Cette pratique sexuelle magique que j’enseigne à tous mes amants

Cette madmoiZelle a découvert grâce au porno une pratique qui a changé sa vision du toucher de vulve. Depuis, elle répand la bonne parole auprès de ses partenaires.

Cette pratique sexuelle magique que j’enseigne à tous mes amantsTaras Chernus / Unsplash

Il y a quelques mois, j’ai commencé à enseigner à mes amants une technique de doigté fort agréable que la plupart ne connaissent pas. 

Je l’ai moi-même découverte plutôt tardivement, grâce au porno…

Communiquer pour bien niquer

Fidèle de la chaîne YouTube de Queen Camille, je sais qu’il est important de communiquer pour bien niquer.

Mais je n’ai pas toujours été à l’aise pour évoquer mes préférences et mes dégoûts au lit

Je pensais que parler cassait l’ambiance, que si l’alchimie était là, les choses devraient être fluides et que si mes partenaires s’intéressaient vraiment à moi, ils allaient trouver ce qui me plaisait.

J’avais tort bien sûr : même si je prenais du plaisir à deux, il m’était assez difficile de jouir en couple.

Avec le temps et au fil des expériences, j’ai appris à guider mes partenaires, de façon ludique et sensuelle, et tout le monde s’en retrouve content !

Moi parce que je reçois une stimulation adaptée, eux parce que je leur transmets ainsi les clés secrètes de mon plaisir.

Ainsi, voilà quelques mois que j’enseigne à tous mes amants une technique inconnue de la plupart d’entre eux, qui me fait décoller à tous les coups.

À lire aussi : Comment guider son partenaire pendant le sexe ?

Apprendre le sexe grâce au porno

En avançant dans ma vie sexuelle, j’ai commencé à m’intéresser à diverses pratiques qui pourraient enrichir mes horizons au-delà des moves « basiques ».

Il y a tellement de possibilités, tellement d’interactions possibles entre deux corps humains !

J’aime beaucoup le compte Instagram Jouissance Club qui révèle et illustre ce genre de petits tips pouvant tout changer, ou en tout cas permettre d’aller plus loin.

View this post on Instagram

Pas besoin de toucher le gland du clitoris pour que ce soit bon. Parfois, une simple stimulation des pourtours peut enflammer machine. Il faut bien noter que nos sexes offrent tout un tas de zones de plaisir « direct » (comme le clito, le point G, le cervix, la verge, la prostate…)et d’autres zones que nous appellerons « érogènes » (comme les lèvres, les seins, le frein, les couilles…) . Ces zones sont trop souvent négligées mais elles sont tout aussi importantes, car donner du plaisir c’est aussi savoir prendre son temps et faire monter le désir. 💐 ——————- . You do not have to touch the glans of the clitoris for the moves to feel good. Sometimes, you just stimulate the general area and it sets the machine on fire! Never forget that our sexes offer multiple “direct” pleasure zones (like the clitoris, the G spot, the cervix, the penis, the prostate…) but also the so called “erogenous” zones (like the labia, the breast, the frenulum, the testicles…). These zones are too often neglected, despite their importance: giving pleasure is also about taking your time and building the desire up.

A post shared by Jouissance Club (@jouissance.club) on

Les films porno sont aussi pour moi une source d’inspiration.

Ils m’ont permis de découvrir de nouvelles pratiques, et m’ont révélé des fantasmes dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Je me suis par exemple intéressée au squirt, à l’effet fontaine, d’abord parce que ça me fascinait puis ensuite parce que je voulais en être !

Physiologiquement, toutes les personnes à vulves sont potentiellement capables de fontainer, alors j’ai commencé à littéralement étudier les techniques qui permettent cette magie, vidéos X à l’appui.

Sur les sites porno, j’ai même trouvé des « tutos », avec des filles allongées sur des tables de massage et des mecs qui expliquent point par point ce qu’ils leur font.

Ça commence souvent par un massage pour relaxer tout le corps (je valide), puis le mec cherche à provoquer l’émission fontaine par un toucher de vulve expert.

D’après mes observations, ce qui fonctionne le mieux est une double stimulation, externe du gland du clitoris et interne via le vagin. 

En gros, le mec masturbe la fille en touchant son clito et alterne avec « ma » fameuse technique magique (qui ne m’appartient que très peu en réalité), que je vais vous décrire tout de suite.

À lire aussi : 3 femmes racontent leur meilleur orgasme de 2019

Ma technique magique pour toucher une vulve

Sans le porno, je n’aurais pas pu imaginer que ce move sexuel existait, et encore moins qu’il me plairait.

D’habitude, j’avais l’impression que les mecs qui n’ont pas une grande expérience ne savaient pas vraiment quoi faire une fois qu’ils ont mis un doigt là-dedans…

Soit ça ne me faisait pas ressentir grand-chose (le vagin est peu innervé), soit c’était carrément désagréable, quand le type donne l’impression de chercher ses clés qui auraient été aspirées par mon col de l’utérus.

Sans doute que ma technique de doigté magique ne plaît pas à toutes les meufs, mais ça vaut le coup d’essayer !

Personnellement, je n’ai toujours pas squirté (je vous tiendrai informées le jour où cela arrivera), mais cette pratique m’a rendu le toucher de vulve bien plus intéressant.

La technique est la suivante : on insère deux doigts dans le vagin, paume vers le ciel, sur une profondeur de deux phalanges environ, et on secoue.

Les doigts ne font rien d’extraordinaire à l’intérieur du vagin, mais l’exercice consiste à agiter la main ainsi placée de haut en bas de l’orifice vaginal.

Donc on pénètre et on secoue verticalement, de l’anus vers le pubis. Vous avez l’idée ?

Un peu comme ça

Cela stimule la zone G, cet endroit de la paroi antérieure du vagin où se rejoignent les branches internes du clitoris, et fait agréablement pression sur l’urètre.

C’est en tout ce que j’ai constaté la première fois que j’ai essayé cette technique avec un mec.

Apprendre une technique sexuelle à un partenaire

Je lui ai gentiment expliquer comment placer ses doigts et je l’ai invité à remuer de plus en plus fort.

À ma grande surprise, bien que le geste paraisse plutôt violent (il faut vraiment secouer avec détermination), cela ne fait pas mal, bien au contraire…

Ça me procure un grand plaisir que je ne retrouve pas avec la pénétration du pénis dans le vagin.

Je tremblote, je râle, et ça donne au mec l’impression d’avoir trouvé un code secret du kif, ce qui est très satisfaisant à observer.

Parfois, je tombe sur un amant qui connaît le truc, me saisit par la chatte (dur de ne pas penser à Trump dans ces moments-là) et je me dis « Yes, on a un connaisseur ».

Les mecs qui découvrent tout juste peuvent être un peu perplexes et ne pas secouer assez fort de peur de me faire mal.

Mais quand ils comprennent que plus le geste est vigoureux, plus je me tortille de plaisir, ils prennent généralement assez vite le pli !

Je me dis que c’est un sacré beau cadeau que je leur fais, de les initier à pareil doigté, et j’aimerais que mes partenaires masculins me refilent ce genre de conseil pour les faire kiffer

En tout cas, même si je n’ai encore point fontainé, cela m’a appris à mieux communiquer, et rien que pour ça, ma vie sexuelle s’en voit grandement améliorée !

Et toi, quel est le move sexuel que tu apprends aux mecs ?

À lire aussi : Comment choisir ton premier sextoy

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

Nine-V

J'avais lu cet article lorsqu'il est sorti, et je l'avais un peu laissé de côté, j'avoue!
Mais il y a eu du changement entre temps :taquin:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!