Live now
Live now
Masquer
Source : Capture d'écran YOUTUBE
Actualités France

Amélie Oudéa-Castéra : lettre ouverte des parents d’élèves, visite à l’école Littré… la polémique continue

La visite aura lieu ce mardi 16 janvier en fin de matinée pour rencontrer les équipes pédagogiques et rétablir le dialogue. Depuis vendredi, la ministre est sous le feu des critiques pour ses propos polémiques au sujet de la scolarisation de ses enfants dans le privé.

Les appels à démission se multiplient depuis les propos controversés de la ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra au sujet de la scolarisation de ses enfants en établissement privé. Dans un ultime effort d’éteindre le feu, la ministre se rend ce mardi 16 janvier à Littré, l’ancienne école publique de son fils, qu’elle a déclaré avoir transféré dans le privé suite à un « paquet d’heures non remplacées ».

Les parents d’élèves publient une tribune

Ses propos avaient heurté aussi bien les syndicats d’enseignants que de parents d’élèves, éprouvés par le manque de moyen et de considération des politiques à l’égard du système de l’Éducation nationale.

En réaction aux critiques de la ministre, les parents d’élèves de l’École Littré ont adressé une lettre ouverte dans Libération pour exprimer leur soutien « à la communauté éducative du groupe scolaire Littré » et faire part de « leur profond attachement à l’école de la République », abîmée par des politiques publiques injustes et non par le manque d’investissement du corps enseignant. « Vos propos très généraux, très réducteurs et très stigmatisants ont été douloureusement et injustement ressentis par l’ensemble des parents d’élèves de Littré » ont-ils signifié à la ministre. « Nos enfants aussi, Madame la ministre, sont épanouis, ont des amis, évoluent dans un cadre sécurisant et sécurisé et effectuent une scolarité dans de bonnes conditions ».

La justification de la ministre avait par ailleurs été mis à mal par le contre-témoignage de l’ancienne institutrice de leur fils, qui affirmait que le transfert dans le privé résultait d’un différend au sujet de son passage en classe supérieure, et non d’un problème de remplacement. Selon une information franceinfo, Amélie Oudéa-Castéra se serait entretenue avec l’enseignante lundi soir, lors d’un échange décrit comme « consensuel et apaisé » par l’entourage de la ministre.

 Elles se sont mutuellement excusées de s’être blessées, rapporte le cabinet d’Amélie Oudéa-Castéra, et se sont même promis de « continuer d’échanger sur la situation de l’école » publique. Si elle le souhaite, Florence sera reçue rue de Grenelle, indique un conseiller. « La ministre n’a pas menti. La maman s’appuie, 15 ans après, sur le souvenir et sur le ressenti que cette période lui a laissés », plaide désormais le ministère, reconnaissant à demi-mot que la ministre est allée trop vite.

franceinfo, 15.01.23 « Polémique sur les propos d’Amélie Oudéa-Castéra : la ministre a eu un échange avec l’ancienne institutrice de son fils »

La ministre se rendra par ailleurs en fin de matinée dans l’établissement « pour aller à la rencontre des professeurs et l’équipe dirigeante de l’établissement, et échanger avec eux », ont détaillé des sources à l’AFP.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

11
Avatar de hellopapimequepasa
18 janvier 2024 à 22h01
hellopapimequepasa
effectivement la justification qu'elle fait n'en ai pas une j'ai mal répondu car on ne pensais pas au même privé: je parle d'école a pédagogie alternative qui sont souvent hors contrat d'état donc très cher car justement l'état ne les financent pas (sinon je pense qu'il y aurai des liste d'attente longue comme le bras)hors stanislas est clairement pas dans les pédagogie alternative et est sous contrat d'état (donc financer par l'état donc ça suis les programmes on est effectivement sur une recherche d'élitisme)et je suis d'accord que tapper sur l'absentéisme des prof n'est pas une solution car il est le résultat de conditions de travail déplorable voulu par les politiques. Il faut savoir que pour ma part je critique l'éducation nationale en tant que système pas le public qui fait de son mieux (avec beaucoup de prof qui essaye de mettre en place des pédagogie alternative sans soutient ni moyen )mais peut être n'est ce pas le lieux pour avoir ce type de débat ou que ma réponse était a coté en mode hors sujet
2
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Actualités France

Source : Capture vidéo
Actualités France

#MeToo cinéma : que retenir de la prise de parole de Judith Godrèche au Sénat ?

Un visuel de l'étude menée par Dove & Linkedin sur les discriminations capillaires, en faveur de l'adoption du CROWN Act aux États-Unis.jpg // Source : Dove x LinkedIn
Actualités France

Les discriminations capillaires seront-elles bientôt interdites en France ?

1
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

L’artiste Olivia Ruiz révèle avoir été victime de soumission chimique

1
Léonore Moncond’huy // Source : France 3 Régions
Actualités France

Vers une loi en faveur d’une indemnisation du congé maternité pour les élues ?

Source : Capture d'écran
Actualités France

Après avoir placé l’avortement en première cause de mortalité dans le monde, CNews présente ses excuses

6
Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

5
Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants » // Source : Capture d'écran twitter
Actualités France

La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants »

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

« Les vendeuses dans l’habillement sont déshumanisées » : interview d’une syndicaliste sur l’effondrement de la mode milieu de gamme

3

La société s'écrit au féminin