Ma nouvelle position préférée pour me faire doigter

Cette madmoiZelle a rencontré un passionné du tripotage de vulve qui lui a enseigné une position fort agréable pour se faire caresser le clicli. C'est qu'on appelle prendre les choses en main.

Ma nouvelle position préférée pour me faire doigter
Qui est Josée l'Obsédée ?
C’est le nom de plume que n’importe qui peut prendre pour raconter une partie de jambe en l’air un peu spéciale, quel que soit son genre ! (Les hommes aussi sont bienvenus, donc : ils seront José l’Obsédé !)

Tu as vécu des histoires de sexe qui méritent d’être entendues selon toi ? Des anecdotes insolites, amusantes, sérieuses, surprenantes, différentes ou communes ? Et si tu (te) racontais sous la plume de Josée L’Obsédée ?

Envoie-nous un mail à jaifaitca [at] madmoizelle.com avec « Josée L’Obsédée » en objet.

Depuis que j’ai découvert cette position propice et fort agréable, je me suis rendue compte d’à quel point le touchage de vulve est une pratique sous-cotée.

Pourtant, une chatte peut être branlée manuellement au même titre qu’une bite

Mais comme ce n’est pas montré dans la plupart des pornos classiques, et que le plaisir féminin reste largement tabou, j’ai l’impression que beaucoup de monde passe complètement à côté.

Le toucher de chatte, cet art méconnu

Au cours de mes diverses expériences sexuelles, rares sont les amants qui ont passé du temps à me tripoter la vulve.

À la limite, j’ai eu droit à des caresses brèves essentiellement destinées à lubrifier la zone, ou des aller-retour plus ou moins heureux dans mon vagin à l’occasion du sexe oral.

Comme, au fil du temps, je me suis aperçue que je préférais largement les caresses manuelles au très populaire cunnilingus, j’ai appris à les réclamer.

Je crois que mes partenaires s’abstenaient de me toucher outre mesure parce qu’ils ne savaient pas comment s’y prendre…

Mais le madmoiZeau qui a croisé ma route en ce beau jour d’été maîtrisait fort bien son sujet.

La position idéale pour se faire toucher

Je l’ai rencontré sur une appli ; nous recherchions tous les deux une aventure sexuelle.

Il était en couple libre, écrivait des nouvelles érotiques et j’ai vite compris que le sexe était une sorte de passion pour lui.

Ça m’arrangeait car, en général, on est bon dans les activités qui nous plaisent… J’avais donc hâte que nous finissions de boire ce verre pour rentrer chez moi et apprécier l’étendue de ses talents.

Nous bavardions gaiement et la conversation se poursuivit jusqu’à mon studio.

En arrivant dans ma chambre, il s’est assis sur mon lit, le dos contre le mur, et m’a invité à m’installer entre ses jambes, adossée contre son torse.

J’acceptais et découvrais alors que son objectif secret était de glisser sa main dans ma culotte, tout en m’enlaçant fermement.

Tiens donc. Il ne m’était jamais arrivé de me retrouver dans cette position !

D’ailleurs, je n’avais même jamais pensé que le touchage de chatte puisse présenter des variantes de configuration, le Kamasutra étant bien souvent centré sur la pénétration.

Instinctivement, j’avais pour habitude de me faire caresser allongée sur le dos, mon partenaire à mes côtés, ce qui était somme toute assez confortable.

Mais cette position nouvelle pour moi présentait l’avantage d’une grande proximité physique, et celui d’avoir l’impression d’être un violoncelle, ce que je trouvais assez érotique.

Jamais on ne m’a aussi bien touché la chatte

Mon musicien de la chatte a joué sa partition avec des doigts experts, en susurrant des trucs à mon oreille toute proche de sa bouche.

Le fait que je ne le vois pas et qu’il ne voit pas non plus mon visage ajoutait à la dimension excitante de la chose. Que nos deux corps soient collés si étroitement lui permettait de ressentir chacun de mes soubresauts.

Parce qu’il y prenait un plaisir évident, et moi aussi, ce petit jeu a duré un bon moment, jusqu’à l’orgasme.

Le mélange de cette position bien agréable et de son expérience manifeste dans l’art du doigté a gravé ce moment dans ma mémoire comme l’un des meilleurs touchages de chatte de ma vie !

Alors, note pour plus tard : mettre les mecs dos au mur plus souvent…

À lire aussi : Il n’aime pas les cunnis, que faire ?

Josée L

Josée L'Obsédée

Josée l'Obsédée n'est pas qu'une personne (sinon, elle aurait eu 17 premières fois et 6 sodomies ratées, ce qui fait beaucoup pour un seul corps). C'est la plume des madmoiZelles voulant nous parler de leurs plus folles histoires au lit... ...et au fait, peut-être es-tu toi aussi une Josée l'Obsédée dans l'âme ? Si oui viens témoigner !

Tous ses articles

Commentaires

Arsinoée

@Mymy Je me dois de pousser un coup de gueule contre madmoizelle et la mauvaise influence de ces articles sur son lectorat ! Cet article vient de me coûter un lavabo.

J'invite donc la population qui souhaiterais tester la pratique à NE PAS, JAMAIS, faire ça dans une salle de bain en équilibre précaire sur votre lavabo (surtout si vous approchez le quintale et que le lavabo est suspendu).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!