Crise, soignants au bout du rouleau : l’excellente « Hippocrate » 2 évoque la réalité des hôpitaux en crise


Hippocrate saison 2 a démarré le 5 avril, marchant dans les pas de son excellente première saison. Un programme français abouti et ambitieux qui redore le blason de la télé française.

Crise, soignants au bout du rouleau : l’excellente « Hippocrate » 2 évoque la réalité des hôpitaux en crise

Ils sont rares, ces programmes made in France qui font l’unanimité.

Sitôt qu’un programme français sort, et pire, sitôt qu’un programme français fonctionne, il est d’office moqué, pointé du doigt, scruté par une armée de critiques dont la plume ne réclame qu’à cracher du sang.

Il faut dire que pendant longtemps, elles ont été mauvaises, pour ne pas dire à chier, les séries françaises. On se rappelle, non sans douleur, de l’urticaire provoqué par Marseille et des maux d’estomac imposés par l’archaïsme de Plan Cœur.

Oui mais voilà, depuis un moment, il nous faut ranger notre aigreur au placard, car l’Hexagone se met à la réalisation de programmes ambitieux, qui ravissent aussi bien les foules que les critiques.

Comme quoi, impossible n’est pas français.

Hippocrate saison 2 en est la preuve.

Hippocrate saison 2, la genèse d’un beau succès

Thomas Lilti a fait ses armes sur les vrais bancs qu’il évoque dans ses films. Et dans sa série.

En effet, bien qu’il a toujours voulu être réalisateur, le Français de 44 ans a d’abord dû satisfaire les désirs de son père, et devenir médecin.

Une carrière qu’il a finalement embrassé jusqu’à s’en servir pour concocter des films très remarqués. Si son premier long-métrage avait reçu un accueil timide, son second, titré Hippocrate, s’est offert les louanges du public ainsi que de la critique, et a même été jusqu’aux César.

Ces autres films Médecin de campagne et Première année ont eux-aussi été remarqués.

Mais c’est finalement Hippocrate qui va façonner le socle de base de sa carrière sur petit écran, puisqu’en 2018 il s’inspire de son film pour créer une série éponyme pour Canal+, qui raconte l’histoire de trois internes en médecine.

Une sorte de Grey’s Anatomy, mais RÉALISTE et mille fois moins nunuche, qui évoque davantage la difficulté de l’exercice de la médecine en hôpital que les amours abracadabrantesques des gens qui y travaillent. Heureusement.

Après une saison 1 encensée et fortement consommée par les abonnés de Canal+, la saison 2 a commencé à être diffusée le 5 avril.

Et sa qualité n’a rien à envier à sa première saison.

Hippocrate saison 2, convaincante et nécessaire

Alors que l’hiver sévit violemment, l’hôpital Poincaré est sous l’eau. Au sens figuré comme au littéral. En effet, une canalisation a sauté, provoquant une véritable inondation et obligeant les malades à s’entasser au service des internes.

Alyson, Hugo et Chloé doivent donc essuyer comme ils le peuvent une crise sans précédent, tout en s’accommodant des nouvelles mesures imposées par Olivier Brun, le nouveau chef du service des urgences…

Évidemment, pour cette saison 2, le casting d’Hippocrate demeure inchangé et ce sont Louise Bourgoin, Zacharie Chasseriaud et Alice Belaïdi, entre autres talents français, qui donnent vie aux personnages un peu désabusés de ce programme Canal+.

Et ils sont sans aucun doute le fer de lance de la série. Tous sont fantastiques et viennent peu à peu effacer les a priori qu’on a souvent quant aux acteurs de programmes français.

Car jusqu’à présent, c’était en partie le jeu des comédiens qui péchait, sur le petit écran de notre belle patrie.

Voyez plutôt Marseille, Plan Cœur ou encore Les Revenants, qui tous ont été notamment critiqués pour les (piètres) performances de leurs comédiens.

Ici, des déceptions de casting il n’y a pas, car tous les interprètes donnent vie de façon convaincante à leurs personnages, Louise Bourgoin en tête.

Couplez au jeu un scénario captivant qui, sans évoquer frontalement le Covid, filme le travail acharné des professionnels de santé pendant les crises, et vous obtiendrez l’une des séries françaises les plus addictives de ces dernières années.

De toute façon, depuis 2018, l’Hexagone redore franchement le blason de sa télévision.

En 2021 par exemple, Paris 1900, 3615 Monique, En thérapie, 18h30 ou encore OVNI(s), toutes excellentes, redonnaient du rouge aux joues de leur pays de naissance et faisaient taire les sceptiques.

Avec cette saison 2 d’Hippocrate, pas de doute : la France n’a rien à envier à ses voisins et pourraient même devenir notre créatrice sérielle préférée.

À lire aussi : Netflix, Prime Video, Disney+ : notre grand comparateur de plateformes de streaming

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

Farfeluue

J'avais beaucoup aimé la première saison et j'ai également aimé celle-ci! C'est vraiment une série de qualité et ça fait plaisir d'avoir ce genre de proposition en France! Le casting est vraiment cool (mention spéciale pour Bouli Lanners dans cette saison, je le trouve génial). Avec 10% ce sont mes 2 séries françaises préférées!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!