Live now
Live now
Masquer
sexe-pamplemousse
Sexo

Cette pratique sexuelle magique que j’enseigne à tous mes amants

Cette madmoiZelle a découvert grâce au porno une pratique qui a changé sa vision du toucher de vulve. Depuis, elle répand la bonne parole auprès de ses partenaires.

Le 2 janvier 2020

L’éducation sexuelle ne se trouve pas forcément là où on l’imagine. Il y a quelques mois, j’ai commencé à enseigner à mes amants une technique de doigté fort agréable que la plupart ne connaissent pas. Je l’ai moi-même découverte plutôt tardivement, grâce au porno…

Communiquer pour bien niquer

Fidèle de la chaîne YouTube de Queen Camille, je sais qu’il est important de communiquer pour bien niquer. Mais je n’ai pas toujours été à l’aise pour évoquer mes préférences et mes dégoûts au lit

Je pensais que parler cassait l’ambiance, que si l’alchimie était là, les choses devraient être fluides et que si mes partenaires s’intéressaient vraiment à moi, ils allaient trouver ce qui me plaisait.

J’avais tort bien sûr : même si je prenais du plaisir à deux, il m’était assez difficile de jouir en couple.

Avec le temps et au fil des expériences, j’ai appris à guider mes partenaires, de façon ludique et sensuelle, et tout le monde s’en retrouve content ! Moi parce que je reçois une stimulation adaptée, eux parce que je leur transmets ainsi les clés secrètes de mon plaisir.

Ainsi, voilà quelques mois que j’enseigne à tous mes amants une technique inconnue de la plupart d’entre eux, qui me fait décoller à tous les coups.

À lire aussi : Comment guider son partenaire pendant le sexe ?

Apprendre le sexe grâce au porno

En avançant dans ma vie sexuelle, j’ai commencé à m’intéresser à diverses pratiques qui pourraient enrichir mes horizons au-delà des moves « basiques ».

Il y a tellement de possibilités, tellement d’interactions possibles entre deux corps humains !

J’aime beaucoup le compte Instagram Jouissance Club qui révèle et illustre ce genre de petits tips pouvant tout changer, ou en tout cas permettre d’aller plus loin.

Les films porno sont aussi pour moi une source d’inspiration. Ils m’ont permis de découvrir de nouvelles pratiques, et m’ont révélé des fantasmes dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Je me suis par exemple intéressée au squirt, à l’effet fontaine, d’abord parce que ça me fascinait puis ensuite parce que je voulais en être !

Physiologiquement, toutes les personnes à vulves sont potentiellement capables de fontainer, alors j’ai commencé à littéralement étudier les techniques qui permettent cette magie, vidéos X à l’appui. Sur les sites porno, j’ai même trouvé des « tutos », avec des filles allongées sur des tables de massage et des mecs qui expliquent point par point ce qu’ils leur font.

Ça commence souvent par un massage pour relaxer tout le corps (je valide), puis le mec cherche à provoquer l’émission fontaine par un toucher de vulve expert.

D’après mes observations, ce qui fonctionne le mieux est une double stimulation, externe du gland du clitoris et interne via le vagin.  En gros, le mec masturbe la fille en touchant son clito et alterne avec « ma » fameuse technique magique (qui ne m’appartient que très peu en réalité), que je vais vous décrire tout de suite.

À lire aussi : 3 femmes racontent leur meilleur orgasme de 2019

Ma technique magique pour toucher une vulve

Sans le porno, je n’aurais pas pu imaginer que ce move sexuel existait, et encore moins qu’il me plairait.

D’habitude, j’avais l’impression que les mecs qui n’ont pas une grande expérience ne savaient pas vraiment quoi faire une fois qu’ils ont mis un doigt là-dedans… Soit ça ne me faisait pas ressentir grand-chose (le vagin est peu innervé), soit c’était carrément désagréable, quand le type donne l’impression de chercher ses clés qui auraient été aspirées par mon col de l’utérus.

Sans doute que ma technique de doigté magique ne plaît pas à toutes les meufs, mais ça vaut le coup d’essayer !

Personnellement, je n’ai toujours pas squirté (je vous tiendrai informées le jour où cela arrivera), mais cette pratique m’a rendu le toucher de vulve bien plus intéressant.

