Par  |  | 6 Commentaires

Viceland présente My House, autour de la culture ballroom et du voguing. Elise t'emmène à la rencontre de deux des artistes de la série.

Découvrir une nouvelle forme d’expression corporelle, c’est un GROS kif pour moi.

Alors je n’ai pas hésité lorsqu’on m’a proposé de rencontrer deux artistes fabuleux qui défoncent tout dans le milieu de la ballroom scene et du voguing !

My House, la série sur la ballroom scene de Viceland

Depuis le 9 septembre et jusqu’au 11 novembre à 22h, Viceland diffuse sa série My House disponible via Canal. On y suit des artistes qui s’illustrent à travers le voguing, une danse inspirée des poses de magazines.

Mais le voguing est bien plus qu’une danse !

Aux côtés de Precious, Jelani, Tati, et Alex, la série nous permet de plonger dans le monde de la ballroom scene, des lieux où la communauté LGBT s’affronte dans différentes catégories, dont le voguing.

Le milieu de la ballroom s’organise en petites maisons. À l’occasion de la sortie de la série, j’ai eu le plaisir de rencontrer Jelani de la maison Mizrahi et Alex qui danse pour la maison Miyake Mugler, tous deux membres du casting de la série.

Ils m’ont parlé des prémisses de la ballroom scene mais aussi ce que la communauté leur a apporté et combien le voguing a changé leur vie.

Car au-delà de la compétition, la culture ballroom communique des valeurs de solidarité, d’unité et de tolérance.

J’ai même eu l’honneur d’avoir un cours privé avec ces deux artistes talentueux. Et je peux te dire que je ne l’oublierai jamais.

Le voguing, la liberté d’être soi

J’ai vraiment envie de laisser la parole à Alex et Jelani et te recommande de regarder cette vidéo. Je t’encourage aussi à regarder My House.

Un des points fondamentaux qui se dégage de la série et qui m’a marqué profondément, c’est la liberté. Celle que je retrouve à travers la danse.

Celle d’être soi, de s’éclater de se révéler, d’exister pour qui on est. Sans justification, sans explication, sans demander la permission.

C’est ce que My House et ma rencontre avec Alex et Jelani m’a inspiré. Et c’est très puissant. Alex disait face à la caméra :

« Le voguing a complètement impacté et changé ma vie dès le premier jour où j’ai commencé à en faire. Ça a été un refuge pour moi pour m’exprimer profondément.

C’est une chance, un honneur, c’est tout pour moi. C’est de l’amour sous forme de danse. »

Suis Alex et Jelani sur les réseaux !

Parce qu’ils ont des réseaux sociaux inspirants où tu peux suivre l’évolution de leur carrière, les ballrooms et les évènements, je voulais absolument partager les réseaux sociaux d’Alex et Jelani, si tu as envie de les suivre.

Alex Mugler

Jelani Mizrahi

Tu connaissais le voguing ? As-tu déjà assisté à une ballroom ?

À lire aussi : Amélie Joannides, 22 ans, danseuse à l’Opéra de Paris (+ les coulisses de l’Opéra Garnier)

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Zazouyeah
    Zazouyeah, Le 6 octobre 2018 à 15h26

    J'avais découvert le voguing il y a peu avec le documentaire "Paris is burning" qu'une mad recommendait sous un article sur une série de fiction dédiée à la culture ballroom ("Pose", si je ne m'abuse ?). Je ne savais pas que cette culture était toujours aussi forte maintenant, la comparaison entre son expression dans les années 80 et actuellement doit être super intéressante. Sinon je suis hyper impressionnée @Elise S. par ton naturel et ton aisance à improviser des pas dans une nouvelle discipline et face à de telles pointures du milieu :puppyeyes:, je pense que personnellement j'aurais été complètement paralysée, je ne suis qu'admiration !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!