Live now
Live now
Masquer
handmaids-tale-costume-halloween-sexy
Féminisme

Que penser du costume d’Halloween sexy « The Handmaid’s Tale » ?

Les costumes sexy pour Halloween déclinent chaque année sans trop de remous les univers des fictions que nous regardons. Jusqu’à ce que Yandy décide de faire cela… Pour un costume The Handmaid’s Tale

Ah, Halloween.

Cette douce fête dans laquelle se mélangent excès de sucres et accoutrements loufoques. Des déguisements dont le but est souvent de faire peur, et de jouer. Halloween, c’est le moment par excellence pour faire ce que je veux, pour oser me montrer dans mes travers les plus étranges sans être jugée. Au pire, « c’était pour Halloween ».

Les costumes sexy d’Halloween sont-ils sexistes ?

Chaque année sont éditées pléthores de costumes « sexy », en écrasante majorité à destination des femmes.

Est-ce un problème ? Quand il n’existe plus que ça, et qu’il n’est pas possible de trouver le pendant plus classique desdits costumes, je dirais que oui.

Autrement, Halloween est peut-être la seule soirée durant laquelle les femmes ont le droit de se balader habillées « comme des salopes » (c’est-à-dire comme elles le veulent) sans être trop inquiétées ou jugées (ce qui arrive BEAUCOUP TROP). Alors pourquoi pas.

Et puis, si j’ai envie de me saper sexy, je suis contente de pouvoir le faire.

Le costume sexy d’Halloween The Handmaid’s Tale ne passe pas chez les internautes

Je ne pensais pas que le débat irait plus loin, jusqu’à ce que.

handmaids-tale-costume
Capture d’écran faite par Buzzfeed

Le site de déguisements sexy Yandy a proposé à la vente une adaptation sexy du costume de servante, tirée du livre et de la série télévisée dystopique The Handmaid’s Tale.

Le vêtement n’est pas markété directement en lien avec la série, probablement pour une question de droits. Toujours est-il que ce costume reprend exactement tous les codes de la servante, esclave sexuelle et reproductive dans la fiction

— mais en « sexy ».

handmaidstale
Un aperçu du costume original — capture d’écran de la vidéo de promotion

Internet s’est enflammé : j’ai vu de nombreux articles à ce sujet, et réactions plus ou moins outrées sur Twitter.

« Oui, c’est de ça que manquait The Handmaid’s Tale. Des jambes. »

https://twitter.com/Daddy_Warpig/status/1042878412409303042

« Je n’arrive pas à décider de si c’est une stupide « EST-CE QUE L’UN D’ENTRE VOUS A REGARDÉ CETTE SÉRIE ? » ou une excellente satire. »

Le costume sexy d’Halloween The Handmaid’s Tale, une fausse bonne idée ?

Car si tu es adepte de la série, tu sauras à quel point The Handmaid’s Tale propose une réflexion sur la condition et la place des femmes dans la société. Dans celle de Gilead, contrée fictive, les femmes sont classées en deux catégories : les fertiles et stériles.

Hormis pour la reproduction, elles n’ont droit à aucune considération, et n’ont aucune utilité si ce n’est éventuellement s’acquitter des tâches et corvées pour éviter aux hommes de les faire.

Au fur et à mesure du déroulement de la série, le spectateur ou la spectatrice comprend que, même les femmes « bien nées » et en apparente position de pouvoir ne sont pas épargnées par cette réification.

Alors proposer un costume d’Halloween sexy à thème semble à première vue décalé.

En même temps, je me demande à quel point, si Gilead existait, ses habitantes aimeraient avoir la possibilité ou non de s’habiller sexy, selon leurs envies.

Est-ce une liberté, ou une injonction à plaire ?

Je me pose réellement la question, et me trouve dubitative face à toute cette histoire.

Toujours est-il que le costume a été retiré du site, où il est à présent possible de lire un message d’explication :

« Yandy s’est toujours tenu debout et continuera à le faire […] pour encourager nos clients à s’approprier leur côté sexy. Nous les encourageons à se sentir bien dans leur peau, en considérant qui ils sont ou ce qu’ils choisissent de porter. Notre idéal est ancré dans l’empouvoirement des femmes, et dans l’empouvoirement de tous les genres.

Durant les dernières heures, il s’est avéré évident que notre « costume rouge de jeune fille courageuse Yandy » est perçu comme un symbole de l’oppression des femmes, plutôt que comme une expression de leur empouvoirement. C’est malheureux, autant que cela n’était pas notre intention, à aucun niveau. Notre inspiration initiale pour créer cette pièce était d’avoir été témoins de son utilisation ces derniers mois comme une image puissante de protestation.

À présent que nous avons donné cette réponse sincère et qui vient du cœur, encouragés par de nombreuses histoires personnelles que nous avons reçues, nous retirons le costume de notre site. »

Mon avis reste mitigé, voilà pourquoi je suis extrêmement curieuse de savoir ce que, toi, tu en penses. Est-ce un manque de respect ? Une gaffe incroyable ? Une satire et une critique grinçantes ? Ou encore un symbole de prise de pouvoir ?

Viens me raconter ça dans les commentaires !

À lire aussi : The Handmaid’s Tale débarque en France, voici pourquoi c’est une série indispensable


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

17
Avatar de Princesse Sarah
25 septembre 2018 à 13h09
Princesse Sarah
Une version sexy d'un costume qui n'est pas censé l'être à la base? J'ai déjà vu ça quelque part...



Ah ben oui voilà: même en tapant seulement "nonne" , on tombe sur ces costumes.
3
Voir les 17 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicide à Montpellier : « Notre vision de la vieillesse empêche de politiser les violences sur les séniores »

2
Laurène Daycard
Féminisme

Laurène Daycard : « Notre société est malade de sa fascination pour les bourreaux »

3
Source : Getty Image / MARIA DUBOVA
Féminisme

Ève, 42 ans : « Quand il m’a demandé où était le nettoyant après six mois de vie commune, j’ai pleuré »

5
Source : Capture écran YouTube
Société

Attaque du Hamas : des assos féministes bientôt privées de subventions pour des propos « ambigus » ?

3
Euphémie
Déclic

Euphémie, 28 ans : « Pour moi, on ne peut pas être féministe et de droite » 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-22T105711.943
Société

Selon le HCE, les hommes se sentiraient menacés par le féminisme (rien que ça)

3
Source : Kristina Paukshtite / Pexels
Daronne

Réarmement démographique : « Ce discours nataliste fait écho à un imaginaire très ancré à l’extrême droite »

Source : Capture vidéo / Flickr - Victoria Pickering
Politique

Les propos d’Emmanuel Macron sur le « réarmement démographique » inquiètent les féministes

15
Source : Canva
Déclic

Maëva, 20 ans : « Ma famille s’obstine à défendre des personnes indéfendables »

2
[La Chronique des Absentes] Image de une • Verticale
Féminisme

Laurène Daycard : « Enquêter sur les armes à feu éclaire les angles morts qui pèsent sur les féminicides »

17

La société s'écrit au féminin