Lettre aux vieux cons qui ont boycotté Greta Thunberg à l’Assemblée

Alors que Greta Thunberg était invitée ce matin à intervenir devant l'Assemblée nationale, des élus de droite ont exprimé leur volonté de boycotter son intervention. Marie leur adresse une lettre ouverte.

Lettre aux vieux cons qui ont boycotté Greta Thunberg à l’Assemblée

Initialement publié le 22 juillet 2019

Greta Thunberg à l'Assemblée

Greta Thunerg, jeune militante pour le climat nominée pour le prix Nobel de la Paix, était ce 23 juillet 2019 à l’Assemblée nationale française.

Clique sur la vidéo pour voir son intervention.

Plusieurs élus de droite ne voulaient pas d’elle dans l’hémicycle ; d’autres citoyens se sont moqués de l’adolescente sur Internet.

Marie a eu envie de s’adresser à ces représentants du « vieux monde » qui refusent à l’avenir le droit à s’exprimer.

Chers élus de droite, chers détracteurs de Greta Thunberg,

Qu’est-ce qui vous effraie tant quand vous réalisez que nous existons ?

Quelles insécurités s’éveillent en vous quand nous exprimons notre volonté de prendre la place à laquelle nous avons droit ?

La parole de Greta Thunberg, comme la mienne, est légitime

Les jeunes générations actuelles sont conscientes et soucieuses de l’avenir climatique.

Pas étonnant : ce sont elles qui vivront dans la Terre de demain !

J’ai envie de vous dire, en premier lieu… qui êtes-vous pour juger de nos inquiétudes et de nos combats ?

Greta s’est adressée à vous ce matin, mais beaucoup d’entre vous ne l’ont pas écoutée. De toute façon, cela fait des années que vous ne nous écoutez pas.

Nous sommes si jeunes, trop innocentes, tellement naïves, même pas en âge de payer des impôts ou de voter pour vous.

Vous nous dites : il faut bien que jeunesse passe, vous vous calmerez avec l’âge.

Mais nous ne nous découragerons pas. Nous continuerons à nous engager, jusqu’à ce que nos voix soient entendues.

Nous lutterons comme nos ancêtres ont lutté pour le droit de prendre part à la vie politique il y a encore quelques décennies de cela. Ces femmes auxquelles vous opposiez les mêmes arguments paternalistes.

« Destinée à la maternité, faite pour la vie de famille, la dignité de [la situation de la femme] sera d’autant plus grande qu’elle n’ira point la compromettre dans les luttes du forum et dans les hasards de la vie publique.

Elle oublierait fatalement ses devoirs de mère et ses devoirs d’épouse, si elle abandonnait le foyer pour courir à la tribune. […]

On a donc parfaitement raison d’exclure de la vie politique les femmes et les personnes qui, par leur peu de maturité d’esprit, ne peuvent prendre une part intelligente à la conduite des affaires publiques. »

Extrait de la thèse d’Émile Morlot (1884) : « De la capacité électorale »

Notre futur n’est pas qu’entre vos mains

Chers détracteurs de Greta Thunberg, je sais que nous ne tomberons jamais d’accord.

Au contact d’enfants, de collégiens et de lycéens très conscients, j’ai vu combien leur parole était importante et légitime.

À 9 ans, 12 ans, 16 ans, j’ai subi les décisions d’adultes qui n’avaient aucune idée de mon quotidien et qui pourtant, semblaient persuadés de ce qui était « le meilleur pour moi ».

Le meilleur pour moi, il parait que c’était de me léguer cette planète dont on exploite tellement les ressources qu’elle finit par nous brûler les pieds.

Chers élus de la République, expliquez-moi, quel type de démocratie nie les droits et les voix de certains ?

Ne croyez-vous pas que toutes les opinions et préoccupations méritent d’être représentées ? Pointez-vous les mêmes instrumentalisations, la même infantilisation, quand dans vos villes vous développez des conseils de jeunes ?

Je regarde les actualités et je dois dire que je vous comprends. Presque.

Quels grands médias donnent aujourd’hui la parole aux enfants et aux ados ? Quels journaux les laissent témoigner de leur quotidien ? Ils se comptent sur les doigts d’une main.

Depuis ses débuts, madmoiZelle en est un.

