Live now
Live now
Masquer
simone biles testify us senat
Sport

« Ils voulaient étouffer l’affaire » : les victimes de Larry Nassar pointent la responsabilité du FBI

Simone Biles était devant le Comité judiciaire du Sénat pour témoigner à nouveau des agressions et des viols commis par le médecin Larry Nassar. Le combat des gymnastes américaines pour obtenir la vérité n’est pas terminé.

« Combien de fois devront-elles se présenter là et pleurer ? » s’interroge le site féministe Jezebel.

Simone Biles, McKayla Maroney, Maggie Nichols et Aly Raisman étaient non plus devant un tribunal ce mercredi 15 septembre, mais devant le Comité judiciaire du Sénat des États-Unis. Les quatre gymnastes étaient présentes pour témoigner à nouveau en tant que victimes du tristement célèbre Larry Nassar, médecin de l’équipe nationale de gymnastique des États-Unis qui a pendant plusieurs décennies, abusé sexuellement de dizaines de jeunes athlètes.

us gymnastics testify us senat
PBS NewsHour (capture)

Jugé et condamné en 2018, il purge aujourd’hui un cumul de plusieurs peines de prison, pour détention de matériel pédopornographique et agressions sexuelles.

Si les gymnastes ont dû à nouveau évoquer leurs agressions et les traumatismes qu’elles ont vécu à cause de Larry Nassar, c’est dans le cadre de l’enquête qui doit déterminer la responsabilité du FBI dans cette affaire.

Comment le FBI a caché l’affaire, comment la fédération a détourné le regard

La championne Simone Biles a débuté son témoignage en citant Nelson Mandela : « Il ne peut y avoir plus vive révélation de l’âme d’une société que la manière dont elle traite ses enfants. »

« Je tiens Larry Nassar pour responsable, mais je tiens aussi pour responsable un système tout entier. La fédération américaine de gymnastique et le comité olympique des États-Unis savaient que j’avais été abusée par le médecin officiel de l’équipe bien avant que je sache qu’ils en avaient connaissance. »

Vous l’aurez donc compris, les gymnastes ont dénoncé avec force et détermination les hautes instances sportives qui selon elles, ont failli à leur devoir d’agir pour les protéger et empêcher un prédateur sexuel de s’en prendre à des enfants.

« Il y avait des preuves d’abus, et ils n’ont rien fait »

Dans son témoignage, McKayla Maroney a aussi décrit avec détails comment le FBI a copieusement fait la sourde oreille et a maintenu en activité Larry Nassar pendant plus d’un an, alors qu’elle avait dénoncé les viols subis. Elle affirme aujourd’hui que son témoignage a été falsifié.

« Quel est le but de signaler des abus si nos propres agents du FBI prennent l’initiative d’enterrer le rapport au fond d’un tiroir ? Il y avait des preuves d’abus, et ils n’ont rien fait », a-t-elle dénoncé, après avoir raconté comment elle avait rapporté dans les moindres détails ce que Larry Nassar lui a fait subir au FBI.

« J’ai commencé à pleurer au téléphone et je n’entendais que le silence. J’étais choquée par le silence de l’agent et par son mépris pour mon traumatisme. Après cette minute de blanc, il a demandé “c’est tout ?”. Ces mots ont été un des pires moments de tout le processus de voir mon agression méprisée et minimisée par les gens qui étaient censés me protéger. Cela me donnait le sentiment que ce que j’avais subi n’était pas assez. Mais il se trouve que cela était suffisant et qu’ils voulaient étouffer l’affaire. »

Entre le moment où le FBI a recueilli les premiers témoignages en 2015, et le moment où Larry Nassar a été renvoyé de l’Université du Michigan en septembre 2016, l’enquête a révélé que le médecin a abusé de 70 athlètes, souligne The Guardian.

Aly Raisman a fait part de la façon dont les viols continuent d’avoir des conséquences aujourd’hui dans sa vie quotidienne.

« Les gens ne réalisent pas à quel point ça nous affecte, l’impact du symptôme de stress post-traumatique, à quel point le traumatisme a un impact sur nous. Parfois, j’oublie ce que je dis. J’ai l’impression que ma tête ne fonctionne pas. Que je n’ai plus d’énergie. J’ai 27 ans et mon grand-père de 80 ans a plus d’énergie que moi. »

La fédération américaine de gymnastique a annoncé un plan de 425 millions de dollars pour indemniser les victimes de Larry Nassar.

En attendant, les quatre athlètes ont demandé des réponses. Espérons qu’elles les obtiennent.

À lire aussi : Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Crédit photo : PBS NewsHour (captures)


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

3
Avatar de Mimicollo
18 septembre 2021 à 20h09
Mimicollo
Pour avoir déjà été violée et agressée, je confirme il y a que rarement de lacompréhension. Mais plutôt du mépris et de l'indifférence ou même dire que c'est faux ou que j'exagère. Perso je m en fiche de ce qui m est arrivée, j en ai jamais souffert .
Alors j imagine que aux états unis si puribond et en même temps ou le sexce est omniprésent c'est pire encore.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Sport

Salo Al / pexels
Sport

Les femmes s’interdisent de faire du vélo (et la raison va vous hérisser)

63
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Madmoizelle
Sport

Paris 2024 : « Mon objectif, c’était de battre mon frère ! » rencontre avec B-Girl Syssy, prodige du breakdance

Athletes_JO_V
Sport

JO 2024 : ces 8 athlètes féminines qu’on espère voir briller aux Jeux de Paris

Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

2
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Sport

Le sexisme se niche jusque dans les crampons des footballeuses, dénonce le Parlement britannique

1
Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

comment-marche-pole-dance
Sport

Arrêtez tout, je viens de comprendre le principe de la pole dance !

18

La société s'écrit au féminin