Live now
Live now
Masquer
hommes-femmes-critiques-comparaison-180×124
Actualités

Parlons-nous des hommes comme nous parlons des femmes ?

Parlons nous des célébrités de la même façon lorsqu’il s’agit d’un homme ou d’une femme ? Nico Lang semble nous faire comprendre que non, pour Thought Catalog, dans un article façon « jeu de rôles ».

Parlons-nous vraiment des femmes comme nous parlons des hommes, d’autant plus lorsqu’ils/elles sont célèbres ? Sommes-nous plus ou moins exigeant-e-s selon les sexes ? C’est la question que pose en substance Nico Lang pour Thought Catalog en imaginant des discours tenus sur des célébrités de sexe féminin et en les transposant sur des célébrités de sexe masculin. Manque de sourire, tromperie, poids, remise en question du style et du mode de vie de la personne, tout y passe avec – certes – une inégalité dans la pertinence. Pour t’aider à te faire une idée, j’en ai choisi quelques-uns et les ai traduits.

Ashton Kutcher en prend virtuellement plein le coin de la tronche pour avoir supposément trompé Demi Moore. La citation qui suit me rappelle les heures les plus sombres de la rupture entre Robert Pattinson et Kristen Stewart :

« Vous avez entendu qu’Ashton Kutcher a trompé sa femme ? Quelle salope. Pourquoi a-t-il trompé Demi Moore ? Il ne pourra jamais faire mieux qu’elle. Faisons des t-shirts pour faire savoir quelle pute il est. Je me demande s’il aura à nouveau du travail ou si ça va toucher sa carrière. Maintenant que tout le monde sait qu’il est une traînée, qui va le prendre au sérieux ? »

Ah bah tiens, les critiques sur l’absence de sourire de Tommy Lee Jones me font aussi penser à ce qui se dit souvent de Kristen Stewart :

« Oh mon Dieu, Tommy Lee Jones est juste un connard malpoli. Pourquoi ne peut-il pas sourire ? Est-ce que c’est si dur que ça ? Quand je le vois, j’ai simplement envie de le gifler pour faire disparaître ce petit air suffisant. Et vous avez vu ses cheveux dans Lincoln ? Juste atroce. Pour qui Tommy Lee Jones se prend-il ? »

Pour Christoph Waltz, ce serait différent : on vanterait ses talents d’acteur mais alors « sérieusement, ce style aux Oscars, c’est n’importe quoi ». Comme pour un bon paquet d’actrices :

« Écoutez, je sais qu’il est un excellent acteur et tout, mais est-ce que vous avez vu la tenue qu’il portait aux Oscars ? À quoi il a bien pu penser ? Cette cravate avec ces chaussures. Un désastre total. Il n’y avait pas de miroirs dans sa maison ? La prochaine fois, il devrait rester à la maison et laisser Jennifer Lawrence accepter tous les prix à sa place. Il ne serait jamais aussi bon qu’elle ne l’est. ARRÊTE D’ESSAYER, CHRISTOPH, PERSONNE NE T’AIME. »

Mais imaginons maintenant ce qu’il se passerait si « on » parlait des rapports entre « collègues » masculins comme féminins. Nico Lang tente le coup en imaginant ce qui pourrait se dire d’eux si « on » avait autant tendance à imaginer des conflits entre les hommes qu’entre les femmes. Dans les médias, on ne cesse ne nous faire savoir (ou de nous faire croire) que les actrices ne s’entendent pas entre elles sur les plateaux, nous laissant penser si on prend tout au mot que les rivalités sont presque inévitables entre deux représentantes de la gent féminine. Et pour les hommes ? Beh, faut le dire : c’est plus rare qu’on nous en parle.

« Vous avez entendu les choses horribles que Hugh Jackman a dit à propos de Bradley Cooper ? Jackman est amer parce que B-Coop est devenu une grande star, parce que Hugh Jackman l’a, genre, inventé. Hugh a l’impression que B-Coop a monopolisé les projecteurs et a agi comme une salope ingrate avec tout le monde autour de lui. Bradley pense que Hugh est simplement jaloux. Pourquoi les hommes ne peuvent pas bien s’entendre ? »

Leonardo Dicaprio en prend également pour son grade à sortir avec plein de filles connues sans que cela ne dure pour autant… Remplace son nom dans le paragraphe suivant par, disons, Taylor Swift, et peut-être bien que tu as déjà entendu ce discours :

« Leonardo Dicaprio est un psychopathe. Il court dans tous les sens avec toutes ces femmes, juste pour étaler des photos d’eux deux dans les tabloids, alors que tout le monde sait que ça ne va pas durer. D’abord c’est Gisele Bundchen, puis Bar Rafaeli et c’était quoi cette histoire avec Blake Lively ? Ils sont restés ensemble pendant à peu près deux secondes. Il sort avec à peu près toutes les actrices de la ville. Pathétique. Et pourquoi est-ce qu’il joue toujours dans des films où il se languit de sa femme morte ? Va de l’avant, Leo. On en a marre. »

Et toi, est-ce que tu tiendrais ces propos sans tenir compte du genre de la personne ? Ou bien es-tu du genre à tout simplement ne juger personne, quel que soit son sexe ?

Les Commentaires
18

Avatar de Marcelline P.
14 mars 2013 à 19h36
Marcelline P.
Oui mais tu ne trouves pas que c'est quand même insupportable ?
Après, on peut toujours inverser comme tu dis le rapport cause/conséquence...mais je veux dire, à partir du moment où les studios (ou n'importe quelle entité, on peut prendre les magazines ça marche aussi) exigent des femmes qu'elles soient ci ou ça, et que ces mêmes femmes s'y conforment, estimant qu'elles n'ont rien d'autre à revendre, moi ça me choque un peu. Et m'encourage à dire que la critique sur leur physique est aussi de leur fait quelque part : ce n'est pas facile de dire "non" en bloc au système de marchandisation du corps (ça fait vendre et c'est confortable) mais au moins, il s'agirait de ne pas acquiescer non plus...et éviter la surenchère !
Après on trouve toujours des actrices splendides qui arrivent à sortir du lot de la conformité physique, mais rares sont celles qui font vraiment du métier d'actrice un métier intellectuel, sinon réflexif, ce qu'il devrait être pour tous, hommes et femmes (à mon sens hein).
En bref...on est d'accord C'était juste pour repréciser ce qui me chagrinait un peu là-dedans.
0
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Actualités

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes © Rabbit75_Cav via Canva
Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes

Camille Lamblaut

01 déc 2022

9
Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
Polanski mars distribution
Actu mondiale

Roman Polanski : la date de son jugement pour diffamation a été annoncée 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

mariage-gay-eglise-ecosse
Actu mondiale

Aux États-Unis, le Congrès légifère pour protéger le mariage pour tous 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

consequence-ivg-avortement-etude
Actu en France

Le 29 Novembre 1974, l’Assemblée nationale adoptait le droit à l’IVG

Camille Lamblaut

29 nov 2022

antifa
Actu en France

Le jeu Antifa affole l’extrême droite, la Fnac le retire de la vente

Maya Boukella

28 nov 2022

6
musée londres
Actu mondiale

À Londres, une expo coloniale, raciste et sexiste ferme (enfin) ses portes

Maya Boukella

28 nov 2022

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

6
luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Société

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

La société s'écrit au féminin