Live now
Live now
Masquer
beyonce-jay-z-stade-de-france
Culture

Beyoncé et Jay Z au Stade de France, j’y étais !

La venue au Stade de France, pour deux concerts seulement, du duo planétaire Beyoncé et Jay Z, c’était le gros évènement musical du mois. Cette madmoiZelle y était !

— Merci à Sophie Wiessler pour cet article ! Retrouvez-la sur son blog.

Impossible d’échapper à cet évènement : la venue au Stade de France du duo Beyoncé et Jay Z. Ou du moins, de Beyoncé, accompagnée par son mari qui a eu la chance de pouvoir faire quelques prestations. Parce que oui, il ne faut pas se mentir, la plupart des personnes présentes étaient venues voir la célèbre Queen B !

Mister Carter semblait tout de même ravi de constater que le public européen connaissait certaines paroles de ses chansons par coeur. Une phrase entonnée par le Stade ? Hop, Jay Z avait le sourire jusqu’aux oreilles. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le public tout comme le duo légendaire s’est amusé samedi soir au Stade de France. Ce fut également mon cas !

De toute manière, comment ne pas s’amuser à ce genre d’évènement ? 80 000 personnes dans un Stade quasi plein (et légendaire, on y a gagné la Coupe du Monde tout de même !), des chorégraphies à couper le souffle, de très belles prestations de la part des deux artistes et une ambiance de folie… Le cocktail parfait pour un concert réussi, en somme. Même si pour cela, il a fallu faire plus de trois heures de route, et patienter au soleil durant cinq heures ! Mais quand on aime, on ne compte pas.

Queen B au sommet de sa forme

Enchaîner 19 dates à cette vitesse, c’est limite digne d’une super-héroïne. Même Batman aurait fatigué au bout d’une semaine ! Mais rien n’est trop dur pour la reine de la pop. Alors forcément, quand vous la voyez arriver sur scène et se déhancher comme une tigresse sur Partition ou autre Single Ladies, il y a de quoi rester bouche bée. J’espère qu’à 33 ans, je serai aussi bien conservée !

Plusieurs rumeurs circulent pourtant sur les réseaux depuis vendredi, clamant que Beyoncé a chanté en play back et que forcément, ce n’est pas bieen, c’est même limite le mal incarné… Oui bon alors, ladies and gentlemen, mettez-vous un peu à sa place et essayez donc de chanter et de vous tortiller dans tous les sens en même temps, nous verrons ce que cela donne ! Pas sûre que ce soit de toute beauté.

Plaisanterie à part, personnellement, je n’ai constaté aucun play back durant le show de samedi. Ce qui, bien sûr, renforce un peu plus mon admiration pour la jeune trentenaire, qui, on peut le dire, envoie grave du pâté sur scène.

https://instagram.com/p/s5Dn1Br8dn/embed/

Petite invitée de derrière les fagots : Nicki Minaj !

Jay Z, invité suprême

Je ne suis pas une très grande fan de Jay Z. Si je me suis précipitée pour acheter une place pour cet ultime concert en France, c’était surtout pour enfin voir Beyoncé sur scène (quatre ans que je t’attendais, bordel !) et profiter d’une ambiance de folie. Mais pourtant, samedi soir, je fus agréablement surprise !

J’ai aimé les show de Jay Z. J’ai aimé sa manière de mettre l’ambiance : le morceau Niggas in Paris par exemple était simplement énorme, même si Jay a mis 15 minutes à se faire comprendre par le public lorsqu’il lui a demandé de « make a circle » dans la fosse… Je lui pardonne son non-bilinguisme pour lui reconnaître un immense talent dans le domaine du rap. Et pouvoir placer un jour dans une conversation : « J’ai vu Jay Z sur scène au Stade de France », c’est plutôt classe !

Je regrette toutefois le manque de duos de la part du couple star. Les prestations individuelles se sont enchaînées mais je n’ai pas vraiment eu la chance de les voir chanter ensemble. Hormis le célèbre Drunk in Love, ou Bonnie and Clyde, il a fallu attendre la toute fin du show pour les voir ensemble, chanter Halo-Forever Young en s’extasiant sur les photos de leur bébé… Un peu too much, un peu trop commercial et surjoué à mon goût, mais il fallait bien un peu d’émotion au milieu de tout cela !

En somme, ce fut un super concert auquel j’ai eu la chance d’assister (parce qu’on ne sait jamais : avec toutes ces rumeurs, c’était peut être le dernier concert à deux du couple Carter) et sans doute l’un des meilleurs de ma vie. Le show à l’américaine était bel et bien présent, et ce fut un plaisir d’assister en live à mes chansons favorites et de pouvoir m’éclater comme une petite folle devant de tels artistes !

Jay Z et Beyoncé, j’y étais, et j’y retournerais bien une deuxième fois. Mais dans les gradins. Avec un coussin et des boissons fraîches. Et des boules Quies aussi… Ohlala, je me fais vieille !

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

11
Avatar de Solstice
1 octobre 2014 à 23h10
Solstice
J'ai arrêté de lire à "J'espère qu'à 33 ans je serais aussi bien conservée"...

Complètement d'accord, je trouve cette phrase juste ultra choquante, tellement que je n'ai pas pu finir l'article non plus. 

J'ai arrêté de lire à "J'espère qu'à 33 ans je serais aussi bien conservée"...

Pourquoi?

Parce qu'à 33 ans, t'es quand même hyper loin de la déliquescence tout de même. unno:  Déjà que l'on est dans une société où il faut rester jeune à tout prix, surtout pas vieillir, etc, si on commence à considérer comme "vieux" les gens à 33 ans, je sais pas où on va. J'ai beaucoup de mal à m'exprimer et j'en suis navrée (c'est la fièvre :gonk mais je trouve la phrase hyper violente dans le pire des cas et dans le meilleur complètement immature, un peu en mode "Hahaha elle est vieiiiiille ! ". A 33 ans on est loin de perdre toutes ses capacités physiques, très, très loin.

(J'étofferai un peu plus tard, je suis pas trop en état je crois. :fleurs
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Culture

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-16T102108.308
Culture

Exit le male gaze : Tomb Raider va être adaptée en série par Phoebe Waller-Bridge

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

Pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-15T143917.275
Culture

Ce film culte aura droit à son spin-off en série sur prime video

1

La pop culture s'écrit au féminin