas être féministe et de droite » 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-22T105711.943
Société

Selon le HCE, les hommes se sentiraient menacés par le féminisme (rien que ça)

3
Source : Kristina Paukshtite / Pexels
Daronne

Réarmement démographique : « Ce discours nataliste fait écho à un imaginaire très ancré à l’extrême droite »

Source : Capture vidéo / Flickr - Victoria Pickering
Politique

Les propos d’Emmanuel Macron sur le « réarmement démographique » inquiètent les féministes

15
Source : Canva
Déclic

Maëva, 20 ans : « Ma famille s’obstine à défendre des personnes indéfendables »

2
[La Chronique des Absentes] Image de une • Verticale
Féminisme

Laurène Daycard : « Enquêter sur les armes à feu éclaire les angles morts qui pèsent sur les féminicides »

17

La société s'écrit au féminin