Par  |  | Aucun Commentaire

Toujours dans une démarche de te divertir dans ton quotidien cloîtré, t'apporter quelques blagues à domicile, partager les pensées et les réflexions ces journées particulières, Charlie sort le 6ème épisode du Dernier vlog avant la fin du monde.

DANS CET ÉPISODE

TU TROUVERAS PLUSIEURS PORTES DE THÉÂTRE PERSONNELLES

QUE JE RÉPERTORIE ICI POUR TES PAPILLES

PAR ORDRE D’APPARITION

EN ESPERANT QU’ELLES TE DONNENT ENVIE DE GOÛTER UN PEU PLUS DE LEUR SUBSTANCE

Si il y a une terrasse j’en profiterai, un peu ridicule tout seul, tant pis, les bras agités, qu’est ce que cela fera, au point où nous en sommes ? Plus personne pour me voir ou me regarder.

Jean Luc Lagarce, Du luxe et de l’impuissance, 2008

Dis le. Dis : Tu es drôle, Marie. Tu me fais plaisir, Marie. Tu m’as tellement manqué.

Carole Fréchette, Les quatre morts de Marie, 1998

Quand les pauvres laissent les bourgeois parler pour eux, ceux-là finissent par dire tout autre chose, leurs mots sont plus stylés — ils puent moins de chaussettes et ils ont l’haleine plus fraiche, leurs mots.

Arno Bertina, Des châteaux qui brûlent, 2019

Ce sont des géants parce qu’on est à genoux.

Miguel de Cervantes, Don quichotte de la mancha, 1609

Se faire écraser par un trentenaire en cityscoot c’est une belle mort silencieuse ça glisse.

Esther Moreira, Day off (pas édité)

Que tu puisses fourrer ta langue dans un pareil visage étranger.

Marcus Von Mayenburg, Visages de feu, 2001

J’ai même vu qu’elle avait de beaux sourcils

Philipple Minyana, Inventaires, 1987

Les seuls qui sont calmes, ce sont les amoureux. A l’école, tout le monde sait qu’ils sont amoureux parce qu’on ne les voit jamais ensemble. Ils se mettent quelque part et ils regardent et ils ne font rien. Etre amoureux, c’est passer beaucoup de temps à se regarder de loin.

Pauline Peyrade, Je ne suis plus ta mère (pas édité)

Personne ne m’a répondu au téléphone. Un peu triste, je suis reparti me saouler de bruit.

Raymond Depardon, je sais plus trop où j’ai vu ça

C’est quand même incroyable qu’il y ait un permis pour pêcher des poissons mais pas pour élever des enfants.

Bruno Muschio et Kyan Khojandi, Bloqués #27, 2015

Je crois précisément que le théâtre est une invention des hommes pour combattre la solitude et l’angoisse. Le théâtre est un rendez-vous des hommes seuls.

Jean-Louis Barrault, dans une interview je crois

— Cristi ! Vous êtes chouette, vous ! Vous devez être rudement chic en maillot !
— Diable, c’est un peu raide !

Georges Feydeau, Un bain de ménage, 1888

Parmi quelques ivrognes
Des amputés du coeur
Qu’ont trop ouvert les mains

Jacques Brel, Jojo, 1977

28 novembre 1946
Voici le jour
En trop : le temps déborde
Vingt huit novembre 1946
Mon amour si léger
prend le poids d’un supplice

Paul Eluard, Derniers poèmes d’amour, 1950 environ, édité bien plus tard

Je ressens aujourd’hui un manque regrettable de méchanceté. Quand manque la méchanceté manque l’inspiration dont j’ai besoin pour un coït correct.

Botho Strauss, Viol, je trouve pas bon il a dû l’écrire dans les années 80

Je t’offre celle de ma semaine, dis moi si tu veux que je t’en donne à chaque vidéo peut être :

Et Flynn, il sourit, mais c’est un sourire lointain, un sourire qui s’affranchit du contact, parce que monter un barbecue, il aimerait tellement y arriver.

Anja Hilling, Tristesse animal noir, 2011

Charlotte Issaly

Charlotte Issaly


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!