Live now
Live now
Masquer
drague-moderne-tinderisation
Témoignages

Pourquoi la drague et le dating façon 2018 c’est relou

07 déc 2018 18

Les codes de la rencontre 2.0 se situent désormais à environ une année-lumière des contes de fées. Souvent ça a du bon, mais parfois la drague moderne est juste NULLE.

Youpi ! Ça y est les enfants, c’est le XXIème siècle et le capitalisme a fini d’envahir tout ce qui est cher à nos cœurs.

Avec le développement des applis de rencontres et de la culture du dating, les aspects les plus sombres de la consommation ubérisée s’appliquent maintenant à la quête de l’amour.

Entre un choix quasiment infini de partenaires « jetables », une impatience de millenial qui a envie de pisser et une légère tendance à tout survoler, la profondeur des relations humaines peut en prendre un coup.

Voici trois aspects tout nuls de la culture du dating, d’après les utilisateurs du forum Reddit dont je vous traduis ici des extraits de ce thread en anglais.

Il est mal vu de trop s’investir dans une relation

Depuis toujours, la mer est pleine de poissons.

Mais depuis les applis de rencontres et la culture de la chope qui a accompagné leur développement, en pêcher un n’a jamais été si facile.

Alors on teste, on consomme et on passe à autre chose. Tout doit rester léger, superficiel, et les sentiments sont vus comme des intrus. Snif…

C’est devenu un faux-pas d’être celle qui s’attache en premier, qui veut s’engager, avoir une relation sérieuse.

Je suis pour prendre son temps, et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de s’engager trop vite, mais là je parle de quelque chose de différent.

J’ai l’impression qu’il y a un jeu émotionnel dans lequel la personne qui est la moins investie gagne. 

C’est cruel de jouer avec les émotions de quelqu’un et ce n’est pas une base saine pour une relation si les choses deviennent sérieuses.

Si c’est kitsch et maladroit d’être excité de tomber amoureuse, alors j’espère ne jamais être cool.

Je n’ai pas de solution toute faite pour parer ce climat ambiant de légèreté.

Mais relativisons : les personnes qui recherchent des relations sincères, respectueuses et qui n’ont pas peur de se montrer vulnérables existent toujours !


Le romantisme n’est pas mort 

Tout doit aller vite dans la séduction

Vous vous souvenez de l’émission Next sur MTV ? À l’époque, le concept de zapper les gens au bout de quelques minutes me paraissait absolument délirant.

Aujourd’hui, c’est à peine une parodie du dating actuel. Chop, chop ! On a dit qu’on avait pas le temps de niaiser.

Il y a une sorte de pression autour de la première rencontre, l’idée que tu devrais être capable de ressentir une étincelle, et que si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’êtes pas fait pour être ensemble.

Mais pour beaucoup de gens, il est impossible de ressentir cela avec quelqu’un qui est globalement un inconnu, même s’il est mignon, a une chouette personnalité et une bonne conversation.

Pour beaucoup de gens cela prend du temps. Une étincelle instantanée c’est cool si ça se produit, mais ce n’est pas une attente réaliste.

Incroyable, il semblerait en effet qu’en 2018 certaines personnes aient toujours besoin de prendre le temps de connaître l’autre !!!

Il faut faire l’amour pour garder l’autre

Le sexe sans attaches (si toutefois il est vraiment possible ?) est largement rentré dans les mœurs.

La culture du dating semble avoir complètement inversé l’ordre traditionnel des choses dans lequel la relation sexuelle était la dernière étape d’une rencontre réussie.

On dirait que les choses doivent devenir sexuelles tout de suite, si on espère que la personne reste dans les parages.

Je trouve que c’est une bonne chose que le sexe sans lendemain ne soit plus stigmatisé, mais je pense aussi qu’il n’est pas sain de s’engouffrer dans quelque chose de sexuel avant  d’être prête.

Le sexe devrait être quelque chose dont les deux partenaires ont envie et qui les excitent, pas un ultimatum implicite.

Ce n’est pas parce que notre culture accepte mieux le sexe sans lendemain que cette pratique convient à tout le monde. Si c’est ton cas, si tu aimes prendre ton temps, restons optimiste : il y a plein de gens dans ton cas !

Un bon réflexe sur les applis peut être de demander à la personne ce qu’elle recherche. Si elle a l’honnêteté de te dire que c’est uniquement du sexe, tu sauras tout de suite que ça ne vaut pas le coup de se rencontrer.

Oui, ces points sont des aspects NULS des relations modernes.

