Couper ses livres en deux, astuce de génie ou véritable crime ?

Pour palier le problème de poids des livres papier, un utilisateur Twitter a partagé sa petite astuce perso... qui divise !

Couper ses livres en deux, astuce de génie ou véritable crime ?Jonas Jacobsson sur Unsplash

Un internaute a suscité beaucoup de réactions en partageant son astuce pour rendre ses livres plus transportables.

L’amour des livres papiers

Certaines personnes vouent une véritable adoration aux livres au point de les cajoler… parfois outre-mesure.

Je fais partie de ces personnes.

J’ai beau trouver les ebooks hyper smart, je reste un membre actif de la team livres papier.

J’aime tellement garder mes livres impeccables que je n’ose parfois pas trop les ouvrir pour ne pas laisser de marque sur la couverture. Je les enveloppe régulièrement dans un vêtement pour ne pas les abîmer dans mon sac.

Il m’est insupportable de voir quelqu’un écrire sur un livre, renverser quelque liquide dessus ou même corner une page !

Une véritable zinzin du bouquin…

Cependant, j’avoue que cet amour des livres papier a un inconvénient : le poids des bouquins dans le sac.

Un inconvénient de taille (enfin, de poids) auquel un utilisateur de Twitter semble avoir trouvé la solution.

Couper ses livres, une super astuce ?

Cet internaute a partagé hier sa petite technique perso pour transporter plus facilement ses livres.

Les. Couper. En. Deux.

Hier, ma collègue m’a traité d’« assassin de bouquins » parce que j’ai l’habitude de couper mes livres en deux pour les rendre plus facilement transportables.

Vous aussi vous faites ça ? Ou c’est que moi ?

Alors…

Je reconnais que l’idée est très ingénieuse. Mais j’avoue que pour moi c’est de la torture de voir ces ouvrages tranchés en deux !

Côtés Twitter, les avis sont mitigés.

Même si beaucoup semblent considérer cet acte comme un « crime », d’autres trouvent que l’idée n’est pas mauvaise, voire déclarent qu’ils s’adonnent déjà à cette pratique !

Couper ses livres, une fausse bonne idée ?

Outre mon amour des livres, je trouve quand même que ce rituel (barbare) n’est pas une si bonne idée que ça.

En effet, elle empêche de donner ou revendre le livre par la suite et je suis assez adepte du concept de donner une deuxième vie à un bouquin après l’avoir fini.

Et dans cet état, le don ou la revente me paraît un peu compliqué… sauf si tu tombes sur un autre « assassin de bouquins » !

Au final, la solution ebook pour alléger son sac, c’est bien suffisant, non ?

À lire aussi : Quels ont été les 10 livres les plus vendus en 2019 ?

Philippine M.

Philippine M.


Tous ses articles

Commentaires

skärgård

Par contre le format poche n'est pas toujours une solution au poids...vous avez déjà vu la gueule d'Anna Karenine en format poche ? Je l'aurais coupé aussi.
Crime et châtiment :lunette:
Le chaudron et le tartan :lunette:
Le dernier (ou avant dernier) Harry Potter :lunette:
Clairement, le format poche n'empêche des romans d'être énormes :d
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!