Live now
Live now
Masquer
Raven Saunders bras en X sur son podium aux JO
Féminisme

Pourquoi le geste politique de l’athlète Raven Saunders fait paniquer le CIO

Engagée politiquement, iconique sur les réseaux sociaux, mais surtout vice-championne olympique de lancer de poids depuis ce 2 août 2021, Raven Saunders a pris le parti de croiser les bras en X lors de son passage sur le podium, en soutien aux victimes d’oppressions. Un geste fort dont le comité international olympique (CIO) ne sait pas quoi faire.

Si vous n’aviez jamais entendu parler de Raven Saunders avant aujourd’hui, nous vous conseillons d’aller la suivre sur tous les réseaux au plus vite : l’athlète de 25 ans, originaire de Caroline du Sud, y partage son quotidien de sportive avec un humour et une sincérité déconcertante.

Elle y prend aussi position pour les causes qui lui tiennent à cœur : la défense des droits des communautés LGBTQI+, l’antiracisme, ou la sensibilisation aux questions de santé mentale.

Une médaille dédiée aux victimes d’oppressions et de discriminations

En tant que femme noire lesbienne ayant pris la parole à de nombreuses reprises sur son expérience de la dépression, Raven Saunders est consciente de la représentation qu’elle offre à toutes celles et ceux qui lui ressemblent.

Elle leur a d’ailleurs dédié sa médaille olympique, avec ce message fort sur Instagram, et un geste : après les hymnes nationaux et la remise des médailles, elle a levé ses bras pour former un X au-dessus de sa tête, symbole de l’intersection des différentes oppressions qu’elle et que tant d’autres personnes ont pu vivre.

« “Quel est ton impact ?

L’amour, la conscience, la bonté

Personnes noires, jeunes ou âgées, vous êtes belles, vous êtes méritantes, vous êtes incroyables !!!

Personnes LGBTQIA, vous êtes belles, vous êtes méritantes, vous êtes incroyables !!!

Si vous luttez pour votre santé mentale, peu importe qui vous êtes et où vous êtes dans le monde JE VOUS VOIS, JE ME BATS POUR VOUS et J’AI, VRAIMENT, J’AI VRAIMENT BESOIN QUE VOUS CONTINUIEZ À VOUS BATTRE POUR VOUS-MÊME !!!

Rendez-vous à l’intersection »

L’athlète a réaffirmé cette intention à plusieurs reprises, sur Instagram et en conférence de presse, où L’Équipe rapporte qu’elle a tenu les propos suivants :

« C’est important pour moi de ramener cette médaille d’argent, car je représente tant de gens différents, je sais qu’il y a beaucoup de gens qui me regardent, qui m’envoient des messages et qui ont prié pour moi »

Raven Saunders en conférence de presse après sa médaille d’argent, citée dans l’Equipe

Un geste politique interdit par le Comité international olympique

Un geste simple, mais dont la portée est grande. Pourtant, malgré l’histoire politique indéniable des Jeux olympiques, la règle 50 du CIO a pendant très longtemps banni « toute démonstration ou propagande politique » de la part des athlètes.

Modifiée en 2021, juste avant les JO de Tokyo, comme le rapporte France Info, cette règle a été assouplie pour permettre aux sportifs et aux sportives de « s’exprimer sur des sujets politiques ou sociétaux lorsqu’ils s’adressent aux médias, lors des réunions d’équipe, sur les réseaux sociaux et même juste avant les départs de leurs épreuves ».

Cet assouplissement dans la liberté d’expression des participantes et participants ne s’appliquant pas aux cérémonies de remises de médaille, le geste de Raven Saunders fait désormais l’objet d’une enquête du CIO, qui a déclaré être en phase « d’étudier ce cas » pour « comprendre précisément ce qui s’était passé » et prononcer des sanctions potentielles.

Un retour de flamme qui semble presque d’une autre époque tant nous avons pu constater que les gestes des athlètes comptaient dans les luttes sociale, notamment pendant les mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. De notre côté, on préfère remercier Raven Saunders pour ce geste, et on a hâte de la revoir sur les terrains.

Crédit Photo : Raven Saunders sur le podium des J.O, Chaîne YouTube du DailyMail / Capture d’écran

À lire aussi : Pourquoi la tenue des gymnastes allemandes aux Jeux olympiques est un vrai geste contre le sexisme


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « Le féminisme a été ma première opinion politique »

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Midjourney
Déclic

Suzy, 27 ans : « Aujourd’hui, j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec les hommes »

1
Source : Cerise Sudry-Le Dû / Damien Platt de Getty Images
Féminisme

« Le viol est une bombe à fragmentation particulièrement cruelle » : Laurène Daycard, lettre d’Ukraine

tribune_une_v
Tribune

Aujourd’hui, je suis au tribunal parce que je suis féministe, on ne me réduira jamais au silence

2
Source : Canva
Déclic

Joséphine, 22 ans : « Concernant mon féminisme, je me demande souvent si je suis dans l’excès »

1
Source : Madmoizelle
Féminisme

Annie Chemla : « Avorter des femmes clandestinement m’a apporté un sentiment intense de puissance »

1
Source : adrianvidal / Canva
Société

Ces associations se battent pour nos droits toute l’année et elles ont besoin de nous

3

La société s'écrit au féminin