Live now
Live now
Masquer
« temoignage-sexe-homme-plus-jeune »
Témoignages

Comment je suis devenue une MILF

05 mar 2020
Après 10 ans de vie commune, cette Rockie fraichement célibataire vit une relation sans attache avec un homme bien plus jeune qu’elle.

J’ai 35 ans et il y a 6 mois, j’ai quitté le père de mes enfants après 10 ans de vie commune. Depuis cette séparation, j’ai eu deux histoires sérieuses avec des hommes plus âgés que moi. Elles ont duré respectivement 2 et 3 mois et avaient de nombreux points communs : ces pères de famille étaient séparés ou divorcés depuis 3 ans et cherchaient une compagne avec laquelle se poser et faire des projets à long terme.

Au début, j’étais également dans l’optique de recréer une unité familiale pour mes enfants et de leur offrir une présence masculine stable au quotidien. Mais je me suis rendue compte que je n’étais pas prête pour ça, et à chaque fois le sérieux de la relation a fini par me faire fuir à toutes jambes.

De plus, au lit, ces hommes n’étaient pas très performants. Je sais que ce n’est pas le critère le plus important dans une relation mais pour moi cela compte tout de même.

Une application de rencontre pour élargir ses horizons

Il y a 10 jours, j’ai téléchargé une application de rencontre. Plusieurs jeunes hommes d’une vingtaine d’années m’ont contacté, même si de mon côté j’avais indiqué n’être intéressée que par les 35-45 ans.

Je leur ai demandé ce qu’ils recherchaient auprès d’une femme plus âgée et j’ai eu deux réponses bien distinctes : le premier m’a dit que son fantasme était de coucher avec une femme plus vieille, une MILF (signifie « Mother I’d Like To Fuck », qu’on pourrait traduire en français par « une mère de famille bonne à baiser ») et l’autre m’a répondu que la différence d’âge n’avait pas d’importance et qu’il cherchait à faire une rencontre sérieuse.

Un jeune homme a attiré mon attention : Charles, 25 ans, en thèse de droit. Sa photo de profil montrait un visage souriant, des cheveux en bataille, un côté « bon pote » sympathique. Nous avons un peu discuté, il avait beaucoup d’humour, s’exprimait bien et ne cachait pas ce qu’il voulait : une relation suivie basée uniquement sur le sexe.

Il m’a dit qu’il aimait les filles plus âgées que lui à cause de leur expérience de vie intéressante à écouter. Au lit, elles savent ce qu’elles aiment et elles ne croient plus au prince charmant, ce qui évite des soucis.

J’ai aimé sa franchise et lui ai proposé d’aller boire un verre dans un bar pour se rencontrer en vrai. Je n’avais que 30 minutes à lui consacrer car j’avais un emploi du temps chargé. En arrivant au lieu de rendez-vous, je n’étais pas à l’aise et j’avais très peur de croiser un collègue ou une connaissance. J’avais l’impression de faire quelque chose d’interdit et je n’avais jamais envisagé fréquenter un jeune homme de 10 ans de moins que moi.

Nous avons bien discuté et j’ai aimé sa personnalité. Toujours beaucoup d’humour et d’ironie, et un charme fou. Lorsqu’il m’a reparlé de cette idée de relation sans engagement, je lui ai répondu que j’allais y réfléchir.

« Il est venu un soir où je n’avais pas mes enfants »

Les jours suivants, nous nous sommes écrits toute la journée, pour parler de tout mais aussi de sexe. La connivence s’est installée immédiatement et il m’a semblé équilibré, alors je lui ai proposé de le revoir. Je voulais aller chez lui mais il ne se sentait pas de me recevoir dans son studio, alors, à contrecœur, j’ai proposé qu’il vienne chez moi.

Je l’ai tout de suite prévenu que je n’avais aucune envie qu’il envahisse ma vie, et rien que le fait qu’il voit mon univers et celui de mes enfants me gênait. Il m’a répondu que ce n’était pas son intention et qu’il se ferait aussi discret que possible. Comme il était franc et que je l’étais aussi, les choses n’avaient pas de raison de mal se passer.

Il est venu un soir où je n’avais pas mes enfants. Nous avons regardé un film, durant lequel je me suis demandée si j’allais sauter le pas ou non ; j’avais clairement un frein en raison de son âge. Lui, il me regardait comme un bonbon qu’on a envie de manger. J’étais à son goût et il était au mien. Je me suis dit que finalement, nous étions tous les 2 majeurs et consentants.

Une première nuit magique, suivie de beaucoup d’autres

La première soirée et la première nuit ont été magiques. Comme nous n’étions pas en train de construire une relation durable, nous avions assez peu de retenue et nous nous sommes concentrés sur l’essentiel. Pour la première fois de ma vie, je n’ai pas cherché à me montrer sous mon meilleur jour, à cacher mes défauts, à ne pas froisser l’autre.

Nous avons eu une relation sexuelle honnête et décomplexée, ce qui rend les choses d’autant plus fluides. Son corps était celui d’un jeune homme de 25 ans, avec une peau fine, blanche et imberbe. J’ai eu l’impression d’avoir perdu 10 ans en quelques minutes. Il avait la fougue de sa jeunesse et également l’envie d’apprendre des choses, l’équilibre était parfait.

