Live now
Live now
Masquer
Mat Napo / unsplash
Actualités France

Patriarcal, violent, clivé : l’enquête Fractures Françaises révèle comment les Français perçoivent leur pays

Tous les ans, l’enquête Fractures françaises met en lumière les grands enjeux et points de tension qui façonnent notre société. En cette rentrée 2022, elle montre des clivages politiques marqués sur fond de crise climatique, mais aussi une confiance stable envers les institutions. Voici quelques chiffres clés.

C’est le fruit d’une collaboration entre l’Ipsos, Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le Cevipof : chaque année depuis dix ans paraît la très riche enquête « Fractures françaises », qui cherche à mesurer et à analyser les points de tensions, les perceptions et les enjeux qui traversent la société dans son ensemble.

Pour la version 2022, avec plus de 10 000 personnes interrogées, le quotidien de référence dresse un état des lieux complexe de la France contemporaine, de ses clivages et de celles et ceux qui les composent. Une image « la plus complète possible de l’état de l’opinion dans le pays » dont on retiendra les chiffres suivants.

Une société perçue comme violente

L’analyse des sondeurs est sans appel : le pays est mécontent, ou du moins, 58 % des sondés affirment l’être. lls s’ajoutent aux 36 % de répondants qui se décrivent comme en colère et contestataires. Seules 6 % des personnes interrogées se désignent comme faisant partie d’une France satisfaite et apaisée.

En outre, 89 % soit près de 9 français sur 10 estiment vivre dans une société violente. Un constat partagé par toutes les franges de la population puisqu’il dépasse les 80 % d’adhésion quel que soit le courant politique revendiqué, l’âge ou la catégorie socio-professionnelle. L’immense majorité des interrogés (87 %) estime aussi que cette violence est en augmentation.

Fait inquiétant : un quart des interrogés (26 %) trouve plutôt normal ou tout à fait normal que certaines personnes usent de la violence pour défendre leurs intérêts. Une statistique particulièrement élevée chez les moins de 35 ans (33 %, 10 points de plus que chez les plus de 60) et chez les sympathisants du parti politique d’Eric Zemmour, où elle s’élève à 44%.

68 % des Français estiment que notre société est patriarcale

La majorité des Français perçoit des discriminations importantes à l’œuvre dans notre société.

Ainsi, 54 % des Français pensent que les femmes sont victimes de discriminations (ce chiffre baisse à 38 % chez les sympathisants LR, et 27 % chez Reconquête), et plus des deux tiers estiment que nous vivons dans une société patriarcale, où le pouvoir est détenu par des hommes.

fractures francaises creen

C’est aussi plus de la moitié des interrogés qui témoigne qu’en France, on peut subir des discriminations importantes en raison de son orientation sexuelle (62 % affirment avoir l’impression que les homosexuels et les lesbiennes subissent des discriminations importantes), sa religion (pour les confessions juives et musulmanes, seul 25% des interrogés estimant qu’on peut être discriminé parce qu’on est catholique en France) ou son handicap.

Au total, 8 français sur 10 jugent le racisme présent en France. La majorité des interrogées déclare ainsi avoir l’impression que les personnes racisées subissent des discriminations, citant les personnes d’origines maghrébines, les personnes d’origine rom, gitane ou tsigane, et les personnes d’origine d’Afrique sub-saharienne. Grand absent de la perception du racisme en France, le racisme anti-asiatique, n’est constaté que par 34% de la population.

Une conscience du racisme qui s’accompagne pourtant d’un fort sentiment négatif à l’égard de l’immigration : 66 % des Français trouvent qu’il y a trop d’étrangers en France. Ce sentiment reste minoritaire chez les sympathisants de gauche (LFI, EELV, PS), devient majoritaire dès le parti présidentiel et atteint 95 % chez les pro RN.

Une majorité critique des aides sociales

Au deuxième trimestre de 2022, le pays comptait 2 944 700 personnes en recherche d’emploi. En 2021, les chiffres de la DARES montraient qu’il y avait 13 fois plus de chômeurs que d’emplois vacants en France.