Mais la « tinderisation » du love n’est pas une fatalité (c’est même pas un vrai mot, alors…) !

Si aller vite, ne pas s’investir et espérer du sexe au bout de trois minutes convient à certains et certaines, cela n’empêche pas les autres de prendre leur temps, de se montrer vulnérable, de tisser des liens durables.

L’important dans cette jungle du dating reste de savoir ce dont on a besoin… et de savoir le faire respecter. 

Et toi, qu’est-ce que tu trouves dommage ou complètement naze dans la drague contemporaine ? 

À lire aussi : J’étais accro à Tinder, mais ça va mieux, merci

Témoignez sur Madmoizelle !

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
18

Avatar de Destiel Mok´
9 décembre 2018 à 19h54
Destiel Mok´
@oohmygoat je vois tout à fait ce que tu veux dire même si moi je trouve ça bien pratique au contraire. C’est vrai que le mot pratique n’est pas des plus glamour ou sexy mais au final moi j’ai trouvé ça parfait. Je recherchais vraiment l’amour dans le but très normé de construire un truc et d’avoir des enfants sans trop attendre, je voulais donc rencontrer des hommes dans la même optique et je ne voulais transiger sur rien. Je sors pas mal, je rencontre du monde mais comme dit @skippy01 la place est souvent prise et je n’aime pas vraiment draguer, du coup l’option site « je cherche du sérieux » laissait peu de place au doute et pourtant... des mecs sur OKCP ou Tinder j’en ai rencontré une dizaine ou plus, mes exs ne venaient pas des applis, et comme j’ai toujours eu envie de LA relation (que j’ai mis 29 ans à trouver malgré une aisance extrêmes avec les rencontres internet et des dizaines d’aventures) au moment de rencontrer mon mec j’avais mis les bouchées doubles et je screenais pas mal. Mon mec c’était pire, il est timide irl mais voulait absolument se caser (il préférait le couple exclusif au célibat) du coup il était inscrit sur plein de sites et il cherchait activement.

Et pourtant quand l’amour avec un grand A s’est pointé on a été les premiers surpris (il pensait trouver une nana sympa mais ne voyait pas au delà), et on avait l’impression que ce qui nous arrivait était si fort et si merveilleux que jamais personne avant nous n’avait ressenti un truc pareil. On avait ce sentiment d’excitation et de chance inouïe qu’ont les gens qui tombent follement amoureux réciproquement. Aujourd’hui ça fait deux ans, on a une vie de couple traditionnelle et on s’aime encore plus. Et c’est comme si Le site internet n’existait plus. Quand on me parle de OKCP je suis emue, reconnaissante, mais même si on cherchait activement quand on s’est rencontré on a un peu oublié tout ça.
7
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Témoignages

Règlement de comptes
Sarah

Sarah et son mari, 3200€ par mois pour 4 : « J’ai un rapport… compliqué à l’argent »

Camille Abbey

02 déc 2021

5
Tatouage
la-tessita-par-clara-de-latour

« Besoin de savoir d’où je venais et de le marquer dans ma peau » : quand le tatouage nous relie à nos origines

Anne Chirol

30 nov 2021

Témoignages
maid-violences

C’est un épisode de Maid qui m’a aidée à réaliser que j’avais subi des violences conjugales

Aïda Djoupa

29 nov 2021

9
Témoignages
marre-evjf

Quand les EVJF deviennent un enfer : « La moindre notif me donnait envie de fuir »

Aïda Djoupa

27 nov 2021

52
Témoignages
nanowrimo-4-journal-de-bord

NaNoWriMo, journal de bord d’un échec programmé #4 : l’essentiel c’est de participer

Kalindi Ramphul

26 nov 2021

Témoignages
corps de femme

Je suis chirurgien, et je « répare » les clitoris des femmes victimes d’excision

Aïda Djoupa

25 nov 2021

10
Règlement de comptes
femme en train de faire des travaux

Gwendoline, 3900€ par mois à deux : « Mon conjoint n’achète rien à part des caleçons une fois par an »

Aïda Djoupa

25 nov 2021

3
Témoignages
meeko

Confession : je me masturbe devant les dessins animés de mon enfance

Une madmoiZelle

18 nov 2021

11
Règlement de comptes
Couple en train de discuter

Laurine, 2 577€ par mois à deux : « Je suis très mauvaise gestionnaire »

Aïda Djoupa

18 nov 2021

83
Témoignages
etudiante-prostitution-temoignage

Étudiante, je me prostitue pour rembourser mes dettes

Océane Viala

16 nov 2021

322

La société s'écrit au féminin