Non, Donald Trump n’a pas annoncé « la fin du SIDA »

Face caméra, Donald Trump annonce la fin du SIDA, et s'autocongratule au passage, comme à son habitude. Ça pourrait être vrai. Sauf que ça ne l'est pas du tout.

Non, Donald Trump n’a pas annoncé « la fin du SIDA »

« Aujourd’hui est un jour historique. J’ai une grande nouvelle.

Aujourd’hui, nous avons éradiqué le SIDA. Dieu merci. Merci Donald Trump. C’est bon, c’est fait. Je m’en suis occupé personnellement.

Ça a pris 30 ans pour éradiquer cette horrible maladie qui a tué tant de personnes, beaucoup trop même, c’est tellement triste. Mais aujourd’hui tout est fini. Vraiment. Le SIDA a été vaincu. »

Ces mots semblent sortir de la bouche de Donald Trump. Mais il ne faut pas croire tout ce qu’on lit… ni tout ce qu’on voit.

Le fake Donald Trump annonçant la fin du SIDA

D’habitude, sur Internet, les fake news circulent sous forme de texte ou de capture d’écran modifiée. Ici, c’est une vidéo, avec le son et l’image.

Quand on s’y penche, on remarque que la voix n’est pas celle de Donald Trump. Que les mouvements de bouche sont un tout petit peu étranges.

Mais il faut attendre la fin de la vidéo pour que le texte « Ceci est une fake news, la première fake news qui peut devenir vraie » ne s’affiche.

Solidarité Sida et #Treatment4All

Antoine de Caunes, président d’honneur de Solidarité Sida, prend alors la parole et explique que les chefs d’État peuvent s’engager pour un avenir sans SIDA.

Cette vidéo fake s’inscrit dans le cadre de la mobilisation #Treatment4All (Traitement pour tous et toutes) qui veut sensibiliser le grand public avant le 10 octobre.

Pourquoi le 10 octobre ? Parce que d’ici cette date :

« Les chefs d’État des principaux pays donateurs annonceront leur contribution au Fonds mondial Sida, tuberculose et paludisme pour les trois prochaines années.

La mobilisation de tous doit être un succès. 16 millions de vies sont en jeu. »

De nombreuses personnalités se sont engagées avec #Treatment4All, et sur le site dédié, tu peux toi aussi te mobiliser.

Donald Trump qui annonce la fin du SIDA, c’est un fake et ce n’est pas anodin

La technologie qui permet de mettre des mots dans la bouche de Donald Trump s’appelle le deepfake, et elle est de plus en plus accessible.

Je t’en avais déjà parlé sur madmoiZelle, sous l’angle du fake porn : cette innovation était en effet utilisée pour… coller des visages de stars sur des actrices porno.

Mais comme tu peux le constater, le deepfake a bien dépassé les frontières du X et peut permettre, environ, de faire dire n’importe quoi à n’importe qui.

Même si l’intention de Solidarité Sida est louable, je trouve ça dangereux de publier une telle vidéo dans laquelle le « twist » n’arrive qu’à la fin.

Les gens sont déjà prompts à ne pas vérifier leurs sources, à faire circuler des fake news, et ne savent pas forcément comment séparer le vrai du faux, notamment sur Internet.

Alors j’estime que même pour une cause noble, il vaut mieux ne pas brouiller encore plus la frontière entre fiction et réalité…

À lire aussi : « Arrêtez de croire tout ce que vous lisez ! », une vidéo qui interpelle

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Nienke

@jorda Même si ça ne fait pas forcément crédible, je ne suis pas très étonnée à l'idée qu'on puisse y croire. Il y a des gens qui gobent tout, même ce qui est insensé (comme ceux qui pensent encore que la terre est plate, par exemple), mais aussi ceux qui ne regardent pas souvent les discours de Trump. Suffit en plus de la visionner en étant occupé à côté ou fatigué, et on ne fait pas forcément attention.

Perso l'annonce en elle-même me semblerait trop grosse pour que j'y crois, et j'y croirais davantage si elle venait de chercheurs ou médecins plutôt qu'un clown président comme lui, mais je comprends que ce genre de fake news troublent des gens.

----

Le problème étant effectivement qu'à la longue, on peut finir par ne plus savoir quoi croire. Demander le contexte ou les sources dans certains cas peut aussi valoir des railleries. C'est parfois le cas sur des RS où quand une personne va demander un peu plus de pistes pour vérifier l'info donné, essayé de la comprendre, ou de s'assurer que ça n'a pas été détourné du contexte original, je vois également une floppée de commentaires passif-agressif ou agressif tout court pour l'envoyer paître. Du coup, qu'est-on censé croire ? A quel moment on peut se poser des questions sans se prendre une levée de boucliers ? :dunno:

L'autre problème étant aussi que beaucoup de gens, notamment encore une fois sur les RS, vont diffuser quelque chose sans vérifier quoique ce soit avant. Généralement, c'est des "on" a dit. Sauf que on est un con, c'est quelque chose à ne jamais oublier avant de partager des rumeurs infondées.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!