Live now
Live now
Masquer
Mati Diop Berlinale // Source : capture d'écran
Culture

La cinéaste afroféministe Mati Diop gagne l’Ours d’Or à Berlin, et c’est la meilleure nouvelle

La réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop a remporté le premier du festival de cinéma de Berlin le samedi 25 février pour son documentaire Dahomey. Ce film mêlant réel et imaginaire nous ramène en 2001, lors de la restitution par la France d’œuvres africaines volées lors de la colonisation.

En 2019, le grand public découvrait Mati Diop avec le sublime Atlantique, un premier film afroféministe étonnant de maturité où s’entrecroisaient passion romantique, cinéma fantastique et décolonialisme. Très remarqué en festival, le film était reparti de Cannes couronné du Grand Prix.

À lire aussi : Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

« Je suis de ceux qui refusent d’oublier »

En 2024, la réalisatrice franco-sénégalaise est de retour avec un nouveau film qui fait déjà grand bruit dans le paysage cinématographique. Après s’être essayée au cinéma de fiction, Mati Diop signe Dahomey, un documentaire sur la restitution en novembre 2021 de 26 œuvres du royaume de Dahomey, au Bénin. Ces dernières avaient été pillées par les colons français en 1892.

Dahomey // Source : Mati Diop
Dahomey

Adepte des récits mêlant réalisme et imaginaire, Mati Diop a choisi de donner une voix à ces œuvres. Ce second film a valu à la réalisatrice de décrocher le plus prestigieux prix dans l’un des plus grands festivals de cinéma du monde : l’Ours d’or, au Festival de Berlin. Cette année, le jury était présidé par l’actrice mexicano-kényane Lupita Nyong’o, première personne noire à occuper ce poste, comme le rappelle France Info. En recevant son prix, Mati Diop a livré un puissant discours décolonial, pour la liberté :

« En tant que Franco-Sénégalaise, cinéaste afrodescendante, je suis de ceux qui refusent d’oublier, de ceux qui refusent d’accepter l’amnésie comme méthode. Je suis solidaire envers mon peuple sénégalais qui se bat pour la démocratie et la justice. » La réalisatrice a ensuite ajouté : « Je suis solidaire envers la Palestine. »

Mati Diop a également rappelé que les œuvres mentionnées dans Dahomey ne sont qu’une infime partie du trésor Béninois volé par la France, évoquant les « 7 000 œuvres encore captives au musée du quai Branly«  à Paris.

En France, le film devrait sortir en salles le 25 septembre 2024.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

2
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Karl-lagerfeld-série
Culture

Au festival Canneséries, une longue standing ovation pour cette série Disney+

1

La pop culture s'écrit au féminin