Live now
Live now
Masquer
lysandre-nadeau-clip-féminité
Féminisme

« Célébrons notre féminité comme on le veut, putain ! », la bonne idée de Lysandre Nadeau

La youtubeuse canadienne Lysandre Nadeau a réalisé un clip pour rendre hommage aux divers aspects de sa féminité, et c’est très beau !

Pour celles et ceux qui n’auraient jamais entendu parler de Lysandre Nadeau, voici une excellente occasion de la découvrir.

Cette nénette canadienne est dans le YouTube Game depuis 2010 et réalise des vidéos variées (vlogs, FAQ, « J’essaye de parler avec l’accent français »…) qui font du bien à regarder.

Elle est drôle, canon, parle de pleins de choses intéressantes (elle aborde bien des sujets comme l’homosexualité, le racisme ou encore la célébrité sur YouTube) et dernièrement, elle a réalisé une vidéo sur le thème de la vision de la féminité.

Le clip FÉMINITÉ est beau, sensuel, donne le sourire, mais surtout il cherche un maximum à représenter diverses facettes de Lysandre Nadeau. Spoiler : c’est sympathique.

L’ode à la féminité « un peu spéciale ! » par Lysandre Nadeau

La vidéo en question, la voilà :

On commence d’abord avec un portrait de Lysandre en noir et blanc comme pour faire les présentations, puis une fois lancée dans la rue, c’est dans sa vie que l’on va s’immerger.

Selfies, maquillage

, douche, bouffe, sexe, tous les petits moments les plus anodins d’une journée sont mis en avant.

On pourrait distinguer deux parties : la première dans la « mesure » et la seconde dans laquelle Lysandre se dévoile un peu plus. Pour illustrer cette césure, elle utilise d’ailleurs la danse et le passage du noir et blanc à la couleur.

Mais finalement, les deux parties s’entremêlent du même message. Il y a toujours un peu d’impertinence, de volonté de croquer la vie à pleine dents, la personnalité de la jeune femme est en reliefs et non axée sur un seul trait de caractère.

« Ne laisse pas les mots te définir », conseille Lysandre Nadeau

Feminty Lysandre

« Don’t let words define you » (ne laisse pas les mots te définir) est la meilleure conclusion que Lysandre pouvait apporter.

La youtubeuse prouve que les femmes ne sont pas juste une suite de caractéristiques, qu’elles regorgent de mille et unes surprises et qu’il n’y a pas une seule partie de soi-même qui ne mérite pas d’être assumée.

C’est d’ailleurs valable pour n’importe quel individu !

Mais aussi, et avant tout : la féminité ne se résume pas à une seule image que l’on s’en fait.

Dans sa description, la Canadienne écrit :

« Being a woman, a female or to be feminine are three major different things. Let’s celebrate our feminity by embracing it however the f*ck we want. »

Soit :

« Être une femme, être de genre féminin ou être féminine, ce sont trois choses différentes. Célébrons notre féminité comme ON le veut, putain ! »

L’excellente conclusion de Lysandre Nadeau

À travers sa propre vision, Lysandre invite les autres à en faire de même et à se détacher des descriptions pré-mâchées du concept de féminité et de comment elle devrait être vécue.

Il n’y a pas de mode d’emploi, chacune est exactement comme elle est.

big-feminite-temoignage

Une bien jolie vidéo qui mérite d’y jeter un coup d’oeil. Lysandre est LUMINEUSE et interprète parfaitement son rôle.

PS : gros big up pour le final, je voulais pile ça comme fin ! Cette nana est décidément au top.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

Laurène Daycard
Féminisme

Laurène Daycard : « Notre société est malade de sa fascination pour les bourreaux »

1
Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

Humanoid Native
Source : Getty Image / MARIA DUBOVA
Féminisme

Ève, 42 ans : « Quand il m’a demandé où était le nettoyant après six mois de vie commune, j’ai pleuré »

5
Source : Capture écran YouTube
Société

Attaque du Hamas : des assos féministes bientôt privées de subventions pour des propos « ambigus » ?

3
Euphémie
Déclic

Euphémie, 28 ans : « Pour moi, on ne peut pas être féministe et de droite » 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-22T105711.943
Société

Selon le HCE, les hommes se sentiraient menacés par le féminisme (rien que ça)

3
Source : Kristina Paukshtite / Pexels
Daronne

Réarmement démographique : « Ce discours nataliste fait écho à un imaginaire très ancré à l’extrême droite »

Source : Capture vidéo / Flickr - Victoria Pickering
Politique

Les propos d’Emmanuel Macron sur le « réarmement démographique » inquiètent les féministes

15
Source : Canva
Déclic

Maëva, 20 ans : « Ma famille s’obstine à défendre des personnes indéfendables »

2
[La Chronique des Absentes] Image de une • Verticale
Féminisme

Laurène Daycard : « Enquêter sur les armes à feu éclaire les angles morts qui pèsent sur les féminicides »

17
Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

La société s'écrit au féminin