La technique est la suivante : on insère deux doigts dans le vagin, paume vers le ciel, sur une profondeur de deux phalanges environ, et on secoue. Les doigts ne font rien d’extraordinaire à l’intérieur du vagin, mais l’exercice consiste à agiter la main ainsi placée de haut en bas de l’orifice vaginal.

Donc on pénètre et on secoue verticalement, de l’anus vers le pubis. Vous avez l’idée ?

Un peu comme ça

Cela stimule la zone G, cet endroit de la paroi antérieure du vagin où se rejoignent les branches internes du clitoris, et fait agréablement pression sur l’urètre.

C’est en tout ce que j’ai constaté la première fois que j’ai essayé cette technique avec un mec.

Apprendre une technique sexuelle à un partenaire

Je lui ai gentiment expliqué comment placer ses doigts et je l’ai invité à remuer de plus en plus fort.

À ma grande surprise, bien que le geste paraisse plutôt violent (il faut vraiment secouer avec détermination), cela ne fait pas mal, bien au contraire… Ça me procure un grand plaisir que je ne retrouve pas avec la pénétration du pénis dans le vagin.

Je tremblote, je râle, et ça donne au mec l’impression d’avoir trouvé un code secret du kif, ce qui est très satisfaisant à observer.

Parfois, je tombe sur un amant qui connaît le truc, me saisit par la chatte (dur de ne pas penser à Trump dans ces moments-là) et je me dis « Yes, on a un connaisseur ».

Les mecs qui découvrent tout juste peuvent être un peu perplexes et ne pas secouer assez fort de peur de me faire mal. Mais quand ils comprennent que plus le geste est vigoureux, plus je me tortille de plaisir, ils prennent généralement assez vite le pli !

Je me dis que c’est un sacré beau cadeau que je leur fais, de les initier à pareil doigté, et j’aimerais que mes partenaires masculins me refilent ce genre de conseil pour les faire kiffer

En tout cas, même si je n’ai encore point fontainé, cela m’a appris à mieux communiquer, et rien que pour ça, ma vie sexuelle s’en voit grandement améliorée !

À lire aussi : Comment choisir ton premier sextoy


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

11
Avatar de JessyCat
14 octobre 2020 à 01h10
JessyCat
cette technique...
C'est simple, je ne garde plus d'amant qui ne la pratiquent pas. Je l'apprends avec joie aux volontaires.
Et pour ceux qui ne veulent pas l'apprendre parce que "t'inquiète je gère avec mon sacro saint penis, tu vas décoller pareil" ( aucune chance -_-) , ils ne retrouvent plus le chemin de mon lit .
2
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Sexo

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
couple-lit // Source : Pexels
Sexo

Personne n’aime les éjaculations… contrairement à que veut nous fait croire le porno (et c’est une étude qui l’affirme)

2
Un couple sur un lit
Grossesse

« Pensez à votre mari quand même ! » 6 femmes témoignent sur leur rapport au sexe après l’accouchement

6
couple-sexe // Source : URL
Lifestyle

La seule limite n’est plus la norme, mais notre imagination », je pénètre régulièrement mon copain

individu-ordinateur // Source : URL
Sexo

On sait quelle est la question sexe la plus courante posée aux IA (ChatGPT et consorts)

2
Rain Goddess Directed by Erika Lust Starring Heidi and Sylvan // Source : Capture d'écran YouTube du film "Rain Goddess" réalisé par Erika Lust, avec Heidi et Sylvan
Sexo

Voici LE pays où le sexe est le moins satisfaisant en Europe selon Womanizer

4
langue sur une fleur touffue
Sexo

Comment j’ai arrêté d’angoisser sur mes poils et appris à aimer le cunni non-épilée

77
Madmoizelle_Illus_Levrette_V
Sexo

Position de la levrette : comment la pratiquer, avantages, inconvénients… on vous dit tout

Charles Deluvio/Unsplash
Sexo

Pourquoi les hommes hétéros ont-ils si peur de leur prostate ?

3
Source : Kaspars Grinvalds / Canva
Sexo

J’ai attendu 44 ans pour avoir mon premier orgasme vaginal

6

La vie s'écrit au féminin