Plateau_d’un_étudiant_au_Restaurant_Universitaire_d’HECParis
Vie étudiante

Fin du repas à un euro : l’annonce reste en travers de la gorge des étudiants

Alors qu’il avait été généralisé en janvier dernier, le repas à un euro pour tous et toutes ne sera pas maintenu à la prochaine rentrée.

Lors de la rentrée universitaire 2021, il n’y aura plus de repas à un euro pour tous les étudiants. Voilà l’une des annonces faites ce vendredi 9 juillet par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

Le dispositif n’aura donc pas fait long feu : le repas à un euro avait été généralisé en début d’année 2021 afin d’aider l’ensemble des étudiants et étudiantes durement touchées par la crise sanitaire. En septembre prochain, les non-boursiers ne pourront donc plus y prétendre.

La nouvelle est évidemment loin d’enchanter les premiers concernés, qui s’étonnent de voir cette mesure disparaître alors que leurs difficultés, leur précarité, leur vulnérabilité sont toujours là.

Une pétition a été lancée par une étudiante, Imane Ouelhadj, pour inciter le ministère à revenir sur sa décision. :

« Le repas à 1€ n’a pas suffi à répondre à mes difficultés, mais il m’a permis d’avoir accès à un repas équilibré à bas coût et donc de faire quelques économies. Je n’aurais même plus cela à la rentrée.

Et je ne suis pas la seule, nous sommes 73% d’étudiant·e·s à ne pas avoir accès aux bourses. Pourtant, près d’un étudiant·e·s sur deux se salarie. Nous sommes donc bien loin de 73% d’étudiant·e·s aisé·e·s, n’ayant pas besoin de soutien de l’État. Nombre d’étudiant·e·s non-boursier·e·s rencontrent de grandes difficultés : c’est normal puisque les bourses ne représentent pas notre situation, mais celle de nos parents et dépendent de notre nationalité. »

Début juin, une proposition de loi visant à instaurer un ticket restaurant d’un montant de 6,60 euros pour les étudiants a été examinée au Sénat. Frédérique Vidal se dit néanmoins opposée à cette mesure, estimant « ne pas être convaincue que les étudiants trouvent pour le prix du ticket un repas équilibré et de qualité ». 

Enfin davantage de places en Master ?

On vous en parlait sur Madmoizelle, la grogne des L3 privés de master s’est affichée sur Twitter. Est-ce en réaction que le ministère de l’Enseignement supérieur a aussi annoncé que 3.000 à 4.000 places supplémentaires seront ouvertes à compter de la rentrée ?

Notons quand même un bémol, puisque selon Le Monde, les places seront « seulement dans les masters les plus demandés ». Sans oublier qu’une nouvelle plateforme devrait faire son apparition, « sur le modèle de Parcoursup », pour gérer les candidatures et les vœux des étudiants et étudiantes.

À lire aussi : En 2020, le nombre de jeunes pauvres et précaires a presque doublé

Les Commentaires
7

Avatar de haleyo
14 juillet 2021 à 22h07
haleyo
@megann31

Parce que investir dans les jeunes ne répond pas à l'objectif comptable d'un service public moins cher. Si l'on se plaint de ne plus trouver de médécins, ce n'est pas par manque d'étudiants mais parce qu'on a diminué le nombre de médécins sortants chaque année (le numerus clausus) : moins de médecins à former, moins de médecins à payer en hôpital, ou dont les actes doivent être remboursés, c'est tout bénéf, non ? Le comptable est content en tout cas. Et le citoyen, bah, il s'en rendra compte plus tard et paiera les pots cassés quand le mandat actuel sera terminé et ne pourra plus demander des comptes au policar qui a eu cette si brillante idée.
2
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Vie étudiante

Travail
Vous-voulez-savoir-combien-gagnent-les-influenceuses-Eh-bah-elles-aussi-

Vous voulez savoir combien gagnent les influenceuses ? Eh bah elles aussi

Anthony Vincent

03 août 2021

Témoignages
femme épuisée au travail

Épuisée par le sexisme, j’ai quitté mon job et créé ma boîte

Aïda Djoupa

27 juil 2021

Travail
femme-bureau-open-space

L’open space en été, cet enfer sur terre

Chloé Genovesi

21 juil 2021

Grossesse
bridget-jones-grossesse-boulot

Congé maternité : comment préparer le terrain au boulot pour bien partir (et revenir)

Clémence Boyer

18 juil 2021

2
Actu mondiale
Deux femmes qui portent le foulard en train de travailler

La justice européenne a (re)tranché : interdire le voile au travail n’est pas discriminatoire

Anthony Vincent

16 juil 2021

63
Travail
marseille-quitter-paris-demenagement

Où sont parties celles et ceux qui ont quitté Paris après les confinements ? Indice : le Sud

Clémence Boyer

09 juil 2021

5
Actu mondiale
islande-35-heures

Non, l’Islande ne passe pas à la semaine de quatre jours, mais bien aux 35 heures

Clémence Boyer

06 juil 2021

1
Parentalité
entretien-embauche-enfant

Emmener son bébé à un entretien d’embauche ? Elle l’a fait (et le monde ne s’est pas effondré)

Manon Portanier

01 juil 2021

2
Vie étudiante
pexels-andrea-piacquadio-etudiante

Sous le hashtag #EtudiantsSansMasters, la colère post-Covid gronde

Maëlle Le Corre

25 juin 2021

Travail
chronique-linkedin

Les gens sur LinkedIn me désespèrent et je m’inclus dedans

Chloé Genovesi

17 juin 2021

41

La société s'écrit au féminin