Live now
Live now
Masquer
it-s-my-choice-what-i-put-in-me-publicite
Actu mondiale

« Je mets ce que je veux en moi », le clip vantant un lubrifiant bio

It’s my choice what I put in me, autrement dit Je décide de ce que je mets en moi, c’est une publicité pour Simply Slick, une marque de lubrifiant 100% naturel.

Oh dis, une publicité en chanson, ça faisait longtemps ! La dernière fois, c’était au moins ce matin avant de partir de chez moi, quand je me suis mise à convulser de rage devant celle de la purée Mousseline. C’est pas trop mon truc, quoi. Mais quand ça parle de sexualité sereine et choisie, moi je dis d’accord, alors allons-y.

Simply Slick est une marque de lubrifiant 100% naturel et organique qui propose une alternative aux produits classiques, qui contiennent très souvent du paraben et des produits chimiques voire cancérigènes en tout genre. Et pour vanter les mérites de ses produits soucieux de la planète et de la santé des femmes, Simply Slick, associée à l’agence Sesler, a fait fredonner une mélodie à une jeune femme se déplaçant dans son bureau, au milieu de ses collègues.

Elle chante alors une chanson qui dit en substance « je décide de ce que je veux mettre en moi » : si elle veut, elle peut mettre une pomme, ou le sextoy de sa pote, ou le collègue bien pipou, là. Ou encore un concombre, des bonbons, ou ses clés pour pas avoir à prendre de sac quand on part de chez soi le matin ah non y a pas ça.

Et donc, en toute logique, elle chante aussi ce qu’elle ne veut pas avoir en elle : le collègue moins pipou (et même si c’est une pub, mon coeur se brise de voir la tête triste du collègue en question : IL T’A RIEN DEMANDÉ TU L’HUMILIES PAS EN CHANSON), mais surtout des substances chimiques et cancérigènes.

https://www.youtube.com/watch?v=pzceav5dQGY

Une pub vachement bien fichue, y a pas à dire. Le message est tout à fait sensé : quoiqu’il arrive, JE choisis ce que et qui j’insère en moi. De la personne au lubrifiant en passant par les objets à utiliser seul-e ou à plusieurs, c’est évidemment à nous de choisir ce qu’on veut bien se mettre entre les jambes !

Et pour plus de sexualité bio, n’hésite pas à relire l’article de Marie.Charlotte sur Génération Cobayes !

Les Commentaires
3

Avatar de Ink
14 mai 2014 à 06h53
Ink
La fille me fait penser à un mix entre Shoshanna de Girls et Shae de Game of Thrones
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Le calendrier de l’Avent érotique Dorcel est disponible en édition limitée

Humanoid Native
luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 18.12.16
Pop culture

Comment un concert de Taylor Swift a remis en question l’hégémonie de Ticketmaster aux États-Unis

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 15.10.28
Actu mondiale

Qui est Nasrin Sotoudeh, l’avocate iranienne lauréate du prix Robert-Badinter ?

Camille Lamblaut

23 nov 2022

mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

hana iran enquete cnn
Actu mondiale

En Iran, le viol est devenu une arme pour étouffer la mobilisation contre le régime

Maëlle Le Corre

23 nov 2022

1
raphael-renter-wuxdtGMNYaU-unsplash
Actu mondiale

Droits LGBTQI+ : des avancées significatives en passe d’être votées en Allemagne et en Belgique

Camille Lamblaut

22 nov 2022

markus-spiske-r1BS0pzlr1M-unsplash
Ecologie

Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Camille Lamblaut

21 nov 2022

anastasiia-chepinska-cO2ObHGJBHI-unsplash
Sport

Qatar 2022 : carton jaune pour les joueurs qui oseront porter le brassard « One Love »

La société s'écrit au féminin