Le clip de « Can’t Get You » célèbre la sexualité libérée et inclusive, et ça donne chaud !


Pour son titre Can't Get You, Saint DX s'est associé à la réalisatrice Hannah Rosselin afin de proposer un clip aussi chaud que les premiers rayons du soleil qui nous chatouillent. Du soft porn inclusif et libéré vous attend !

Le clip de « Can’t Get You » célèbre la sexualité libérée et inclusive, et ça donne chaud !Clip de Can't Get You d'Hannah Rosselin

Avoir vingt ans et une vie sexuelle, c’est dur en 2021.

Entre masques, couvre-feu et potentiel troisième confinement, Jean Castex semble avoir oublié qu’on avait le feu aux fesses.

Comment, nous, célibataires en quête de love pour une nuit ou la vie, sommes-nous censées trouver une go sympa ou un mec stylé avec qui partager nos fluides en pleine pandémie ?

Faire les courses pour un apéro sympa en sortant du travail demande une forme de marathonienne. Les appli de rencontre ne proposent pas d’attestation « retour d’un date raté avec un ou une inconnue chelou ». Même nos clins d’œil malicieux, ultimes recours de drague habituellement considérés lourdingues, se perdent dans la buée formée par la condensation du masque sur nos lunettes.

Et un jour, on se rend compte qu’on est abstinente depuis six mois et qu’on a oublié la forme d’un cul.

Heureusement, le nouveau clip de Saint DX, réalisé par Hannah Rosselin nous rappelle que la passion existe toujours entre les corps, et c’est aussi beau que ça donne chaud.

Le clip de Can’t get you de Saint DX et Ménage à trois redonne le feu aux fesses

Plus qu’un clip, c’est un film érotique, libéré et inclusif. Un hymne à la sexualité retrouvée.

La sensualité pop du morceau épouse parfaitement les formes diverses de corps dans l’œil bienveillant d’Hannah Rosselin.

Sous la couette, sous la douche ou dans un hall d’immeuble, solo ou à plusieurs, elle nous balade dans des histoires toutes différentes et uniques, et la mélodie « Can’t get you out of my head » ne nous quitte plus.

Même les gémissements s’invitent à la fête, proposant un cocktail… orgasmique !

Hannah Rosselin réalise un film de « soft porn réparateur »

Si Saint DX a d’abord été troublé par la proposition de film érotique pour son clip, il a vite adhéré à la vision d’Hannah qui explique pourquoi et comment lui est venue cette idée :

« Après un grave accident de moto en janvier 2020, j’ai vu mon corps changer.

Une longue cicatrice profonde s’est dessinée sur ma jambe gauche et ma vie a pris un tout autre rythme. Il m’a fallu des mois pour accepter cet épisode et en faire une force.

Quand j’ai écouté le morceau de Saint DX et de Ménage à trois, l’idée de créer un objet filmique qui pourrait s’adresser à tout le monde m’est apparu comme une évidence. C’est un morceau qui invite à l’amour, qui a été écouté une première fois dans un contexte amoureux, auprès d’une personne qui m’a réconcilié avec mon corps. C’est un film que je lui dédie entièrement.

Faites l’amour et aimez-vous. Ce film n’est rien d’autre que du soft porn réparateur. »

Difficile de terminer cet article avec plus belle conclusion que : le cul, le cul, le cul !

À lire aussi : 17 tweets marrants pour rire (plutôt que pleurer) de la séparation des Daft Punk

Alix Martineau

Alix Martineau

Alix Martineau, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et rigole très, très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Mathilde_0404

Tellement frustrant que celui-ci soit supprimé ! Je n'ai même pas eu le temps de le visionner...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!