6 précautions qui te protègeront des infections urinaires

Douloureuse sa mère, l'infection urinaire touche de nombreuses femmes. Voici quelques bonnes pratiques pour prévenir son arrivée.

6 précautions qui te protègeront des infections urinaires

Il y a deux choses typiquement féminines auxquelles j’ai échappées jusqu’à aujourd’hui : faire des infections urinaires et avoir des seins

Pour ce qui est de la poitrine, je me suis fait une raison, ça ne devrait pas trop évoluer.

Mais je ne serai jamais à l’abri d’une cystite, et j’ai vu trop de sœurs souffrir de ce mal pour vivre dans l’insouciance, sans chercher à prévenir cette petite saloperie.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

On parle d’infection urinaire lorsque les urines sont colonisées par des bactéries. Il en existe plusieurs types ; le plus courant est la cystite, cette enflure qui picote vénère.

Anatomiquement, les femmes ont beaucoup plus de chances que les hommes de contracter une infection urinaire, de par la proximité entre le méat urinaire et l’anus, et aussi parce que l’urètre féminin est court, large et a tendance à s’ouvrir lors des rapports sexuels.

Les infections urinaires se traitent bien avec des antibiotiques, mais elles n’en sont pas moins désagréables.

50 à 60% des femmes seront touchées par une infection urinaire au moins une fois au cours de leur vie selon cette étude.

Voici quelques habitudes à prendre pour diminuer ce risque d’avoir l’urètre en feu. 

1. Dormir sans culotte pour éviter les infections urinaires

Porter un slip la nuit est une pratique plus risquée qu’elle n’en a l’air.

La culotte serait finalement un sacré nid à microbes qui faciliterait la survie et le voyage de germes venus de la vessie ou de l’anus vers la vulve.

Pour éviter cela, mieux vaut laisser sa chatte respirer jusqu’au lendemain matin.

2. Bien s’essuyer pour éviter les infections urinaires

Si tu ne fais pas encore partie de ces gens qui arrêtent le PQ, il est conseillé de t’essuyer d’avant en arrière aux toilettes, comme on te l’a appris quand tu étais petite, pour éviter de trimballer des bactéries du cul vers ta vulve.

3. Faire pipi avant et après le sexe

Oui, faire pipi après un rapport sexuel ou la masturbation évite les infections urinaires.

L’infection urinaire ne peut pas se transmettre pendant l’acte sexuel, mais uriner AVANT le sexe serait également bénéfique d’après le Dr Leah Millheiser, gynécologue citée par Refinery29.

De même, une petite douche avant l’acte contribue à réduire la présence de bactéries.

4. Faire pipi pour éviter les infections urinaires

Faire pipi TOUT COURT peut également aider à prévenir les infections urinaires.

Une vessie pleine est le terrain idéal pour le développement des bactéries, donc ne te retiens pas quand tu as besoin d’uriner !

5. Éviter les produits irritants

Les lingettes et serviettes hygiéniques parfumées, le bain moussant et même le gel douche peuvent irriter ta vulve et la rendre plus vulnérable aux infections urinaires.

Je ne te parle pas du déo pour chatte, toi-même tu sais que : NOPE.

6. S’hydrater pour éviter les infections urinaires

Aaaaah, l’hydratation ! Boire suffisamment d’eau est un geste simple et bienfaisant qui peut prévenir bien des tourments, y compris les infections urinaires.

Les litres de jus de cranberry à boire pour venir à bout d’une cystite sont en revanche une légende urbaine.

Voilà, ma glande sébacée, j’espère que ces quelques bonnes pratiques te permettront d’éviter bien des souffrances…

En cas d’infections urinaires à répétition (au moins trois par an), n’hésite pas à consulter un médecin qui pourra t’indiquer un traitement adapté.

Et toi, comment tu fais pour prévenir les infections urinaires ? 

À lire aussi : Le jus de cranberry ne peut rien contre ton infection urinaire, sorry

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Sillysally

Faire une cure de probiotiques !
J'avais des cystites à répétition que les médecins soignaient systématiquement par des antibiotiques de moins et en moins efficaces sans préciser que ça détruit toute la flore intestinale (et intime !) d'où les récidives.
J'ai plus jamais eu de soucis après ça.
On en trouve en pharmacie très facilement, c'est sur un mois de cure environ.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!