Dans les agences de com, dans la pub, on se demande sans cesse « Qui sont ces millenials ? À quoi aspirent-ils ? Qu’aiment-ils ? Capter leur attention est si difficile ».

Un mystère… Peut-être faudrait-il… les écouter et cesser de les dénigrer ?

Vous pensez que les jeunes sont égoïstes ? C'est faux !

#Désintox🤷‍♀️ Vous pensez que les jeunes sont égoïstes ? C'est faux !Une majorité de nos nouveaux bénévoles ont moins de 34 ans.👉 Si vous souhaitez donner du temps, partager vos compétences : https://bit.ly/1PjNh4e

Publiée par Secours populaire sur Vendredi 14 juin 2019

Vous n’aurez pas la liberté de penser de Greta Thunberg

Greta n’est pas forcément manipulée par ses parents, n’est pas forcément le fruit d’un complot médiatique.

Comme nombre d’adolescents, elle utilise les moyens à sa disposition pour faire passer son message et elle jouit pleinement de son libre-arbitre.

Un libre-arbitre d’autant plus puissant que son trouble du spectre de l’autisme, en tant que jeune Aspie, l’amène à porter sa cause avec une volonté d’acier qui vous intrigue tant que vous avez l’indécence d’en faire un argument pour la discréditer.

Greta vous dérange parce qu’elle tient un discours alarmiste, réaliste, dur, qui vous met au pied du mur.

Elle pointe l’immobilisme, l’indifférence et les intérêts commerciaux qui ont primé ces dernières années, au détriment de notre futur.

Et elle n’est pas seule. Comme elle, nous sommes des centaines de milliers à dire #OnEstPrêt car nous pensons qu’#IlEstEncoreTemps.

Boycotter l’audition d’une représentante de cette jeunesse qui rêve d’un monde meilleur, c’est oublier que demain, nous serons parmi vous.

Bien entendu, Greta n’est pas parfaite. Ça tombe bien, elle n’est qu’une porte-parole parmi la multitude de voix qui s’élève dans notre génération.

Mais c’est une voix que vous, en tant que représentants du peuple, vous avez le devoir de prendre en compte. Car elle reste celle d’une partie de notre génération.

À lire aussi : Tu as le pouvoir de changer le monde, d’aider la planète, voici comment faire

Marie

Marie

Quand Marie ne jongle pas entre les box madmoiZelle, elle t'invite à chanter (faux et fort) aux Grosse Teuf, à te marrer aux One mad show et à t'émerveiller aux CinémadZ. Fière Poufsouffle, elle est incollable sur les actus de Daniel Radcliffe grâce à sa Google Alert quotidienne (à 18h).

Tous ses articles

Commentaires

Chat-au-Chocolat

Moi perso je ne comprends absolument pas l'hystérie haineuse qu'a déclenchée la venue de Greta Thunberg à l'Assemblée. Que les vieux schnocks n'aient pas envie d'entendre parler réchauffement climatique, soit (être écolo c'est moyennement capitalisme-et-lobby-compatible, on l'a bien compris :lol:), mais qu'ils se déchaînent à ce point ? Y a quoi qui ne va pas chez eux pour qu'ils (et elles, dans une moindre mesure) pètent un câble comme ça ? Ils se sentent menacés ? Ils ont peur de devoir céder un peu de pouvoir ? Ils se sentent renvoyés à leur propre incompétence, et ça leur fait faire pipi culotte ?
Oh là là, une femme, jeune et qui n'a pas fait l'ENA ose venir occuper leur terrain ! Vite, une contre-attaque ! :halp:

Enfin non, vraiment, je ne comprends pas. Surtout que son discours en tant que tel (même si on n'apprécie pas la forme) est inattaquable : PERSONNE ne peut encore nier l'existence et les effets du changement climatique. Elle serait venue pour délivrer un discours climato-sceptique ou complètement délirant, j'aurais compris les attaques, mais là... I'm like : :confused: On est en démocratie ou bien ?


Néanmoins, ces réactions primaires sont tout à fait intéressantes à observer d'un point de vue sociologique, je trouve. Ca dit beaucoup de la peur des dominants de se voir menacés dans leur identité et leurs privilèges et des techniques qu'ils mettent en œuvre pour (tenter de) garder leur pré carré.
En tout cas, merci pour cet article ! :)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!