Pourtant, les deux tiers des Français (67 % des interrogés) estiment que les chômeurs pourraient trouver du travail s’ils le voulaient vraiment. Un chiffre en hausse constante depuis la première élection de Macron. 63 % partagent aussi le sentiment que la France évolue vers « trop d’assistanat ».

La crise climatique et l’écologie

Parmi les préoccupations majeures des Français, la protection de l’environnement occupe la deuxième place, quel que soit l’âge ou le lieu de vie. D’après le Monde, c’est désormais près de 90 % de la population qui affirme que nous vivons actuellement un changement climatique, et 61 % que ce changement est dû principalement à l’activité humaine.

La preuve que la considération environnementale, encore minoritaire il y a quelques années, est devenue capitale… À part peut-être à l’extrême droite, puisque 25 % des sympathisants reconquête et 13 % des sympathisants RN déclarent que nous ne vivons pas de changement climatique.

Pour lutter contre les dangers de la crise climatique, 69 % des interrogés se disent prêts à modifier en profondeur leur mode de vie. Une majorité rassurante toutefois en baisse : l’an dernier, c’est 82 % des sondés qui s’étaient exprimés en faveur de ces changements profonds.

Surtout, les Français estiment qu’ils n’ont pas à faire ces efforts seuls : 68 % d’entre eux estiment qu’ils en font déjà assez, et que c’est aux entreprises ou à l’État d’agir principalement.

Pour les analystes du Monde, cette enquête marque un tournant : la société française serait en train de se décrisper. Malgré la peur d’une guerre mondiale (deux tiers des sondés estiment que son éclatement serait possible dans les mois à venir), et une polarisation du monde politique, les Français ont confiance en leurs institutions, et l’optimisme vis-à-vis de l’avenir du pays est en légère hausse. De quoi tenir jusqu’à l’année prochaine !

À lire aussi : Combien de Français regrettent d’avoir eu des enfants ? Une nouvelle étude donne des chiffres

Crédit photo de Une : Mat Napo / unsplash


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

2
Avatar de Gabelote
5 octobre 2022 à 10h10
Gabelote
Je trouve que ce type de sondage est très intéressant. Seul bémol, il est fait en ligne, donc exclu de facto toute la catégorie de population qui n'a pas accès à une connexion (personnes âgées, isolées, zones blanches... ). Je pense que ça peut jouer à la marge sur les résultats.
Intéressant aussi de voir que le sentiment assez généralement partagé de vivre dans une société violente n'est pas corrélé avec la préoccupation sur l'insécurité (seulement 18% des français). De même, pour le racisme : majoritairement les française "ne se sentent plus chez soi comme avant" et en même temps, considèrent que le racisme est "présent" en France (bon du coup c'est cohérent mais ça fait bizarre).
Je trouve rassurant que la confiance en un système redistributif soit constante (60% d'accord avec " pour établir la justice sociale il faudrait prendre aux riches pour donner aux pauvres" : stable depuis 2013).
Et je ne comprend pas le "Fait inquiétant : un quart des interrogés (26 %) trouve plutôt normal ou tout à fait normal que certaines personnes usent de la violence pour défendre leurs intérêts". Déjà c'est une minorité, plutôt jeune (donc plus facilement radicale dans ses idées et ses modes d'action), et ensuite, ça colle avec la culture contestataire et "révolutionnaire" qui est valorisée dans la culture populaire et dans la manière dont on lit notre histoire.
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actualités France

Réforme des retraites // Source : © Sénat - Palais du Luxembourg
Société

Pourquoi la proposition de loi visant à encadrer les transitions de genre avant 18 ans est dangereuse

Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10
Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Source : TF1 - Capture d'écran de l'émission Sept à Huit
Actualités France

Les nouvelles mesures autoritaires de Gabriel Attal pour lutter contre les violences entre mineurs

16
Bâtiments du 4° bataillon de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan ; au premier plan, celui de la 13e compagnie en 2018 // Source : Wikimedia Commons / Alain.Darles EOR Saint-Cyr à Coetquidan 1971 / Licence Creative Commons
Actualités France

Violences sexistes et sexuelles à l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan : l’enquête choc de FranceTV

4
La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France // Source : Capture d'écran Twitter
Actualités France

La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France

1

La société s'écrit au féminin