Ce nouveau traitement contre les cancers du sein agressifs donne de l’espoir aux malades


Une nouvelle molécule a été testée contre les cancers du sein triple négatif et les résultats sont très encourageants !

Ce nouveau traitement contre les cancers du sein agressifs donne de l’espoir aux malades

Vous l’ignorez peut-être, mais il existe différents types de cancers du sein. Les cancers du sein triple négatif, qui concernent 10 à 15% des patientes, sont les plus agressifs et les plus dangereux, car ils ont plus de risques de devenir métastatiques (et donc, incurables).

Alors, quand un nouveau traitement semble prometteur sur ce type de cancer, on ne peut que se réjouir !

Une espérance de vie doublée par rapport à la chimiothérapie

Ce traitement consiste en un anticorps drogue-conjugué le Sacituzumab govitecan. Un essai clinique a été mené avec cette molécule auprès de 468 patientes depuis 2017 en la comparant à une chimiothérapie classique, et les résultats publiés dans le New England Journal of Medicine sont très encourageants.

La survie globale des patientes traitées avec le Sacituzumab govitecan a atteint 12,1 mois, contre 6,7 mois avec une chimiothérapie classique et le pourcentage de patientes avec une réponse objective à la nouvelle molécule était de 35% contre 5% avec les traitements habituels !

Une excellente nouvelle pour Delphine Loirat, oncologue médicale à l’Institut Curie et investigatrice principale de l’essai clinique :

« Avec un doublement de la survie globale, il n’y avait pas eu selon moi de résultat aussi positif et encourageant depuis de nombreuses années pour les patientes atteintes de cancer du sein triple négatif. Je suis aujourd’hui convaincue que cette nouvelle classe de médicament changera la donne dans les années à venir. »

Une molécule contre le cancer qui doit encore obtenir des autorisations

En ce moment, de nombreux essais cliniques avec des anticorps drogues-conjugués sont en cours, ou en train d’être analysés.  Le Sacituzumab govitecan est notamment à l’étude pour des stades plus précoces de la maladie, mais d’autres molécules sont également en cours d’évaluation dans les cancers du sein triple négatif (par exemple le Trastuzumab deruxtecan).

Autant d’espoirs pour les malades, même s’il y a un hic, comme l’explique Delphine Loirat.

« Nous allons devoir face à une difficulté : celle de devoir patienter plusieurs mois avant que l’Autorisation de mise sur le marché pour le Sacituzumab govitecan soit validée en France et nous puissions prescrire cette nouvelle thérapie à nos patientes. »

Or, le temps, c’est bien ce qui manque aux personnes atteintes d’un cancer du sein triple négatif…

Pour aller plus loin :

Vous pouvez aller écouter le podcast Triple négatif, réalisé par Emilie Daudin, elle-même atteinte d’un cancer du sein Triple négatif et que nous avions reçue chez Madmoizelle.

À lire aussi : L’auto-palpation, un geste clé dans le dépistage du cancer du sein

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

LolitaFlor

C'est une super nouvelle ! J'espère que les promesses de ce nouveau traitement seront tenues :).
Je trouve chouette d'avoir ce genre d'articles, même bref, car sinon je serai passée à côté de cette information
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!