EnjoyPhoenix annonce souffrir du syndrome des ovaires polykystiques

Pourquoi Marie (EnjoyPhoenix) a-t-elle ralenti la cadence de ses vidéos au mois de mars ? Entre autres parce qu'elle est touchée par le SOPK, ou syndrome des ovaires polykystiques.

EnjoyPhoenix annonce souffrir du syndrome des ovaires polykystiques

Dans sa dernière vidéo, Marie Lopez (EnjoyPhoenix) revient sur son mois de mars compliqué.

EnjoyPhoenix touchée par une maladie encore trop peu connue

Inquiète du retour de son acné depuis l’arrêt de sa pilule et en raison de plusieurs symptômes, elle explique avoir passé des examens médicaux qui ont abouti sur un diagnostic.

« On m’a détecté un truc pas super cool qui s’appelle le SOPK. Le SOPK, c’est le syndrome des ovaires polykystiques. »

Sur madmoiZelle, nous avons déjà parlé de ce syndrome à travers les témoignages de jeunes femmes souffrant notamment d’hirsutisme, une pilosité excessive sur toutes les régions du corps.

Ce dérèglement hormonal qui touche une femme sur dix en France (autant que l’endométriose !) est souvent diagnostiqué tardivement.

Ses symptômes sont la source de nombreux complexes, comme le racontait Maylis dans un Corps à cœur cœur à corps de Léa Castor.

Alors qu’aucun traitement ne permet aujourd’hui de soigner le SOPK, Marie exprime sa détresse : seule la prise d’hormones (et donc la reprise de la pilule qu’elle avait arrêté volontairement) lui permettrait d’enrayer les symptômes.

Dans sa vidéo où elle fait preuve de beaucoup de transparence, elle explique qu’elle s’est sentie particulièrement « down » pendant le mois de mars…

Notamment parce que ses troubles du comportement alimentaire seraient suspectés d’avoir un lien avec le déclenchement du SOPK.

L’avenir d’EnjoyPhoenix sur YouTube : adieu la beauté

Ces coups de massue ont amené de nombreuses questions sur ses aspirations et ses envies professionnelles.

« J’essaie de poser les choses, de me recentrer sur ma vie et aujourd’hui la réponse c’est que je sais toujours pas. »

Elle ne souhaite pas retourner dans la beauté et envisage de poursuivre sa reconversion professionnelle vers les sujets qu’elle aborde sur sa chaine depuis janvier (elle passe des journées avec d’autres créateurs YouTube, parle d’écologie, etc.).

Comme beaucoup de créateurs habitués à publier très régulièrement des vidéos, Marie explique « se sentir mal » de ne pas poster plus. Plus de vlog quotidien, moins de vidéos sur sa chaîne principale… elle préfère ralentir la cadence.

De plus en plus de vidéastes font part de leur malaise et de la pression qu’ils ressentent pour toujours créer plus sur YouTube.

De son côté, la plateforme nie tout lien de cause à effet entre l’inactivité des créateurs et la baisse de leurs statistiques, bien qu’elle admette prendre très au sérieux le problème de l’épuisement professionnel des vidéastes.

Si cette annonce difficile a été un coup dur pour Marie, sa volonté d’en parler à ses 1,5 millions d’abonnées servira au moins à mettre en lumière ces problèmes souvent méconnus du grand public.

À lire aussi : Quand est-ce qu’EnjoyPhoenix mérite d’être harcelée ?

Marie

Marie

Quand Marie ne jongle pas entre les box madmoiZelle, elle t'invite à chanter (faux et fort) aux Grosse Teuf, à te marrer aux One mad show et à t'émerveiller aux CinémadZ. Fière Poufsouffle, elle est incollable sur les actus de Daniel Radcliffe grâce à sa Google Alert quotidienne (à 18h).

Tous ses articles

Commentaires

Nastja

@Superbrocolis
Pas de soucis ! :v: Merci pour tes conseils !

J'essaye déjà d'appliquer le naturel à mon cas sous pilule en me disant que l'arrêt, lorsqu'il aura lieu, sera déjà préparé en quelque sorte. Mais je ne veux pas arrêter pour arrêter. Là ma peau est normale, mes cheveux tiennent encore sur la tête (ah oui parce que je crains aussi la chute massive) et je n'ai mal nulle part (j'ai aussi peur d'avoir une endométriose cachée qui se réveillerait à l'arrêt de la pilule). En gros j'ai peur de me créer un enfer sur terre alors que je vis plutôt bien avec la pilule.
Je l'arrêterai lorsque je souhaiterai avoir un enfant ou bien quelques années avant la ménopause. Etant donné que je suis un peu à risque pour les veines il paraît qu'après 10 ans de prise le risque est négligeable et l'arrêter pour la reprendre après quelques mois complètement désespérée augmenterait considérablement le risque de thrombose.

Mais je prends des compléments alimentaires comme si je n'étais pas sous pilule en espérant que ça aide? Ou bien c'est de l'argent inutilement dépensé vu que tout est endormi ?

C'était un médicament le truc du foie? Ou un complément alimentaire naturel?
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!