Nous nous sommes entendus autant sur l’aspect physique que mental. Nos discussions étaient intéressantes, son intelligence en faisait quelqu’un de passionnant à écouter et il m’impressionnait. Fait assez étonnant, Charles se livrait beaucoup sur sa vie et sa famille, ce à quoi je ne m’attendais pas dans une relation de ce type. Il avait peut-être simplement besoin d’une oreille pour l’écouter.

Il m’a dit qu’il se sentait bien, chez moi et avec moi. Je lui ai répondu que j’étais bien avec lui et que je comprenais que les filles s’attachaient à lui, lors de ses précédentes relations. Il m’a répondu qu’il savait également pourquoi beaucoup d’hommes étaient attirés par moi, que j’avais beaucoup de qualités.

Au petit matin, je me suis demandée si j’avais rêvé, mais j’ai réalisé que cette situation hallucinante était réelle en voyant ce beau jeune homme allongé dans mon lit. Nous nous sommes revus quelques jours plus tard, dans les mêmes circonstances et avec le même résultat. L’osmose entre nous est parfaite. Nous nous ressemblons sur beaucoup de points.

Une relation sans attache basée sur le respect

Depuis le début, nous avons convenu de ne pas mêler de sentiments à cette relation et nous nous le rappelons souvent, pour être certains qu’aucun d’entre nous ne tombe amoureux.

De mon côté il n’y a aucun risque, je n’ai donné mon coeur qu’à un seul homme, le père de mes enfants, et il est hors de question que je construise ma vie avec quelqu’un de 10 ans de moins et qui n’a pas d’enfants.

De son côté, il a été tellement déçu de ses relations précédentes qu’il ne veut plus être en couple, il ne veut rien devoir à personne, il se décrit comme un solitaire qui est incapable de s’attacher. Parfois, je me dis qu’il dit ça pour se rassurer et qu’il pourrait tomber amoureux de moi.

Parfois, je me dis que c’est le contraire, qu’il a un coeur de pierre comme il le dit lui-même, et que je pourrais m’attacher plus que de raison, rien que parce qu’il est inaccessible sentimentalement parlant. Si je sentais que je flanchais, je le quitterais car je ne veux ni souffrir, ni le faire souffrir.

Nous savons que nous pouvons arrêter quand nous voulons. Que nous pouvons nous donner des nouvelles, ou pas, peu importe. Nous voulons garder ce jeu de séduction et ce côté éphémère. Comme nous n’avons pas de contraintes, nous pouvons aller manger des chichis à la fête foraine ou sortir au restaurant sans nous sentir en couple.

Nous ne sommes pas obligés de nous tenir la main ni de nous embrasser. Nous ne sommes pas obligés de nous raconter nos vies, même si nous le faisons, parce que nous en avons envie. Nous n’avons pas prévu de nous présenter nos amis respectifs. Nous pouvons continuer à séduire d’autres personnes. Nous ne nous devons rien, si ce n’est franchise et respect.

Le fait d’avoir cette relation me permet d’évacuer la question du sexe dans le reste de ma vie. Je peux me concentrer sur mon travail et sur mes enfants, car je sais que lorsque j’ai envie, je n’ai qu’à demander à Charles de venir à la maison. Lorsque je serai prête, je trouverai quelqu’un de mon âge, stable et prêt à s’engager. En attendant, je savoure mon petit « crush ».

Ce témoignage t’a interpellé ? Viens en discuter dans les commentaires !

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Témoignages

Femme avec une afro vue d'en bas
Règlement de comptes

Allyson, 2 010 € par mois : « Je suis tous les mois à découvert »

Aïda Djoupa

01 déc 2022

A propos de Madmoizelle

Chères lectrices et lecteurs, Madmoizelle a envie de mieux vous connaître !

Humanoid Native
Un couple de femmes face à face
Témoignages

Journal de bord d’une PMA, épisode 2 : « À partir de maintenant, la stimulation ovarienne peut commencer »

Aïda Djoupa

30 nov 2022

6
destinations
Témoignages

10 lectrices partagent le meilleur conseil de psy de leur vie

Aïda Djoupa

27 nov 2022

Anais Z / Les petits portraits / C stane
Témoignages

J’ai été victime de violences conjugales, et je me suis réapproprié mon histoire par la photographie

Aïda Djoupa

25 nov 2022

3
Kevin Wolf Unsplash
Règlement de comptes

Marine, 2 257€ par mois : « Pour les courses, je fais les poubelles »

Aïda Djoupa

24 nov 2022

51
Karolina Gabrowska / pexels
Témoignages

J’ai fait un AVC à 21 ans, très certainement à cause du tabac et de la pilule

Aïda Djoupa

23 nov 2022

4
Mikotoraw / Pexels
Témoignages

Mon mec m’a trompée, et tout le monde m’a encouragée à le pardonner

Aïda Djoupa

19 nov 2022

31
Sharon Christina / unsplash
Témoignages

Mon woofing en Norvège qui a tourné au cauchemar

Aïda Djoupa

18 nov 2022

7
Jeffery Erhunse / Unsplash
Règlement de comptes

Aimée, 2 422€ par mois : « Je donne de l’argent à ma mère pour qu’elle se fasse plaisir »

Aïda Djoupa

17 nov 2022

14
rendez-vous-romantique-temoignage
Témoignages

Ce rendez-vous inattendu qui m’a réconciliée avec le romantisme

Une madmoiZelle

13 nov 2022

12

Témoignages