Lucifer, cette série que je déteste mais que je n’arrive pas à arrêter

Entre amour et haine, il n'y a parfois qu'un pas. Mais avec Lucifer, Louiselle a l'impression de vivre un éternel croche-pied.

Lucifer, cette série que je déteste mais que je n’arrive pas à arrêter

Est-ce qu’il y a dans ta vie des séries auxquelles tu t’accroches, alors que tu sais qu’elles ne t’apporteront rien de plus qu’une forte envie de te taper la tête contre le mur ?

Moi, oui.

Une en particulier : Lucifer.

Lucifer, de quoi ça parle ?

Si tu ne l’as pas regardé, tu en as au moins déjà entendu parler.

Probablement par des copines fans de Tom Ellis, qui t’ont expliqué à maintes reprises :

« Ah non mais il faut trop que tu regardes Lucifer, il est si beau dedans, moi je le croque ! Et puis en plus on le voit torse nu ! ».

Tom Ellis is the new Patrick Dempsey.

Pas de Dr Mamour dans Lucifer, mais le diable en personne qui, après avoir posé sa démission aux Enfers, est devenu consultant pour la police de Los Angeles.

Pour arrondir ses fins de mois, il tient bien évidemment LE club le plus réputé de la ville. Parce que bon, c’est bien sympa « consultant » mais ça ne paye pas les costumes 3 pièces. Et le diable s’habille bel et bien en Prada.

Charismatique et drôle, son charme en fait succomber plus d’une… sauf Chloe Decker, la détective qu’il accompagne dans ses enquêtes.

Lucifer, cette série péché-mignon que je n’arrive pas à arrêter

Toujours à la ramasse, je n’ai pas découvert Lucifer à sa sortie, mais l’année dernière, quand j’étais en pleine déprime post-retour de voyage initiatique à l’autre bout du monde.

Mêlant fantastique et intrigue policière, Lucifer a fini par attirer mon œil pendant que je traînais sur Netflix à la recherche d’une lumière pour éclairer ma nuit.

Excellente métaphore quand tu sais qu’en latin Lucifer signifie « Celui qui porte la lumière », héhé.

À la fin de la première saison je me suis dit :

« Ouais ok, pas parfait mais pas mal, faut voir où ça nous mène ».

À la fin de la deuxième, peu convaincue par le rythme et les running gag agaçants, j’ai lâché le morceau… jusqu’au mois dernier où j’ai repris la saison 3 :

« Ok, je la regarde jusqu’au bout pour dire de boucler la boucle et après j’arrête ! »

En plus le show avait été annulé par la Fox, j’aurais donc pu en être libérée !

Mais il a fallu que Netflix sauve la série de l’oubli et fasse revenir Lucifer.

Alors forcément, dans un moment de faiblesse le week-end dernier, j’ai commencé la saison 4.

Pourquoi Lucifer me sort par les trous de nez

M’entêter ainsi n’a pas vraiment de logique : à chaque nouvel épisode, je trouve plus de choses à redire… Pourtant, il y a dans Lucifer un je ne sais quoi d’addictif qui m’empêche de lâcher prise !

Enfin quand je dis « dans Lucifer », je ne parle pas du personnage principal lui-même, ah ça non !

Je sais qu’il s’agit du diable, et qu’il est donc loin d’être parfait. Je sais qu’en plus de ça le personnage est spécifiquement écrit pour être charismatique, enjôleur, attirant et ouvertement attiré par un bon lot de personnes…

Mais est-ce que cela suffit à justifier ses sorties misogynes ?

Comme si ce n’était pas assez, il est ODIEUX 23h/24, et l’heure restante il la passe à faire de grands yeux de chien battu à tout son entourage pour se faire pardonner sa personnalité de merde et ses commentaires déplacés.

Dans le premier épisode, à peine a-t-il rencontré Chloe Decker (Lauren German), qu’il lui demande :

« Votre visage m’est familier. On s’est déjà vu ? (…) On se connaît non ? Je suis sûr de vous avoir déjà vu nue. On a couché ensemble ? »

Yes, ça pose les bases.

Cependant l’inspectrice n’a rien à lui envier. Elle est tout aussi horripilante et leur petit manège de « Je t’aime / Moi non plus » me provoque des crises d’urticaire.

À lire aussi : 7 personnages de séries INSUPPORTABLES

Dites les scénaristes, si vous aviez prévu de faire de leur « couple » un arc principal de la série, vous auriez au moins pu essayer de rendre ça moins insupportable !

Pourquoi je continue de regarder Lucifer

À la lecture de ces lignes tu pourrais croire que je ne ressens qu’animosité et dégoût envers le show et ses deux principaux protagonistes, et honnêtement, je ne pourrais pas t’en vouloir.

Et pourtant ! Je ne me suis pas enfilé 3 saisons et demie juste pour pouvoir bitcher allègrement sur Lucifer (or have I ?). Non. Il y a FORCÉMENT des choses qui me font rester.

Quelques perso sympa dans Lucifer

Déjà, tous les personnages ne sont pas à jeter à la poubelle. Maze, Linda, Ella et Trixie font d’excellents exemples de femmes (et jeunes filles) complexes et nuancées, drôles et indépendantes.

Chasseuse de primes, psychologue, médecin légiste ou bien petite fille à la répartie cinglante : chaque minute qu’elles passent à l’écran me redonne foi dans la série.

En plus, la saison 4 introduit Ève, et j’ai hâte de voir si son personnage sera aussi intéressant que ces autres figures féminines. Me spoilez pas svp !

(En vrai spoilez-moi, que j’économise 6 épisodes).

Lucifer : une série pour poser mon cerveau

Contrairement à d’autres séries comme The OA, Dark ou Mr Robot, avec Lucifer tu n’as pas vraiment besoin de ton cerveau pour suivre l’intrigue. Et je ne dis pas ça comme si c’était une mauvaise chose.

Parfois ça fait du bien de se mettre en mode automatique et de se laisser porter par l’histoire.

Quand je prends le train pour rentrer à Lyon, où le soir quand je suis toute seule et que je ne peux pas avancer les séries que je suis habituellement avec mon BFF, j’opte sans trop hésiter pour Lucifer.

Lucifer réserve quelques bons plot twist

Et puis ça ne veut pas dire que Lucifer est chiante à mourir ! Elle compte quelques bons plot twist, comme celui concernant le personnage joué par Tom Welling dans la saison 3, ou l’évolution de Charlotte…

Lucifer revient pour une saison 5

Que j’aime ou pas, Netflix vient d’annoncer que la série est renouvelée pour une ultime saison de 10 épisodes.

Après m’avoir percé les tympans avec ses cris d’excitation, Tom Ellis conclut le message d’annonce par un sobre :

« Je vous verrai en enfer ! »

Bitch, please. J’y suis depuis l’épisode 1.

Et toi ? Quelles sont les séries que tu détestes mais adores regarder ?

À lire aussi : Pourquoi Lena Headey (Cersei) est déçue du destin de son personnage

LouiselleD

LouiselleD


Tous ses articles

Commentaires

Nancy Drew

En série qui m'énerve un peu mais que je regarde quand même: Pretty Little Liars!
J'ai juste voulu savoir la fin et j'ai été très déçue.
Aussi Gossip Girl. On m'a spoilé la fin et j'ai été déçue aussi!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!